jeudi 31 décembre 2020

Réflexion sur le rôle du Gouvernement, basée sur une citation de Thomas Paine

Thomas Paine, un des Pères de la Confédération des États-Unis d'Amérique, a publié Common Sense, un pamphlet contre la domination de l'Empire Britannique sur les citoyens d'Amérique. Cette publication est considérée comme ayant influencé les colonies américaines, à secouer le joug de la royauté britannique.


Thomas PAINE, Par Auguste Millière


Pour Thomas Paine, la société et le Gouvernement sont deux entités à tort confondues. Lorsque combinées ensemble, c'est l'équilibre qui est recherché. La société cherche à unir dans un intérêt commun, à la recherche d'un bien-être commun, et le Gouvernement doit protéger les personnes, en restreignant le mal et exerçant la Justice. L'équilibre est évidemment rompu quand le Gouvernement lui-même (ou l'État) est corrompu, produit lui-même le mal et ainsi, ne sert plus le peuple. Paine écrit dans son Common Sense (Le Sens commun, ce qu'au Québec nous appelons le gros bon sens):

«Certains auteurs ont confondu la société avec le Gouvernement, jusqu'à ne laisser que très peu, sinon aucune distinction entre eux, alors qu'ils sont non seulement différents, mais ont des origines différentes. La société est le produit de nos besoins [communs] et le Gouvernement découle de notre inclinaison au mal [désordre]; la première, agit POSITIVEMENT (favoriser) l'union [mise en commun] de nos aspirations, le second agissant NÉGATIVEMENT (pour empêcher), en restreignant le mal. L'une favorise les interactions, l'autre crée des distinctions. La première est un modèle, l'autre agit comme un punisseur [a punisher = un rétributeur]» (Thomas PAINE, 14 février 1776).


Le Gouvernement, un mal nécessaire dans les meilleurs cas, selon Paine


Paine ajoute que le Gouvernement est, dans sa meilleure manifestation, un mal nécessaire, pour un fonctionnement plus sain de la société, mais que dans ses formes moins nobles, il produit un résultat pire qu'une société sans lois :

«La société, dans chaque aspect est un bienfait et le Gouvernement sous sa meilleure forme, un mal nécessaire; dans son pire état, un mal intolérable. Car lorsque nous souffrons, ou que nous sommes exposés aux mêmes misères par un gouvernement, que celles auxquelles l'on pourrait s'attendre dans un pays sans gouvernement, nos calamités sont aggravées par le fait que nous fournissons les moyens par lesquels nous souffrons ! Le Gouvernement, comme le vêtement qui couvre, est l'insigne de l'innocence perdue; les palais des rois sont construits sur les ruines des arches du paradis, car si les appels de la conscience étaient clairs, uniformes et obéis sans résistance, l'homme n'aurait besoin d'aucun autre législateur. Mais cela n'étant pas le cas, il trouve nécessaire de céder une partie de ses privilèges, pour fournir des moyens de protection au reste. Et cela, il est amené à le faire par la même prudence qui, dans tous les autres cas, lui conseille de choisir le moindre mal. C'est pourquoi, la sécurité étant le véritable dessein et but du gouvernement, il s'ensuit incontestablement que la forme qui nous paraît la plus susceptible de l'assurer, avec le moins de dépenses et le plus d'avantages, est préférable à toutes les autres.» (Traduction www.DeepL.com/Translator -version gratuite- et YaPasDePRESSE / Gilles B.)


OPINION : Une application actualisée de Common Sense de Thomas PAINE


Ceci indique en langage actuel, que lorsqu'en démocratie dans un État dit de Droit, le Gouvernement ne remplit plus sa fonction de servir et qu'il s'applique à dominer le peuple et ne peut justifier ses actions, que

  • s'il suspend le droit et la démocratie (exemple, en utilisant l'opportunité d'une crise réelle ou entretenue artificiellement) ou;
  • s'il réussit à changer ou suspendre la Constitution ou suspend indéfiniment la Justice en rendant les tribunaux inaccessibles et fait la même chose pour la démocratie, via la restriction de l'Assemblée démocratique libre:
ce ne sont alors pas le Droit et la Constitution qu'il faut changer, mais ce Gouvernement. Mais comment le faire pour qu'un tel changement ne bénéficie pas aux anarchistes, ou aux pouvoirs politiques de puissances étrangères ou à une hégémonie ou oligarchie mondiales ou régionales? Toute la question est là. Car il faut que les ennemis soient séparés des amis. On se souviendra que dans ce qui fût appelé récemment le «Printemps arabe», des dictateurs laïques ont bien souvent été remplacées par des dictateurs religieux, parce que ce sont eux qui avaient une structure politique organisée et prête. De notre côté, la richesse de la diversité qui a fait la force d'une démocratie, peut faire aussi sa faiblesse, car plus facile à éclater, à manipuler en jouant sur les différences. Il ne suffit pas de mettre ensemble des humains, pour qu'un véritable équilibre et but commun en résulte. Les ententes artificielles imposées ne sont pas sans rappeler une célèbre statue aux pieds de fer et d'argile, où les alliances au final, sont vouées à se briser à un Jour annoncé. 

 

Avons-nous tout misé sur l'État, humain donc faillible, plutôt que sur le Créateur?

_____________

"SOME writers have so confounded society with government, as to leave little or no distinction between them; whereas they are not only different, but have different origins. Society is produced by our wants, and government by our wickedness; the former promotes our happiness POSITIVELY by uniting our affections, the latter NEGATIVELY by restraining our vices. The one encourages intercourse, the other creates distinctions. The first is a patron, the last a punisher." 

"Society in every state is a blessing, but Government, even in its best state, is but a necessary evil; in its worst state an intolerable one: for when we suffer, or are exposed to the same miseries BY A GOVERNMENT, which we might expect in a country WITHOUT GOVERNMENT, our calamity is heightened by reflecting that we furnish the means by which we suffer. Government, like dress, is the badge of lost innocence; the palaces of kings are built upon the ruins of the bowers of paradise. For were the impulses of conscience clear, uniform and irresistibly obeyed, man would need no other lawgiver; but that not being the case, he finds it necessary to surrender up a part of his property to furnish means for the protection of the rest; and this he is induced to do by the same prudence which in every other case advises him, out of two evils to choose the least. Wherefore, security being the true design and end of government, it unanswerably follows that whatever form thereof appears most likely to ensure it to us, with the least expense and greatest benefit, is preferable to all others."

(Thomas PAINE, Common Sense,  Of the Origin and Design of Government in General, with Concise Remarks on the English Constitution, 1776).

jeudi 12 novembre 2020

Existe-t-il un vaccin contre le totalitarisme ? Cet éditorialiste en a un besoin Express !

Existe-t-il un vaccin contre le totalitarisme ? Un éditorialiste du Journal l'Express en a vraiment besoin. Dictatorial et éditorial riment très bien ici. Je vous partage ce lien vers une capsule vidéo éditoriale sur Twitter, vers le futur possible... 


Voilà exactement ce que plusieurs sentent venir en faveur du vaccin imposé. Je ne dépose par une copie de la vidéo, pour ne pas être bloqué pour pseudo «atteinte aux droits d'auteur». Lien en fin d'article

Un éditorialiste de l'Express qui a même dirigé la rédaction du journal durant 10 ans, recommande, dans une capsule édito vidéo (sur Twitter), un confinement social de ceux qui refuseraient le vaccin. Ils se seraient eux-mêmes auto-confinés, se privant du droit de socialiser. La vidéo du 10 novembre 2020 avait déjà été vue près de 314,000 fois au moment d'écrire ces lignes.



(dans la citation qui suit, «les autres» désigne ceux qui n'ont pas d'allergies ou contraintes médicale contre le vaccin)

CITATION:

«Ensuite, pour les autres, ceux qui se méfient de ce que l'on leur inocule, ceux qui tombent souvent dans le complotisme, il faut être coercitif, mais plus malin peut-être qu'une obligation de type militaire. On ne va pas mettre les gens en prison. 
Eh bien, instaurons une règle. Si vous n'êtes pas vaccinés, vous ne pouvez plus aller au restaurant, vous ne pouvez plus aller au théâtre, vous ne pouvez plus prendre l'avion. Vous êtes, de vous-mêmes, retirés de la vie collective. Vous êtes auto-confinés. Il faudra avoir son certificat de vaccination comme un laisser-passer pour être dans la société».

FIN de la citation.

Et il oppose ensuite, l'intérêt particulier à l'intérêt supérieur de la nation. C'est très pervers car un comité dictatorial dirait essentiellement, c'est toi qui te fais souffrir, parce que tu refuses de te soumettre à notre «bienveillance». C'est 1984 en 2020

La prochaine étape, c'est quoi? Les transports en commun, les hôpitaux, les écoles, le simple droit travailler, ... ? Mais la prison, non. Ça en ferait des martyrs et il faudrait les nourrir. Et ça laisserait des traces de pratiques dignes du nazisme ou des régimes totalitaires. On ne veut surtout pas de chasse aux criminels comme après la défaite de l'Allemagne en 1945.

En tout cas, si le mal n'existe pas (comme le croient quelques uns), les esprits du mal, oui!





samedi 17 octobre 2020

EN REPRISE - Leaders politiques américains compromis (blackmailed): dégradation inévitable de la conduite de la justice et du droit

(Reprise d'un article du 28 sept. bloqué par Blogger, alors que ce sont des faits de tribunaux au pénal, au civil ou adminitratifs en cours ou conclus).

Comment fonctionne le blackmailing pour détourner un pays de ses droits? 


Quand les gens en pouvoir de prendre des décisions pour un état, un ministère, pour la conduite de la justice, la rédaction des lois, etc. sont compromis, ils sont à la merci du chantage. Ils vont regarder ailleurs pendant que des choses mauvaises se passent. Ils vont démontrer un excès de tolérance. En justice et enquêtes, ceux en position de le faire, vont bloquer des dossiers dans la chaîne de décisions et par exemple, retarder, alléger (filtrer) ou laisser tomber des causes (ex. veto sur des dossiers d'enquête ou réassignation des priorités ou réaffectation des enquêteurs). 


Voici, en anglais, une compilation de personnalités politisées ou élues qui ont été prises au piège, selon une source.


«How is blackmail used?


Les noms de plusieurs Démocrates et Républicains ont été masqués comme ceci __________, ne connaissant pas l'issue des poursuites (ex. au civil et au pénal), mais pour les vrais chercheurs et journalistes citoyens, ils sont indiqués dans la source (sous les publications numérotées 4630, 4631, 4632, 4633)

dimanche 11 octobre 2020

Coronavirus - l'OMS révise sa position et déconseille les fermetures et confinements

L'OMS fait marche arrière et recommande aux leaders mondiaux de suspendre les fermetures des activités en tant que principale action préventive contre le coronavirus; une fausse solution qui ne règle rien et ne fait que rendre les pauvres encore plus pauvres.

Sources de la nouvelle :  

Alex Turner-Cohen, News.com.au , 11 oct. 2020
'STOP locking-down to control Covid': Britain's WHO envoy pleads with world leaders to stop using lockdowns as their 'primary' means of tackling virus because it is 'doubling' global poverty

Jack Wright, DailyMail.co.uk, 11 oct 2020

Coronavirus: WHO backflips on virus stance by condemning lockdowns

Traduction d'un bref extrait (1):

«L'Organisation Mondiale de la Santé est revenue sur sa position initiale de COVID-19 après avoir demandé aux dirigeants mondiaux de cesser de verrouiller leurs pays et leurs économies.

«Le Dr David Nabarro, de l'OMS, a lancé un appel aux dirigeants mondiaux hier [10 octobre 2020], leur disant de cesser "d'utiliser le confinement comme principale méthode de contrôle" du coronavirus.

«Il a également affirmé que la seule chose que les mesures de confinement ont permis d'obtenir est la pauvreté, sans aucune mention des vies potentielles sauvées.

"Les confinements ont une seule conséquence qu'il ne faut jamais sous-estimer, et c'est de rendre les pauvres beaucoup plus pauvres", a-t-il déclaré.


Le Dr Nabarro a ajouté:

«Le seul moment où nous pensons qu'un lockdown est justifié est pour vous permettre de gagner du temps pour vous réorganiser, vous regrouper, rééquilibrer vos ressources, protéger vos travailleurs de la santé qui sont épuisés, mais dans l'ensemble, nous préférons ne pas le faire»

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) et Gilles B. | Yapasdepresse

 

LIRE l'article complet sur :

 News.com.au (11 octobre 2020)

OU SUR 

DailyMail.co.uk, 11 oct 2020


On peut penser qu'il y a une guerre d'idées entre la science et le politique.


_____________

1.     Version originale de l'extrait en anglais ci-dessous

The World Health Organisation has backflipped on its original COVID-19 stance after calling for world leaders to stop locking down their countries and economies.

Dr. David Nabarro from the WHO appealed to world leaders yesterday, telling them to stop “using lockdowns as your primary control method” of the coronavirus.

He also claimed that the only thing lockdowns achieved was poverty – with no mention of the potential lives saved.

“Lockdowns just have one consequence that you must never ever belittle, and that is making poor people an awful lot poorer,” he said.


lundi 28 septembre 2020

Multiples leaders Démocrates et Républicains compromis (blackmailed): dégradation inévitable de la conduite de la justice et du droit

Comment fonctionne le blackmailing pour détourner un pays de ses droits? 


Quand les gens en pouvoir de prendre des décisions pour un état, un ministère, pour la conduite de la justice, la rédaction des lois, etc. sont compromis, ils sont à la merci du chantage. Ils vont regarder ailleurs pendant que des choses mauvaises se passent. Ils vont démontrer un excès de tolérance. En justice et enquêtes, ceux en position de le faire, vont bloquer des dossiers dans la chaîne de décisions et par exemple, retarder, alléger (filtrer) ou laisser tomber des causes (ex. veto sur des dossiers d'enquête ou réassignation des priorités ou réaffectation des enquêteurs). 


Voici, en anglais, une compilation de personnalités politisées ou élues qui ont été prises au piège, selon une source.


«How is blackmail used?

Les noms de plusieurs Démocrates et Républicains ont été masqués, ne connaissant pas l'issue des poursuites, mais pour les vrais chercheurs et journalistes citoyens, ils sont indiqués dans la source (sous les publications 4630, 4631, 4632, 4633)


1.     Publication 4630, 2 sept. 2020

Democratic Illinois State Representative, __________, has resigned and was charged with possession of child pornography and has been accused of bragging at an online site about sexually molesting a 6-year-old girl.

Democratic spokesperson for the Arkansas Democratic Party, __________, Jr, was charged with distribution and possession of child pornography.

Democratic Radnor Township Board of Commissioners member, __________, resigned from his position after being charged with possession of child pornography and abusing children between 2 and 6 years-old.

Democratic activist and BLM organizer, __________, was arrested and charged with human trafficking and underage prostitution.

Democratic Texas attorney and activist, __________, was charged with having sex with a minor, inducing a child under 18 to have sex and compelling prostitution of at least nine legal clients and possession of child pornography. He was found guilty on six counts of sex trafficking.

Democratic Virginia Delegate, __________, was indicted on charges connected to his relationship with a 17-year-old girl and was charged with supervisory indecent liberties with a minor, electronic solicitation of a minor, possession of child pornography and distribution of child pornography.

Democratic Massachusetts Congressman, Gerry Studds, was censured by the House of Representatives after he admitted to an inappropriate relationship with a 17-year-old page.

Democratic Former Mayor of Stillwater, New York, Rick Nelson was plead guilty to five counts of possession of child pornography of children less than 16 years of age.

Democratic Former Mayor of Clayton, New York, __________, was indicted for sexual acts against a teenager.

Democratic Former Mayor of Hubbard, Ohio, Richard Keenan, was given a life sentence in jail for raping a 4-year-old girl.

Democratic Former Mayor of Winston, Oregeon, __________, was arrested for setting up a meeting to have sex with a 14-year-old girl who turned out to be a police officer.

Democratic Former Mayor of Randolph, Nebraska, __________. Schutt, was arrested and charged with four counts of felony third-degree sexual assault of a child and one count of intentional child abuse.

Democratic Former Mayor of Dawson, Georgia, __________, was indicted on the charges of aggravated child molestation, aggravated sodomy, rape, child molestation and statutory rape of an 11-year-old boy and a 12-year-old girl.

Democratic Former Mayor of Stockton, California, __________, was charged with providing alcohol to young adults during a game of strip poker that included a 16-year-old boy at a camp for underprivileged children run by the mayor.

Democratic Former Mayor of Millbrook, New York, __________, was arrested and charged with inappropriate sexual contact with a person younger than 17.

Democratic party leader for Victoria County, Texas, Stephen Jabbour, plead guilty to possession and receiving over half a million child pornographic images.

Democratic activist and fundraiser, __________, was arrested on charges of sodomy and sex abuse in a case involving a 15-year-old boy and when the alleged victim declined to testify, and the judge dismissed the case.

Democratic Party Chairman for Davidson County, Tennessee, Rodney Mullin, resigned amid child pornography allegations.

Democratic activist, Andrew Douglas Reed, pleaded guilty to a multiple counts of 2nd-degree sexual exploitation of a minor for producing child pornography.

Democratic official from Terre Haute, Indiana, David Roberts was sentenced to federal prison for producing and possessing child pornography including placing hidden cameras in the bedrooms and bathrooms at a home he shared with two minor female victims.

…»


2.     Publication 4631, 2 sept. 2020

«Democratic California Congressman, __________, is being sued in LA County for allegedly sexually abused a 16-year-old girl.

Democratic aide to Senator Barbara Boxer, Jeff Rosato, plead guilty to charges of trading in child pornography.

Democratic Alaskan State Representative, Dean Westlake, resigned from his seat after the media published a report alleging he fathered a child with a 16-year-old girl when he was 28.

Democratic New Jersey State Assemblyman, Neil Cohen, was convicted of possession and distribution of child pornography.

Republican Tim Nolan, chairman of Donald Trump’s presidential campaign in Kentucky, pled guilty to child sex trafficking and on February 11, 2018 he was sentenced to serve 20 years in prison.

Republican state Senator Ralph Shortey was indicted on four counts of human trafficking and child pornography. In November 2017, he pleaded guilty to one count of child sex trafficking in exchange for the dropping of the other charges.

Republican anti-abortion activist Howard ____________ is a convicted child rapist in Florida.

Republican County Commissioner David Swartz pleaded guilty to molesting two girls under the age of 11 and was sentenced to 8 years in prison.

Republican judge Mark Pazuhanich pleaded no contest to fondling a 10-year old girl and was sentenced to 10 years probation.

Republican anti-abortion activist Nicholas Morency pleaded guilty to possessing child pornography on his computer and offering a bounty to anybody who murders an abortion doctor.

Republican legislator Edison Misla Aldarondo was sentenced to 10 years in prison for raping his daughter between the ages of 9 and 17.

Republican Mayor Philip Giordano is serving a 37-year sentence in federal prison for sexually abusing 8- and 10-year old girls.

Republican campaign consultant Tom Shortridge was sentenced to three years probation for taking nude photographs of a 15-year old girl.

Republican Senator Strom Thurmond, a notable racist, had sex with a 15-year old black girl which produced a child.

Republican pastor Mike Hintz, whom George W. Bush commended during the 2004 presidential campaign, surrendered to police after admitting to a sexual affair with a female juvenile.

Republican legislator Peter Dibble pleaded no contest to having an inappropriate relationship with a 13-year-old girl.

Republican Congressman Donald “Buz” Lukens was found guilty of having sex with a female minor and sentenced to one month in jail.

Republican fundraiser Richard A. Delgaudio was found guilty of child porn charges and paying two teenage girls to pose for sexual photos.

Republican activist ____________ convicted on six counts of sex crimes involving children.

Republican activist Randal David Ankeney pleaded guilty to attempted sexual assault on a child.

Republican Congressman Dan Crane had sex with a female minor working as a congressional page.

Republican activist and Christian Coalition leader Beverly Russell admitted to an incestuous relationship with his step daughter.

Republican congressman and anti-gay activist Robert Bauman was charged with having sex with a 16-year-old boy he picked up at a gay bar.

Republican Committee Chairman Jeffrey Patti was arrested for distributing a video clip of a 5-year-old girl being raped.

…»


3.     Publication 4632, 2 sept. 2020

Republican activist ____________ (a.k.a. “Republican M____________”), was taken into custody by Florida police on four counts of unlawful sexual activity with an underage girl and one count of delivering the drug LSD.

Republican legislative aide ____________ was charged with molesting a 12-year old boy and possession of child pornography.

Republican Senate candidate ____________ was accused of having sex with his 12-year old baby sitter and withdrew his candidacy after the allegations were reported in the media.

Republican preacher Stephen White, who demanded a return to traditional values, was sentenced to jail after offering $20 to a 14-year-old boy for permission to perform oral sex on him.

Republican talk show host Jon Matthews pleaded guilty to exposing his genitals to an 11 year old girl.Republican anti-gay activist Earl “Butch” Kimmerling was sentenced to 40 years in prison for molesting an 8-year old girl after he attempted to stop a gay couple from adopting her.

Republican Party leader Paul Ingram pleaded guilty to six counts of raping his daughters and served 14 years in federal prison.

Republican election board official Kevin Coan was sentenced to two years probation for soliciting sex over the internet from a 14-year old girl.

Republican politician ____________ was charged with two counts of first degree sodomy with a 13-year old boy.

Republican politician ____________ was arrested on seven felony counts of lewd and lascivious exhibition to girls under the age of 16 (i.e. exposing himself to children).

Republican anti-abortion activist ____________ was charged with sexual misconduct involving a 15-year old girl.

Republican County Councilman Keola Childs pleaded guilty to molesting a male child.

Republican activist John Butler was charged with criminal sexual assault on a teenage girl.Republican candidate Richard Gardner admitted to molesting his two daughters.

Republican Councilman and former Marine Jack W. Gardner was convicted of molesting a 13-year old girl.

Republican County Commissioner Merrill Robert Barter pleaded guilty to unlawful sexual contact and assault on a teenage boy.

Republican City Councilman Fred C. Smeltzer, Jr. pleaded no contest to raping a 15 year-old girl and served 6-months in prison.

Republican activist Parker J. Bena pleaded guilty to possession of child pornography on his home computer and was sentenced to 30 months in federal prison and fined $18,000.

Republican parole board officer and former Colorado state representative, Larry Jack Schwarz, was fired after child pornography was found in his possession.

Republican strategist and Citadel Military College graduate Robin Vanderwall was convicted in Virginia on five counts of soliciting sex from boys and girls over the internet.

Republican city councilman Mark Harris, who is described as a “good military man” and “church goer,” was convicted of repeatedly having sex with an 11-year-old girl and sentenced to 12 years in prison.

Republican businessman Jon Grunseth withdrew his candidacy for Minnesota governor after allegations surfaced that he went swimming in the nude with four underage girls, including his daughter.

Republican director of the “Young Republican Federation” Nicholas Elizondo molested his 6-year old daughter and was sentenced to six years in prison.

4.     Publication 4633, 2 sept. 2020

Republican benefactor of conservative Christian groups, Richard A. Dasen Sr., was charged with rape for allegedly paying a 15-year old girl for sex. Dasen, 62, who is married with grown children and several grandchildren, has allegedly told police that over the past decade he paid more than $1 million to have sex with a large number of young women.

Democratic donor and billionaire, Jeffrey Epstein, ran an underage child sex brothel and was convicted of soliciting underage girls for prostitution.

Democratic New York Congressman, Anthony Weiner, plead guilty to transferring obscene material to a minor as part of a plea agreement for sexted and sending Twitter DMs to underage girls as young as 15.

Democratic donor, activist, and Hollywood producer Harvey Weinstein is being criminally prosecuted and civilly sued for years of sexual abuse (that was well known “secret” in Hollywood) including underage sexual activities with aspiring female actresses.

Democratic activist and #metoo proponent, Asia Argento, settled a lawsuit for sexual harassment stemming from sexual activities with an underage actor.

Democratic Mayor of Racine, Wisconsin, Gary Becker, was convicted of attempted child seduction, child pornography, and other child sex crimes.

Democratic Seattle Mayor Ed Murray resigned after multiple accusations of child sexual abuse were levied against him including by family members.

Democratic activist and aid to NYC Mayor De Blasio, Jacob Schwartz was arrested on possession of 3,000+ child pornographic images.

Democratic activist and actor, ____________, was sued based on an allegation of sexual assault where he coerced an underage model for sex.

Democratic Governor of Oregon, Neil Goldschmidt, after being caught by a newspaper, publicly admitted to having a past sexual relationship with a 13-year-old girl after the statute of limitations on the rape charges had expired.

Democratic Illinois Congressman, Mel Reynolds resigned from Congress after he was convicted of statutory rape of a 16-year-old campaign volunteer.

Democratic New York Congressman, ____________, was arrested in Washington D.C. for soliciting sex from a 16-year-old boy.

Democratic activist, donor, and director, Roman Polanski, fled the country after pleading guilty to statutory rape of a 13-year-old girl. Democrats and Hollywood actors still defend him to this day, including, Whoopi Goldberg, Martin Scorcese, Woody Allen, David Lynch, Wim Wenders, Pedro Almodovar, Tilda Swinton and Monica Bellucci.

Democratic State Senator from Alaska, George Jacko, was found guilty of sexual harassment of an underage legislative page.

Democratic State Representative candidate for Colorado, Andrew Myers, was convicted for possession of child pornography and enticing children.

Democratic Illinois Congressman, Gus Savage was investigated by the Democrat-controlled House Committee on Ethics for attempting to rape an underage female Peace Corps volunteer in Zaire. The Committee concluded that while the events did occur his apology was sufficient and took no further action.

Democratic activist, donor, and spokesperson for Subway, Jared Fogle, was convicted of distribution and receipt of child pornography and traveling to engage in illicit sexual conduct with a minor.

Democratic State Department official, ____________, under Hillary Clinton’s state department, was arrested on ten counts of child porn possession.

Democratic Maine Assistant Attorney General, James Cameron, was sentenced to just over 15 years in federal prison for seven counts of child porn possession, receipt and transmission.

Democratic State Department official, ____________, under Hillary Clinton’s state department, was arrested and charged with allegedly soliciting sex from a minor over the internet.

Democratic State Department official, James Cafferty, pleaded guilty to one count of transportation of child pornography.

Democratic radio host, Bernie Ward, plead guilty to one count of sending child pornography over the Internet.Democratic deputy attorney general from California, Raymond Liddy, was arrested for possession of child pornography.

...


vendredi 24 juillet 2020

"More Deadly Than War" (G. E. Griffin) - Rien de nouveau sous le Soleil rouge marxiste

Rien de nouveau sous le Soleil Rouge marxiste. En écoutant cette ancienne présentation sur le communisme par G. Edward Griffin, nous constatons que si l'on remplace le mot communisme par celui de marxisme ou marxisme culturel, la doctrine a souvent progressé davantage par son approche non violente au cours des récentes décennies.


Je vous laisse écouter l'extrait de la présentation de Monsieur Griffin, afin que vous réalisiez que si la promotion du marxisme est passée en mode souterrain, ou en phase comme un sous-marin en plongée, après la chute du communisme en URSS et dans le Bloc de l'Est, ou elle a été discréditée aux yeux d'un grand nombre, la propagande était bien active (on peut dire chose certaine en éducation).





Les agitations sociales que nous vivons présentement dans nos démocraties souvent corrompues et infiltrées, et depuis quelque temps pour toutes sortes de causes rivales, en témoignent. La propagande plus violente et maintenant ouverte de l'anarchie via les émeutes et les contestations sur tout constituent la pointe plus violente et donc plus visible de l'iceberg d'une idéologie bien implantée chez les plus jeunes générations.

Exemples:

  • Not My President
  • Defund The Police
  • BLM, avoué être basé sur les principes marxistes
  • Antiflag 
  • Poser le genoux en réaction aux patriotisme national
  • Revendications pour la restitution impossible des conquêtes des siècles passées (les revendicateurs ayant eux-mêmes conquis leurs terres souvent d'autres tribus ou peuples qui les ont précédés)
  • Décroissance

On peut penser à l'éducation. Pour qu'il y ait une masse critique prête à renverser le système actuel pour un Nouvel Ordre indéfini et aux pouvoirs obscurs, il faut qu'il y ait un travail souterrain. Cela passe souvent par les collèges et universités.

La nouvelle résistance: les aînés, boomers et X


Le marxisme aime museler ou même voir crever les personnes plus âgées qui représentent, paradoxalement, la nouvelle résistance. Il s'applique aussi à effacer l'Histoire. Pourquoi? Parce que celles-ci sont souvent très instruites et capables de discerner la ruse, sonner l'alarme et faire la guerre des communications. Ils ont de l'expérience (et du temps s'ils sont jeunes retraités). C'est pourquoi, le citoyen Blanc instruit est particulièrement ciblé; non pas pour une raison raciale réelle (pour les initiés de ce militantisme), mais parce qu'ils peuvent se défendre, résister et dénoncer la tromperie.



jeudi 23 juillet 2020

NEW ORDER - Cause cachée derrière les Metoo et BLM

Avez-vous remarqué que dans la seconde vague du mouvement #Metoo, les cibles sont particulièrement des Blancs? Pourquoi? Car en réalité, y a-t-il pire culture que la hip hop pour abaisser le corps et réduire le rôle de la femme?

(dernière modification : 6 août 2020, 22h42, HNE Canada)

Bébé portant un vêtement de la collection CÉLINUNUNU (de Céline Dion). On peut lire NEW ORDER, (NOUVEL ORDRE) sur le chandail porté par un bébé, ainsi utilisé à des fins politiques. Le bébé porte aussi un bonnet orné de crânes humains. Source:Vidéo publicitaire de la collection CELINUNUNU | 2018





La free pass (partie gratuite) de la culture hip hop


Il n'y a pas de dénonciation du mépris des femmes observable dans la culture hip hop, parce que le mouvement #Metoo n'est plus ou pas si spontané qu'on voudrait nous le faire croire, pas plus qu'indépendant du marxisme culturel montant. Il répond à des signaux particuliers (une tendance suggérée) avant d'être repris par des victimes réelles ou non, qui s'y identifient.  

La doctrine marxiste fonctionne sur un système idéologique binaire (opposer deux clans pour créer une cause de division). Ces options mettent en scène l'exploité versus celui qui l'exploite. Les rôles restent volontairement simplistes et sans nuances. Ils varient selon la région, le pays, le continent et le moment. Cela importe peu, car c'est la théorie économique marxiste (décroissance, renversement de l'ordre actuel) qui importe en réalité. C'est pourquoi des mouvements de justice ont été repris et reformatés à des fins tout autres, en vue d'intentions révolutionnaires. Ces aspirations radicales n'ont souvent plus rien à voir avec la cause prétendument défendue, bien qu'elles côtoient souvent les mêmes foules et manifestations que les autres. Par exemple, en 2012, durant les manifestations incessantes à Montréal, défilèrent dans une même méga-manifestations, des marcheurs réclamaient plus de services gratuits de l'État, mais d'autres groupes exigeaient un allègement des taxes et impôts...

L'approche aurait aussi eu pour effet en France, que le mouvement des Gilets jaunes d'abord un mouvement de travailleurs exaspérés et étouffés par le fardeau fiscal (le déclencheur fût une hausse arbitraire du prix de l'essence), a été infiltré et décrédibilisé par des causes aux attentes contraires de ceux qui ont initié le mouvement spontané. Aux États-Unis, il est probable que le vaste mouvement contre certaines élites criminelles soit ainsi infiltré, en vue de le détruire par le radicalisme, à partir des mêmes réseaux où il a prospéré. Les médias sont déjà actifs pour le démanteler dans l'opinion publique et la censure. Là, c'est une véritable guerre idéologique. C'est pourquoi certains préfèrent s'en tenir à la source, plutôt qu'aux dérivés.

Dans la novlangue, les violences commises par la gauche deviennent des «incivilités»


C'est le mot utilisé par le président français pour décrire des faits violents, allant jusqu'aux meurtres de policiers. Ceci a fort déplu à la police:

« “Les incivilités n’existent pas dans le code pénal.” Voici ce que répondent ce mercredi 22 juillet plusieurs syndicats policiers au chef de l’État Emmanuel Macron.» (1) 

Mais le terme est politiquement accomodant, car les politiques peuvent prétendre à une diminution de la criminalité, du point de vue statistique.

La nouvelle radicalisation se concentrant sur la division a fait dire que cela s'ajoute au reste du mouvement dit de «cancel culture» (culture de l'annulation) qui, dans le but de renverser la culture existante ou se côtoyaient des gens de toutes origines, voit renaître ou être exacerbés par l'approche marxiste, les conflits inter-raciaux et même les conflits ancestraux, comme cela se fait aussi dans le monde, par une certaine religion qui applique le principe de la vengeance perpétuelle de l'agresseur qui ne supporte pas les représailles à sa violence: 
«J'ai tué un homme pour ma blessure,
Et un jeune homme pour ma meurtrissure.
Caïn sera vengé sept fois,
Et Lémec soixante-dix-sept fois.» (2)

Les dessous du #Metoo


Il faut parler de l'étrange, mais stratégique, fixation contre les Blancs. Étonnante en effet, car que représente si bien la culture hip hop en fait? Des pimps poètes (3). Mais ne vous en faites pas. Les pimps poètes qui sont LA représentation symbolique de l'esclavagisme sexuel post-moderne, sont bien protégés par un système extrême-gauchiste. Et quand il leur arrive d'être dénoncés, ils ne perdent presque jamais leurs contrats.

On peut se demander la chose suivante : si au Québec, les rôles de la chanteuse Safia Nolin mordue par la frêle Maripier Morin dans un bar avait été un peu différents... Imaginons que Maripier soit une Noire médiatisée, lesbienne de surcroît, ayant perpétré les propos méprisants. Y aurait-il eu éclipse médiatique de la COVID19 ? Une vedette Noire québécoise serait-elle larguée par les entreprises ou marques avec qui elle est liée par contrat pour une histoire de dérapage dans un bar? 

Safia Nolin, la toute bonne


Maripier Morin, la toute méchante

Quel Nouvel Ordre?


Et pour les stratèges? De leur côté, ce n'est pas le détail de la cause qui importe, mais le renversement social (renversement de la culture actuelle); le chaos pour forcer un Nouvel Ordre (politique, social, religieux universel antichrétien, ...). Mais pour quel nouvel ordre?! Dans ces situations, les naïfs se réveillent trop tard. Les commerces et les fermes ne peuvent être pillés qu'une seule fois dans un chaos généré. Puis l'argent ne vaut plus rien. Et le repos promis par les grands vertueux dans un état stable et relativement démocratique, se termine, pour les idiots utiles, par tourner la roue pour un maître sept fois pire que celui qui a précédé.

2018. Vêtements de la collection CELINUNUNU (Céline Dion)

_____________
1.     «Dans la police, les "incivilités" d'Emmanuel Macron passent mal», Le HoffPost, 22 juillet 2020

2.     Mots prononcés par Lémec, dans le livre biblique de la Genèse, chapitre 4. La déclaration indique que l'agresseur sera vengé si on le touche. Si quelqu'un tuait Caïn parce qu'il a tué Abel, Caïn serait vengé sept fois. Lémec, augmente la représaille à sa défense: Lémec sera vengé «soixante-dix-sept fois». Il annonce ainsi à ses épouses, que l'esprit de son nouvel ordre sera plus violent encore que les dispositions qui animaient la protection de Caïn le meurtrier. 

2.   Un pimp n'est ni plus ni moins qu'un esclavagiste exploitant sexuellement le corps de ses esclaves, pour s'enrichir personnellement. Dans la francophonie et la novlangue, on utilise malheureusement le terme proxénète qui a surtout pour résultat concret de cacher la gravité du crime consistant à contraindre une victime à se prostituer, souvent en la déplaçant et la séquestrant, en forçant l'endettement et le chantage, pour en soutirer de l'argent.

lundi 8 juin 2020

La FDLP poursuit le Gouvernement du Québec pour suspension des droits constitutionnels en contexte de COVID-19

NOTE : Le clan d'avocats Bertrand du Québec s'est désisté de la cause, sous prétexte de désobéissance civile des poursuivants n'ayant pas porté un masque dans une rencontre. La contestation était l'essence même de la poursuite. Celle-ci est en attente et observation d'une cause semblable à être déposée en Ontario (Me Rocco Galati) Les politiciens ont fait la même chose à diverses reprises, une fois les caméras éteintes. MAIS c'est un plus probable avertissement du BARREAU du Québec (ordre professionnel des avocats et procureurs du Québec) qui aura eu raison de la hardiesse des plus jeunes. Cependant je laisse le tout ici, pour historique. On a vu plus tard l'Ordre des médecins du Québec menacer ses membres de représailles s'ils contredisaient les politiques sanitaires imposées au Québec et les directives de l'OMS. Un point à se souvenir: les médecins qui avaient la cote en sortiront tôt ou tard écorchés dans l'opinion publique, car, à quelques exceptions-près (ex. Dr Marc Lacroix à Québec qui a fait plusieurs chroniques radio pour dédramatiser et donner des chiffres volontairement ignorés par les médias mainstream, ex. Dr Mathieu Bernier à Gaspé qui a expliqué via son compte Twitter, les statistiques médicales remises en contexte), les médecins ont abandonné la population pour conserver leur statut. Les pédiatres de leur côté ont contesté de façon corporative (en tant qu'ordre et non individuellement) la cadence de panique et de réclusion que voulait imposer le Gouvernement Arruda (car c'est bien une administration Arruda et non Legault). Le Gouvernement n'en a tenu compte que partiellement. Actuellement, des enseignants et employés d'écoles refusent d'ouvrir les contenants de nourriture des enfants lorsque les enfants ne sont pas capables. Des enfants retournent à la maison en fin de la journée sans avoir pris leur repas et même sans avoir bu car ils ont oublié leur bouteille à remplir et la fontaine leur est interdite (c'est ce que je veux dire quand je dis que la connaissance ou le savoir et l'expérience ne doivent pas être confondus avec l'intelligence). Avant tout ceci, on payait des petits déjeûners aux enfants en disant qu'il ne fallait pas étudier le ventre vide. 

(note ajoutée le 15 septembre 2020)




(Texte d'origine)

«LA Fondation pour la Défense des Droits et Libertés du peuple (FDLP, FDDLP), poursuit le Gouvernement du Québec pour la suspension abusive des droits des Québécois dans le contexte de la COVID-19. Voici la conférence de presse du lundi, 8 juin 2020, jour du dépôt de la poursuite en droits constitutionnels présentée par M. Stéphane Blais, à l'origine de la démarche et de l'avocat, Me Guy Bertrand et son équipe, Me Dominique Bertrand et Me Sophie Noël.


NOTE: Le projet de loi 61 a reçu un grand nombre de ses articles amendés, dont certains annulés, depuis la version initiale. Au final, certaines références de la couverture médiatique en juin 2020 pourraient ne PAS refléter l'intention du projet de loi telle que déposé à son origine. Méfiez-vous des journalistes à l'attitude un peu amateure qui prétendent qu'il ne s'agit que d'assurer la réalisation diligente de plus de 200 projets (interprétation que leur refile le parti au pouvoir). Ce projet de loi a plusieurs articles et modifie d'autres lois pour sa période d'application. Il vaut mieux s'en tenir à des juristes qu'à des journalistes et des universitaires qui ne pratiquent plus le droit sur le terrain, pour bien en saisir la portée. Par exemple, l'équipe qui dépose la poursuite en Cour supérieure du Québec nous dit que la loi appliquée telle que déposée permettrait de prolonger, par décrets, pour de très longue périodes à la fois, la durée de la suspension des droits (prolonger l'état d'urgence). Par déduction, nous serions esclaves de l'interprétation très élastique d'un état d'urgence. 


(mise à jour : 10 juin 2020, 20h58, 11 juin 2020, 23h02 | 13 juin 2020; 8:18 | heure de l'est, Canada)

Maître (Me) Guy Bertrand, constitutionnaliste connu au Canada, ne plaidera pas personnellement la cause, mais a été mandaté, avec son équipe, pour monter un dossier étoffé, pour la juridiction du Québec. Depuis avril 2020, le groupe a travaillé d'arrache-pied à construire une cause sans précédent au Québec et pour monter un argumentaire et assembler des experts, etc. L'équipe a même dû s'adapter, dans une course contre la montre, face à l'adoption imminente et précipitée de la Loi 61 (1).


La FDDLP (Fondation pour la Défense des droits et libertés du peuple) poursuit le Gouvernement du Québec pour violation de la constitution et son prolongement abusif, dans le contexte de la COVID-19. Crédits photo: Capture depuis la vidéo de la chaîne Youtube : Stu-dio, Lundi 8 mai 2020. https://youtu.be/hp1eP1HnTwY (consultée le 8 juin 2020). De gauche à droite, Monsieur Stéphane Blais, Me Guy Bertrand et Me Dominique Bertrand.

La FDDLP (Fondation pour la Défense des droits et libertés du peuple) poursuit le Gouvernement du Québec pour violation de la constitution et son prolongement abusif, dans le contexte de la COVID-19. Crédits photo: Capture depuis la vidéo de la chaîne Youtube : Stu-dio, Lundi 8 mai 2020. https://youtu.be/hp1eP1HnTwY (consultée le 8 juin 2020). De gauche à droite Me Sophie Noël, M. Stéphane Blais et Me Guy Bertrand.

Une suspension du parlement et des tribunaux sans précédent pour les urgences sanitaires


Le projet de loi 61, selon les constitutionnalistes, équivaut à un état similaire aux conditions préparant une dictature. Elle permettrait de reconduire la suspension de deux des trois piliers de notre démocratie sans avoir à débattre de manière assidue devant l'Assemblée nationale, dont les débats seraient suspendus. À l'adoption de la loi, le pouvoir Judiciaire (la Justice) et le pouvoir législatif (Assemblée nationale) pourraient être suspendus pour une très longue période. Par exemple, un parti au pouvoir pourrait décider de la suspension des deux piliers démocratique pour une période de deux années, selon Me Guy Bertrand. Ce qu'évidemment la ministre Danielle MCCANN réfute. Sauf que ceux qui ont déposé la poursuite en Cour supérieure ne sont pas des journalistes subventionnés ou des théoriciens universitaires, mais des spécialistes du droit pratique, sur le terrain, devant de vrais tribunaux.

Les élus et hauts fonctionnaires se garantissent aussi, pour se protéger, d'une forme d'immunité judiciaire en cas de mauvaises décisions. Déjà pour l'urgence sanitaire de la COVID-19, la Loi sur la Santé publique a été abusée pour suspendre ces deux pouvoirs de la démocratie québécoise depuis le 13 mars 2020. Par la Loi 61, cet état de suspension des droits pourrait être reconduit et imposé, selon les avocats, au moyen d'une gouvernance par décrets de durée indéterminée [par exemple attendre un hypothétique vaccin]. Jusqu'ici, l'autorité de la Santé publique et le politique ont fermé l'Assemblée nationale et suspendu l'exercice des tribunaux. Ceci s'est fait par la suspension du Judiciaire (donc le droit de tous, d'être entendu devant les tribunaux (Justice) et le droit de casser des lois, de surveiller l'Exécutif -le politique- et de le corriger lorsque nécessaire, etc. Ce faisant, le pouvoir politique et les hauts-fonctionnaires s'élèvent selon eux, au-dessus de la démocratie.

Étrangement, le Canada, et dans la présente cause, spécifiquement le Québec, ne défendent pas leurs citoyens, entreprises et institutions devant les abus. Monsieur Stéphane Blais a dénoncé le mutisme de la Commission des Droits de la personne et du Protecteur du citoyen. Et j'ajouterais personnellement qu'il faut dénoncer la passivité des médias traditionnels, comme on le voit aussi pour leur couverture molle de cet événement historique.

MON OPINION : Une passivité étonnante des prétendus «gardiens» de la démocratie en comparaison de plusieurs autres pays

L'issue de ceci sera déterminant pour la future gestion des crises sanitaires, qu'elles soient réelles, surestimées, volontairement exagérées ou instrumentalisées. On ne peut pas donner une telle carte d'accès aux acteurs politiques.

Dans un contexte élargi, M. Blais a souligné que 116 pays ont déjà demandé une enquête sur les agissements de l'OMS dans la gestion de la COVID-19. C'est dire, à quel point, ce qui se passe est inhabituel et est considéré comme abusif et intrusif, sur la base d'informations erronées et de prises de positions souvent douteuses, décalées de la réalité du terrain et des régions du monde, contradictoires et arbitraires (ex. au Québec «entreprise essentielle» vs «non essentielle», rassemblements permis pour manifester vs interdit pour socialiser, travailler, etc.). Mais ici, ceux qui se disent gardiens de la démocratie semblent sommeiller, pendant que les voleurs de droits sont entrés dans la grande Maison démocratique.

CONFÉRENCE DE PRESSE, Le 8 juin 2020, devant le Ministère de la Justice du Québec (Parquet)




_____________
1.     Projet de loi n° 61, Loi visant la relance de l’économie du Québec et l’atténuation des conséquences de l’état d’urgence sanitaire déclaré le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19



lundi 18 mai 2020

HOMELAND : Ce témoignage volontairement ignoré au Québec

Témoignage de juin 2016 et sécurité intérieure aux États-Unis. Ce témoignage d'un ancien officier de la Sécurité intérieure des États-Unis (Homeland Security Department) n'a pas fait les nouvelles au Québec...


Ce témoignage était rendu dans le cadre du Débat sur «l'Islam radical» et le terrorisme en juin 2016 («Debate on "Radical Islam" and Terrorism»), devant un comité présidé par le Sénateur Ted Cruz.


L'Islam radical est bien actif aux États-Unis (et par déduction, logiquement au Canada) depuis des années, politiquement, juridiquement (pour implantation de la charia), et dans les Agences de la sécurité, du contre-espionnage, etc. On se serait cru dans une scène de la série HOMELAND...

Pour une transcription complète de M. Philip Haney en français sur les activités de l'Islam radical et le contrôle de l'information (caviardage de documents) dans l'administration américaine, VOIR mon article du 4 avril 2017:

VOIR la transcription en français : Lutte au terrorisme et interférence politique aux États-Unis






J'avais écouté une partie du débat en direct en juin 2016, année électorale aux États-Unis, mais j'ai mis du temps à publier, car pour moi, il était clair que les médias du monde en ferait une nouvelle importante. Mais cela n'est pas arrivé. Quand j'y ai repensé, face aux événements de l'actualité et à des orientations politiques incompréhensibles, je me suis donc mis à la tâche, en tant que citoyen canadien. Je constatais que des choses inexplicables autrement que par une infiltration dans nos institutions et médias, se produisaient déjà ici aussi, comme dans le monde (ex. ISIS et silence média).

dimanche 10 mai 2020

Coronavirus COVID-19 : Médecins américains réduits au silence

(video en anglais, transcription anglais et français). «Jamais dans l'histoire de cette grande République nous n'avons mis en quarantaine les personnes en bonne santé [...] «Je m'appelle Dr Jeff Barkey et je représente ici des milliers de médecins à travers le pays dont les voix sont réduites au silence.» (Dr Jeff Barkey)



AVERTISSEMENT : CETTE VIDÉO NE CONSTITUE PAS UN AVIS MÉDICAL, MAIS UN DISCOURS AUX FINS D'UN SAIN DÉBAT DÉMOCRATIQUE.

Extrait d'un discours prononcé en mai 2020 par le Dr Jeff Barkey.

Dr Jeff Barkey, lors de son discours en mai 2020


La vidéo de l'extrait du discours du Dr Barkey a été bloquée à répétition par Youtube. La voici depuis une autre plate-forme. NOTE vous devez autorisez les cookies pour voir la vidéo.




Traduction en français d'une partie du discours du Docteur Jeff Barkey (avec emphase ajoutée en caractères gras)


«Que se passe-t-il si les experts se trompent ? Et si la mise en quarantaine des personnes en bonne santé ne permettait pas vraiment de sauver des vies ? Que faire si le port d'un masque en public n'est pas efficace ?» 
«Je m'appelle Dr Jeff Barkey et je représente ici des milliers de médecins à travers le pays dont les voix sont réduites au silence parce que nous ne sommes pas d'accord avec les médias grand public et les experts qui nous disent quoi faire.» 
«Jamais dans l'histoire de cette grande République nous n'avons mis en quarantaine les personnes en bonne santé.  Jamais dans l'histoire de cette grande république nous n'avons dit aux pratiquants qu'il est illégal pour vous d'exercer votre droit à la liberté d'assemblée religieuse prévu par le premier amendement, alors qu'en même temps il est essentiel de garder ouverts, les distributeurs de marijuana.»
«Jamais dans l'histoire de ce pays on ne nous a dit que vous ne pouvez pas aller à l'église parce que ce n'est pas essentiel, mais que vous pouvez vous faire avorter parce que le médecin le dit. Jamais auparavant dans notre pays, nous n'avons laissé les criminels hors de prison, mais nous vous avons dit que vous ne pouvez pas exercer votre droit au deuxième amendement et vous protéger en achetant une arme à feu. Lorsque les commerces d'alcool sont jugés essentiels mais que les entreprises sont jugées non essentielles, il se passe quelque chose d'anormal.  
«Ce livret, la Déclaration d'indépendance incluse dans notre Constitution américaine n'a jamais été conçue pour restreindre le peuple, elle a été conçue pour restreindre le gouvernement...»





