mardi 5 juin 2012

Crise étudiante: «anticapitaliste quand ça me plaît!»

Une question se posera tôt ou tard dans la logique de la crise étudiante 2012. Les associations étudiantes ont aimé affirmer que les étudiants du post-secondaire ne faisaient pas un boycott, mais bien une grève, au même titre que des travailleurs salariés. Sauf que pour ceux qui on opté pour la "grève", quels services essentiels ont-ils rendus, d'une part. Mais surtout, pourquoi ont-ils encaissé les bourses d'études? Ils sont anticapitalistes quand ça fait leur affaire... en chaussures Nike et en veste North Face.

Aucun commentaire: