mardi 12 janvier 2021

Mike Pompeo avertit Voice Of America de la dérive de l'information - Extrait (11 JAN 2021)

Le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a livré une allocution et participé à une conversation, en présence de cadres et employés de Voice Of America, un média non partisan du Gouvernement américain, en après-midi, lundi le 11 janvier 2021. M. Pompeo y a lui-même œuvré en carrière et est respecté à la fois des Républicains et des Démocrates. Il a mentionné que des problèmes importants sont en voie de redressement pour ce média du Gouvernement qui s'est éloigné de son mandat. Notamment, durant des années, plusieurs employés y ont été embauchés sans vérification de sécurité.

TITRE : "Mike Pompeo, made an address and conversation at Voice Of America" (https://youtu.be/VM9dD8Pt9yI?t=3333)

NOTE : vidéo en fin d'article

Secrétaire d'État, Mike Pompeo, lors d'une allocution adressée au média gouvernemental, Voice Of America - VOA, le 11 janvier 2021.


  • Notamment, à une certaine période, beaucoup de personnel a été embauché sans vérification de sécurité et des membres du Parti Communiste Chinois, ont pu s'infiltrer et en influencer les politiques et diffusions.
  • Le Secrétaire Pompéo a aussi mentionné que Voice Of America doit redevenir non partisan, ce qui est inhérent à son mandat explicite et un incontournable de sa mission.

Je vous laisse écouter une partie de l'allocution en anglais (voir après mon texte), mais ici, j'ai retenu pour vous un court extrait, afin de sensibiliser la francophonie à une montée idéologique qui fait des ravages et atteint sérieusement la démocratie aux États-Unis.


Une citation donne le ton non seulement pour VOA mais aussi pour la mission des médias américains


Le Secrétaire d'État américain a partagé la mission des médias en une citation qui remonte à la toute première diffusion de VOA en 1942:

«The news may be good, the news may be bad, but we will tell you the truth» (1)


Dans ce qui suit, je vous propose une traduction libre (brute à verifier) d’un extrait de l’allocution. Les nouvelles expressions ne sont pas traduites mais expliquées en note de bas de page

«Il est important de savoir que quand le Congrès a créé le rôle de la présidence de l'USAGM [...] ils ne voulaient pas que la voix de la diplomatie américaine constitue le contenu diffusé sur The Voice Of America [2]. [...] Mais ce genre d'instinct de la censure est dangereux. Il est moralement mauvais. En effet, il est contraire à votre mandat statutaire ici à VOA. Censure, wokeness [3],  politiquement correct, tout cela pointe dans une seule direction, l'autoritarisme déguisé en droiture morale, similaire à ce que nous voyons sur Twitter, Facebook et Apple et sur trop de campus universitaires aujourd'hui. Ce n'est pas ce que nous sommes. Ce n'est pas ce que nous sommes en tant qu'Américains. Et ce n'est pas ce que Voice of America devrait être. Il est temps de simplement mettre au rancart le woke-ism. Et vous pourriez montrer la voie. Et vous le savez tous. C'est pour cela que vous êtes venus ici. » (4)


_____________

1.     “The news may be good. The news may be bad. We shall tell you the truth.” – William Harlan Hale, First VOA Broadcast (1942). Source ici

Mission des médias en 1 citation: «Les nouvelles peuvent être bonnes. Les nouvelles peuvent être mauvaises. Nous vous dirons la vérité» (William H. Hale) 

2.    Mike Pompeo a exposé plus tôt dans son allocution, que VOA a pour but de faire connaître la culture américaine et les valeurs démocratiques, ce que le média fait en 47 langues différentes. Il reconnaît que parfois les États-Unis ont bien fait et d'autres fois non, et que par conséquent, la fierté américaine doit être tempérée par l'humilité. Mais essentiellement, par l'information, VOA ne devrait pas selon lui, véhiculer une culture page blanche (ma compréhension), mais une culture et des valeurs américaines contre lesquelles de nouvelles forces, notamment la Chine, se sont opposées subtilement mais efficacement en vue de faire table rase des acquis.


3.  Le "woke-ism" s'autodéfinit comme un éveil sensible à une minorité raciale ou comme une sensibilité à l'injustice (définition questionnable). Par exemple, sous cet aspect racial, la complexité sociale est réduite à la couleur de la peau d'une minorité, alors qu'une société et des cultures sont beaucoup plus complexes, et que les cultures et les idées (valeurs) sont souvent plus divisives ou plus unificatrices que la race. Sous cet aspect, contrairement au rêve d’émancipation de Martin Luther King, il ne s’agit non plus avec le "woke-ism" (appliqué à la question raciale), de ne pas voir la race de l’autre, mais inversement de ne voir que cela. Donc, brûler la maison de l'autre peut être bien si l'on se croit privé de privilèges. On comprend assez vite à l’observation qu’il s’agit d’une tactique de division pour éclater la société dans le but d'y faire germer la pensée d’une solution simpliste à chaque problème. On revient à une variante de l'approche socialiste consistant à développer une doctrine sociale opposant un dominant, et un dominé et marteler l’idée, jusqu’à ce qu’une masse critique de la population y croit suffisamment, pour se soulever contre la paix ambiante ou de manière plus douce, pour amener un groupe à supporter un parti politique, ou à en devenir captif. La fin vise le contrôle ou l'appropriation des personnes pour un parti politique, un gouvernement, une cause, etc. Si dans l'approche la sensibilité des éveillés est souvent fondée sur la race, dans le marxisme, le groupe victimisé retenu variera d’une nation ou d’un État à l’autre, et pourrait même être un groupe majoritaire. S’il n’y a pas de multiculturalisme ambiant, ce pourrait être alors la lutte des classes. Mais si dans un État, la majorité était constituée d'une classe moyenne vivant assez bien, le catalyseur de la tension recherchée (ou révolte) pourrait difficilement être le revenu. En un tel cas, l'élément divisif pourrait être les générations (ex. Y contre boomers), ou le réveil d'anciennes injustices et la réparation des actes des générations qui ont précédé, les genres (femme contre homme). Ces esprits ne manquent pas d’imagination pour diviser une société. Cela peut évidemment générer des revendications sans fin et susciter la violence.

4.     

"…that’s important when our Congress created the role of CEO of the USAGM […] They didn’t want the voice of american diplomacy to be broadcast on The Voice Of America. Think about that, for just a moment, the choral [?] part of institutions with duties and responsibilities higher and bigger and more important than anyone of us individually. But this kind of censorial instinct is dangerous. It’s morally wrong. Indeed it’s against your statutory mandate here at VOA. Censorship, wokeness, political correctness, it all points in one direction –authoritarianism cloaked as moral righteousness, similar what we’re seeing in Twitter and Facebook and Apple and on too many university campuses today. It’s not who we are. It’s not who we are as Americans. And it’s not what Voice of America should be. It’s time that we simply put woke-ism to sleep. And you could lead the way. And you all know. That’s why you came here."

samedi 2 janvier 2021

Le Journaleux verreux (véreux) : chanson COVID-19 dans le style folklorique du Québec

HUMOUR :  Les «critiqueux» courageux sont ici. La COVID-19 en une chanson créée sur le style traditionnel. Tiré d'une revue de l'année parallèle au Bye bye 2019 coordonnée par Yandel artiste.


jeudi 31 décembre 2020

Une réflexion sur le rôle du Gouvernement basée sur une citation de Thomas Paine

Thomas Paine, un des Pères de la Confédération des États-Unis d'Amérique, a écrit Common Sense, un pamphlet contre la domination de l'Empire Britannique sur les citoyens d'Amérique. Cette publication est considérée comme ayant influencé les colonies américaines, à secouer le joug de la royauté britannique.


Thomas PAINE, Par Auguste Millière


Pour Thomas Paine, la société et le Gouvernement sont deux entités à tort confondues. Lorsque combinées ensemble, c'est l'équilibre qui est recherché. La société cherche à unir dans un intérêt commun, à la recherche d'un bien-être commun, et le Gouvernement doit protéger les personnes, en restreignant le mal et exerçant la Justice. L'équilibre est évidemment rompu quand le Gouvernement lui-même (ou l'État) est corrompu, produit lui-même le mal et ne sert plus le peuple. Paine écrit dans son Common Sense (Le Sens commun, ce qu'au Québec nous appelons le gros bon sens):

«Certains auteurs ont confondu la société avec le Gouvernement, jusqu'à ne laisser que très peu, sinon aucune distinction entre eux, alors qu'ils sont non seulement différents, mais ont des origines différentes. La société est le produit de nos besoins [communs] et le Gouvernement découle de notre inclinaison au mal [désordre]; celle qui vient avant, agit POSITIVEMENT (favoriser) l'union [mise en commun] de nos aspirations, le second agissant NÉGATIVEMENT (pour empêcher), en restreignant le mal. L'une favorise les interactions, l'autre crée des distinctions. La première est un modèle, l'autre agit comme un punisseur [a punisher = un rétributeur]» (Thomas PAINE, 14 février 1776).


Le Gouvernement, un mal nécessaire dans les meilleurs cas, selon Paine


Paine ajoute que le Gouvernement est, dans sa meilleure manifestation, un mal nécessaire, pour un fonctionnement plus sain de la société, mais que dans ses formes moins nobles, il donne un résultat pire qu'une société sans lois :

«La société, dans chaque aspect est un bienfait et le Gouvernement sous sa meilleure forme, un mal nécessaire; dans son pire état, un mal intolérable. Car lorsque nous souffrons, ou que nous sommes exposés aux mêmes misères par un gouvernement, que celles auxquelles l'on pourrait s'attendre dans un pays sans gouvernement, nos calamités sont aggravées par le fait que nous fournissons les moyens par lesquels nous souffrons ! Le Gouvernement, comme le vêtement qui couvre, est l'insigne de l'innocence perdue ; les palais des rois sont construits sur les ruines des arches du paradis, car si les appels de la conscience étaient clairs, uniformes et obéis sans résistance, l'homme n'aurait besoin d'aucun autre législateur. Mais cela n'étant pas le cas, il trouve nécessaire de céder une partie de ses privilèges, pour fournir des moyens de protection au reste. Et cela, il est amené à le faire par la même prudence qui, dans tous les autres cas, lui conseille de choisir le moindre mal. C'est pourquoi, la sécurité étant le véritable dessein et le but du gouvernement, il s'ensuit incontestablement que la forme qui nous paraît la plus susceptible de l'assurer, avec le moins de dépenses et le plus d'avantages, est préférable à toutes les autres.» (Traduction www.DeepL.com/Translator (version gratuite) et YaPasDePRESSE / Gilles B.)


OPINION : Une application actualisée de Common Sense de Thomas PAINE


Ceci indique en langage actuel, que quand, en démocratie dite dans un État de Droit, le Gouvernement ne remplit plus sa fonction de servir et qu'il s'applique à dominer le peuple et ne peut justifier ses actions, que

  • s'il suspend le droit et la démocratie (exemple, en utilisant l'opportunité d'une crise réelle ou entretenue artificiellement) ou;
  • s'il réussit à changer ou suspendre la Constitution (ou suspend indéfiniment la Justice via des tribunaux accessibles et la démocratie, via la pleine et entière Assemblée démocratique libre), 
ce ne sont alors pas le Droit et la Constitution qu'il faut changer, mais ce Gouvernement. Mais comment le faire pour qu'un tel changement ne bénéficie pas aux anarchistes, ou aux pouvoirs politiques de puissances étrangères ou à une hégémonie ou oligarchie mondiales ou régionales? Toute la question est là. Car il faut que les ennemis soient séparés des amis. On se souviendra que dans ce qui fût appelé récemment le printemps arabes, des dictateurs laïques ont bien souvent été remplacées par des dictateurs religieux, parce que ce sont eux qui avaient une structure politique organisée et prête. De notre côté, la richesse de la diversité qui a fait la force d'une démocratie, peut faire aussi sa faiblesse. Il ne suffit pas de mettre en semble des humains, pour qu'un véritable équilibre et but commun en résulte. Les ententes artificielles imposées ne sont pas sans rappeler une célèbre statue aux pieds de fer et d'argile, où les alliances au final, sont vouées à se briser à un Jour annoncé. 

 

Avons-nous tout misé sur l'État, humain donc faillible, plutôt que sur le Créateur?

_____________

"SOME writers have so confounded society with government, as to leave little or no distinction between them; whereas they are not only different, but have different origins. Society is produced by our wants, and government by our wickedness; the former promotes our happiness POSITIVELY by uniting our affections, the latter NEGATIVELY by restraining our vices. The one encourages intercourse, the other creates distinctions. The first is a patron, the last a punisher." 

"Society in every state is a blessing, but Government, even in its best state, is but a necessary evil; in its worst state an intolerable one: for when we suffer, or are exposed to the same miseries BY A GOVERNMENT, which we might expect in a country WITHOUT GOVERNMENT, our calamity is heightened by reflecting that we furnish the means by which we suffer. Government, like dress, is the badge of lost innocence; the palaces of kings are built upon the ruins of the bowers of paradise. For were the impulses of conscience clear, uniform and irresistibly obeyed, man would need no other lawgiver; but that not being the case, he finds it necessary to surrender up a part of his property to furnish means for the protection of the rest; and this he is induced to do by the same prudence which in every other case advises him, out of two evils to choose the least. Wherefore, security being the true design and end of government, it unanswerably follows that whatever form thereof appears most likely to ensure it to us, with the least expense and greatest benefit, is preferable to all others."

(Thomas PAINE, Common Sense,  Of the Origin and Design of Government in General, with Concise Remarks on the English Constitution, 1776).

jeudi 12 novembre 2020

Existe-t-il un vaccin contre le totalitarisme ? Cet éditorialiste en a un besoin Express !

Existe-t-il un vaccin contre le totalitarisme ? Un éditorialiste du Journal l'Express en a vraiment besoin. Dictatorial et éditorial riment très bien ici. Je vous partage ce lien vers une capsule vidéo éditoriale sur Twitter, vers le futur possible... 