Les conditions de Youtube? Un message soumis, aplati et inutile, Un message à pensée unique, parce qu'il n'amènera rien de nouveau. Seulement une interprétation sur un sujet à pensée unique, déjà diffusée 100 millions de fois, 500 millions de fois, ou plus. C'est comme tous les voisins qui, chacun leur tour, sortent dehors, regardent les nuages et disent : Mmm, il va pleuvoir. Donc inutile, juste bon pour les arts et tout ce qui peut de toute façon se mettre sur Facebook et d'autres sites. Un chien caressé par des dominateurs narcissiques sur leurs petits trônes qui vont bientôt basculer, qui rient de gens du peuples qui brisent leur vie et leur avenir, ou font des choses sans importance. Virez-moi ce directeur.



Transcription (english) ---> 

mardi 5 mai 2020

COVID-19 : Distanciation sociale sévèrement critiquée par la Police de New York

Les policiers de New York (NYPD) se distancient de leur maire et des autorités de leur ville. Ils remettent en question les priorités des dirigeants de la ville qui détruisent le tissus social et les éloignent de leur vraie mission. Le président de l'Association des policiers bénévoles (PBA) a fait une sortie vitriolique le 4 mai 2020, via un COMMUNIQUÉ.


Après un peu trop d'arbitraire du NYPD, son association des policiers bénévoles (Police Benevolent Association - PBA) condidère que la COVID-19 ne justifie pas de perdre les liens positifs avec la population si durement gagnés ces dernières années, pendant que les politiques affaiblissent les lois et que de vrais criminels sont remis en liberté, sous prétexte du coronavirus.

Badge NYC PBA (Police Benevolent Association,  NYPD


Les policiers bénévoles unis de la NYPD ont fait une sortie assez virulentes, par la voix de leur président, Patrick J. Lynch.

Traduction du COMMUNIQUÉ du 4 avril 2020

«DÉCLARATION DE LA PBA SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DISTANCIATION SOCIALE
Patrick J. Lynch, président de la PBA a déclaré :
«Cette situation est intenable : la police de New York doit sortir les agents de police de leur rôle d'application de la distanciation sociale. Les lâches qui dirigent cette ville ne nous ont donné que de vagues directives et des messages contradictoires, laissant les policiers se débrouiller seuls aux coins des rues. Personne n'a le droit d'interférer avec une action policière. Mais maintenant que l'inévitable contrecoup est arrivé, ils nous jettent une fois de plus sous un bus
«Pendant ce temps, ces mêmes politiciens continuent à affaiblir nos lois, à relâcher de vrais criminels et à décourager l'application proactive de la législation sur la fraude et les questions touchant à la qualité de vie. En conséquence, nos métros sont dans le chaos et nous avons des infirmières héroïques qui se font agresser sur le chemin de nos hôpitauxAlors que le temps se réchauffe et que la pandémie continue de détériorer notre tissu social, les policiers devraient pouvoir se concentrer sur notre mission principale de sécurité publique. Si nous ne le faisons pas, la ville va s'effondrer sous nos yeux.» (1)
(Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) et Gilles B. / YaPasDePRESSE)
Communique (PRESS RELEASE) 4 mai 2020 | NYC PBA Police Benevolent Association NYPD, par son président, Patrick J. Lynch


En effet, l'Association des policiers bénévoles (PBA) s'efforce de construire des liens positifs avec les

lundi 4 mai 2020

«La Constitution n'est pas suspendue en temps de crise», avertit le Procureur général Barr

Dans le contexte des restrictions sévères émises dans la foulée de la COVID-19, l'Attorney Général du Département de la Justice américaine, William Barr, a émis une directive intitulée (traduction):"Équilibrer la sécurité publique en préservant les droits civils".(1). 


Et les policiers de New York (NYPD) commencent à se distancier de leur maire (autorités municipales). Le président de l'Association des policiers bénévoles (PBA) a fait une sortie vitriolique la 4 mai 2020, via COMMUNIQUÉ.




Dans un important Memorandum du 27 avril 2020, "Balancing Public Safety with the Preservation of Civil Rights",  l'Attorney Général (Procureur Général) William Barr (Department of Justice - DOJ) met en garde tous les procureurs des États-Unis,  non seulement contre les abus liés à la COVID-19, mais particulièrement contre la violation de la Constitution de la nation en temps de crise. Il les enjoint d'être vigilants dans l'exercice de la Justice.

C'est en ces termes que le plus haut gradé du Département de la Justice des États-Unis s'est exprimé (traduction libre de l'anglais):


«De nombreuses politiques qui seraient impensables en temps normal sont devenues monnaie courante ces dernières semaines, et nous ne voulons pas interférer indûment avec les efforts importants des fonctionnaires de l'État et des collectivités locales pour protéger le public. Mais la Constitution n'est pas suspendue en temps de crise. Nous devons donc veiller à ce que ses garanties soient préservées, tout en protégeant le public.» (2)



C'est assez clair pour les juristes de l'État et pour les corps policiers

Le message semble commencer à passer car après un peu trop de zèle de la NYPD, son association des policiers bénévoles (Police Benevolent Association) commence aussi à avertir ses agents. Ce n'est certainement pas le temps de perdre les liens positifs avec la population si durement construits ces dernières années.

Badge NYC PBA (Police Benevolent Association,  NYPD


Les policiers bénévoles unis de la NYPD ont fait une sortie assez virulentes, par la voix de leur président. Il s'en est pris aux

dimanche 12 avril 2020

Documentaire : Out Of Shadows (2020) - OFFICIAL

C'est maintenant l'heure de voir la réalité et non les ombres; de voir les marionnettistes et non l'apparence des choses du spectacle. Comme pour l'Allégorie de la caverne du philosophe Platon, vous devez vous faire un devoir de citoyen d'une démocratie de voir ce documentaire au complet; qui introduit ce qui se meut derrière les illusions et que vous commenciez à vous éveiller sur votre propre histoire personnelle.


Ce documentaire a cumulé près de 6 millions de vues durant les 4 premiers jours de sa diffusion sur Youtube. Publié sur Youtube le 10 avril 2020. Lorsqu'il a été supprimé par la censure, il avait été vu par 20 millions de personnes.

Si c'était de la fiction, pourquoi les élites mondialistes ne trembleraient pas.

 


https://www.outofshadows.org/





Un autre lien Youtube a été ajouté et à nouveau supprimé. Je le laisse comme témoin.

 

https://www.outofshadows.org/

La journaliste Liz Crokin y fait une apparition convaincante. Du vrai journalisme comme il s'en fait aujourd'hui rarement.


La journaliste et auteure, Liz Crokin. Crédits photo : Capture-écran tirée du documentaire «Out Of Shadows» (2020) où elle fait une apparition pour dénoncer le silence médiatique sur la pédophilie et le trafic humain à des fins sexuelles. https://youtu.be/MY8Nfzcn1qQ



Television = Tell a vision
Channels = médiums
Programs = vous programmant depuis l'enfance.

vendredi 10 avril 2020

Pandémie - Vendredi saint 10 AVRIL 2020 : Le Québec n'a pas atteint le sommet !

Triste CARICATURE... En PRIMEUR, Pandémie: La courbe d'évolution du nombre de cas du Québec #COVID19 Vendredi saint, le 10 avril 2020


On n'a pas réussi à atteindre le plafonnement des décès. Malgré tous nos efforts humains...



Télécoms : Les États-Unis s'attaquent à l'espionnage et aux cybercrimes chinois et étrangers

Les États-Unis prennent des mesures contre les technologies proches du parti communiste chinois. Ainsi, une entente remontant à 2007 qui n'est plus respectée, en lien avec la sécurité américaine, est en voie d'être rompue. Un nouveau décret a été émis le 4 avril, établissant de nouvelles règles des technologies des télécommunications en vue de contrer leurs comportements cybercriminels. Ce n'est qu'un premier pas et non la fin.

Logo du Département de la Justice des États-Unis; Department of Justice - DOJ


Contrairement à un titre paru dans un média québécois, les États-Unis ne menacent pas; ils agissent. Des branches majeures de la sécurité américaine prennent conjointement les choses très aux sérieux en matière de sécurité des télécommunications.

Le Département de la Justice des États-Unis demande de mettre fin à des ententes de télécommunications avec des entreprises de la Chine suite à un nouveau décret


Tout a commencé par une sortie publique de l'Attorney Général (Procureur Général) du Département de la Justice américaine (le plus haut gradé de la Justice).  William P. Barr, connu en tant que Bill Barr, a mentionné des activités illicites qui s'attaquent de plein fouet aux citoyens,  institutions (ex. secrets de la recherche; influencer la politique de manière illégale) et industries américaines (vol de la technologie).



A suivi un communiqué majeur du 9 avril 2020 émanant du Département de la Justice (DOJ)
Compte Twitter du Département de la Justice - DOJ américain (https://twitter.com/TheJusticeDept)


Compte Twitter du Département de la Justice américain - DOJ (https://twitter.com/TheJusticeDept)




Le communiqué du DOJ du 9 avril 2020 indique un premier pas; non la fin des actions : 

«L'action d'aujourd'hui n'est que la prochaine étape pour assurer l'intégrité des systèmes de télécommunications américains», a déclaré John C. Demers, procureur général adjoint pour la sécurité nationale


Après enquête et surveillance, les branches de la sécurité convergent vers une conclusion commune:


Le communiqué émane d'une recommandation conjointe des : «ministères de la Justice, de la Sécurité intérieure, de la Défense, de l'État, du Commerce et le représentant commercial des États-Unis.

Contrairement à ce que nous présente les médias, ce n'est pas une menace mais un conséquence, ayant fait l'objet d'un décret, le 4 avril 2020.

La FCC interpellée et qui devrait se soumettre est un peu l'équivalent de notre CRTC au Canada.




TRADUCTION DU COMMUNIQUÉ ÉMIS LE 9 AVRIL 2020 (vous pouvez proposer des améliorations de cette traduction brute en m'écrivant via mon compte Twitter https://twitter.com/YaPasdePRESSE)

 [9 avril 2020]

COMMUNIQUÉ (traduction DEEPL)

«Les agences du pouvoir exécutif recommandent à la FCC de révoquer et de mettre fin aux autorisations de China Telecom de fournir des services de télécommunications internationales aux États-Unis



«Aujourd'hui, les agences du pouvoir exécutif intéressées [1] ont recommandé à l'unanimité que la Commission fédérale des communications (FCC) révoque et mette fin aux autorisations de China Telecom (Americas) Corp. de fournir des services de télécommunications internationales à destination et en provenance des États-Unis.  China Telecom est la filiale américaine d'une société de télécommunications publique de la République populaire de Chine (RPC)
«Le ministère de la Justice a dirigé l'examen des autorisations de China Telecom, et il a fondé sa recommandation sur les développements survenus depuis le dernier transfert des autorisations en 2007, notamment le non-respect par China Telecom des termes d'un accord existant avec le ministère. 
« "Aujourd'hui, plus que jamais, la vie de la nation et de son peuple passe par nos réseaux de télécommunications", a déclaré John C. Demers, procureur général adjoint pour la sécurité nationale.  "La sécurité de nos communications gouvernementales et professionnelles, ainsi que de nos données les plus privées, dépend de notre recours à des partenaires de confiance issus de nations qui partagent nos valeurs et nos aspirations pour l'humanité.  L'action d'aujourd'hui n'est que la prochaine étape pour assurer l'intégrité des systèmes de télécommunications américains". 
«Dans sa recommandation, les agences du pouvoir exécutif ont identifié des risques substantiels et inacceptables pour la sécurité nationale et l'application de la loi associés aux activités de China Telecom, qui rendent les autorisations de la FCC incompatibles avec l'intérêt public. Plus précisément, la recommandation était basée sur : 
  • l'évolution de l'environnement de sécurité nationale depuis 2007 et une meilleure connaissance du rôle de la RPC dans les cyberactivités malveillantes visant les États-Unis ; 
  • la crainte que China Telecom soit vulnérable à l'exploitation, à l'influence et au contrôle du gouvernement de la RPC ; 
  • des déclarations inexactes faites par China Telecom aux autorités gouvernementales américaines sur l'endroit où China Telecom stocke ses documents américains, ce qui soulève des questions sur les personnes ayant accès à ces documents ;
  • des déclarations publiques inexactes de China Telecom concernant ses pratiques en matière de cybersécurité, qui soulèvent des questions sur le respect par China Telecom des lois fédérales et étatiques en matière de cybersécurité et de protection de la vie privée ; et 
  • la nature des opérations américaines de China Telecom, qui offrent aux acteurs étatiques de la RPC la possibilité de se livrer à des activités cybernétiques malveillantes permettant l'espionnage économique et la perturbation et le mauvais acheminement des communications américaines.  

«Certains des faits susmentionnés sont liés au non-respect par China Telecom d'une lettre d'assurance de 2007, qui a servi de base aux autorisations existantes de la FCC. La division de la sécurité nationale du ministère, section d'examen des investissements étrangers, a identifié ces problèmes de conformité grâce à son programme de surveillance des mesures d'atténuation.  En conséquence, les agences du pouvoir exécutif ont conclu que les risques pour la sécurité nationale et l'application de la loi associés aux autorisations internationales de China Telecom en vertu de l'article 214 ne pouvaient pas être atténués par des conditions d'atténuation supplémentaires. 
«De plus amples informations concernant la recommandation des agences du pouvoir exécutif sont disponibles sur le système de classement du Bureau international de la FCC (IBFS), sous le numéro de dossier ITC-T/C-20070725-00285.  La National Telecommunications and Information Administration du Département du Commerce a déposé la recommandation au nom des agences du pouvoir exécutif.  
«Le ministère s'est engagé à travailler avec l'industrie pour s'assurer que les besoins commerciaux critiques sont pris en compte et traités d'une manière qui soit compatible avec les intérêts des États-Unis en matière de sécurité nationale et d'application de la loi.  Cette mesure a été prise dans le cadre de l'arrangement ad hoc des ministères de la Justice, de la Défense et de la Sécurité intérieure, anciennement connu sous le nom de Team Telecom, dont le fonctionnement a été récemment officialisé par un décret daté du 4 avril 2020, établissant le Comité d'évaluation de la participation étrangère dans le secteur des services de télécommunications des États-Unis. Les demandes transmises par la FCC après la date du décret seront traitées selon le processus décrit dans ce décret.  
________________ 
1] Aux fins de la recommandation, les agences du pouvoir exécutif comprenaient les ministères de la Justice, de la Sécurité intérieure, de la Défense, de l'État, du Commerce et le représentant commercial des États-Unis.




- 30 - (FIN de la traduction DU COMMUNIQUÉ)


L'auteure, blogueuse et youtubeuse, Jennifer Zeng (https://twitter.com/jenniferatntd) avait écrit une publication que je qualifierais de magistrale, à mon sens, sur le Cheval de Troie que constituent les télécommunications en lien avec le parti communiste de Chine, en situation en apparence dormante en démocratie américaine.


Pendant ce temps, au Canada ...


De son côté, le Canada, sous le parti Libéral, ne semble pas résister aux chants des sirènes avec les télécommunications chinoises; ou du moins crée cette impression malaisante, notamment en acceptant des dons de Huawei  (entreprise poursuivie pour espionnage par le Gouvernement américain et au Canada pour une raison avec interdit de publication en raison du mutisme permis par le droit croche).


Pensée : Réfléchir est en voie d'être classé comme un acte séditieux dans certains états en recul démocratique dont les indices sont de plus en plus évidents. Quand le meilleur protecteur des libertés et de la sécurité des citoyens d'un pays devient le gouvernement d'un pays voisin, c'est comme l'heure de se réveiller politiquement.