Voilà exactement ce que plusieurs sentent venir en faveur du vaccin imposé. Je ne dépose par une copie de la vidéo, pour ne pas être bloqué pour pseudo «atteinte aux droits d'auteur». Lien en fin d'article

Un éditorialiste de l'Express qui a même dirigé la rédaction du journal durant 10 ans, recommande, dans une capsule édito vidéo (sur Twitter), un confinement social de ceux qui refuseraient le vaccin. Ils se seraient eux-mêmes auto-confinés, se privant du droit de socialiser. La vidéo du 10 novembre 2020 avait déjà été vue près de 314,000 fois au moment d'écrire ces lignes.



(dans la citation qui suit, «les autres» désigne ceux qui n'ont pas d'allergies ou contraintes médicale contre le vaccin)

CITATION:

«Ensuite, pour les autres, ceux qui se méfient de ce que l'on leur inocule, ceux qui tombent souvent dans le complotisme, il faut être coercitif, mais plus malin peut-être qu'une obligation de type militaire. On ne va pas mettre les gens en prison. 
Eh bien, instaurons une règle. Si vous n'êtes pas vaccinés, vous ne pouvez plus aller au restaurant, vous ne pouvez plus aller au théâtre, vous ne pouvez plus prendre l'avion. Vous êtes, de vous-mêmes, retirés de la vie collective. Vous êtes auto-confinés. Il faudra avoir son certificat de vaccination comme un laisser-passer pour être dans la société».

FIN de la citation.

Et il oppose ensuite, l'intérêt particulier à l'intérêt supérieur de la nation. C'est très pervers car un comité dictatorial dirait essentiellement, c'est toi qui te fais souffrir, parce que tu refuses de te soumettre à notre «bienveillance». C'est 1984 en 2020

La prochaine étape, c'est quoi? Les transports en commun, les hôpitaux, les écoles, le simple droit travailler, ... ? Mais la prison, non. Ça en ferait des martyrs et il faudrait les nourrir. Et ça laisserait des traces de pratiques dignes du nazisme ou des régimes totalitaires. On ne veut surtout pas de chasse aux criminels comme après la défaite de l'Allemagne en 1945.

En tout cas, si le mal n'existe pas (comme le croient quelques uns), les esprits du mal, oui!





samedi 17 octobre 2020

EN REPRISE - Leaders politiques américains compromis (blackmailed): dégradation inévitable de la conduite de la justice et du droit

(Reprise d'un article du 28 sept. bloqué par Blogger, alors que ce sont des faits de tribunaux au pénal, au civil ou adminitratifs en cours ou conclus).

Comment fonctionne le blackmailing pour détourner un pays de ses droits? 


Quand les gens en pouvoir de prendre des décisions pour un état, un ministère, pour la conduite de la justice, la rédaction des lois, etc. sont compromis, ils sont à la merci du chantage. Ils vont regarder ailleurs pendant que des choses mauvaises se passent. Ils vont démontrer un excès de tolérance. En justice et enquêtes, ceux en position de le faire, vont bloquer des dossiers dans la chaîne de décisions et par exemple, retarder, alléger (filtrer) ou laisser tomber des causes (ex. veto sur des dossiers d'enquête ou réassignation des priorités ou réaffectation des enquêteurs). 


Voici, en anglais, une compilation de personnalités politisées ou élues qui ont été prises au piège, selon une source.


«How is blackmail used?


Les noms de plusieurs Démocrates et Républicains ont été masqués comme ceci __________, ne connaissant pas l'issue des poursuites (ex. au civil et au pénal), mais pour les vrais chercheurs et journalistes citoyens, ils sont indiqués dans la source (sous les publications numérotées 4630, 4631, 4632, 4633)

dimanche 11 octobre 2020

Coronavirus - l'OMS révise sa position et déconseille les fermetures et confinements

L'OMS fait marche arrière et recommande aux leaders mondiaux de suspendre les fermetures des activités en tant que principale action préventive contre le coronavirus; une fausse solution qui ne règle rien et ne fait que rendre les pauvres encore plus pauvres.

Sources de la nouvelle :  

Alex Turner-Cohen, News.com.au , 11 oct. 2020
'STOP locking-down to control Covid': Britain's WHO envoy pleads with world leaders to stop using lockdowns as their 'primary' means of tackling virus because it is 'doubling' global poverty

Jack Wright, DailyMail.co.uk, 11 oct 2020

Coronavirus: WHO backflips on virus stance by condemning lockdowns

Traduction d'un bref extrait (1):

«L'Organisation Mondiale de la Santé est revenue sur sa position initiale de COVID-19 après avoir demandé aux dirigeants mondiaux de cesser de verrouiller leurs pays et leurs économies.

«Le Dr David Nabarro, de l'OMS, a lancé un appel aux dirigeants mondiaux hier [10 octobre 2020], leur disant de cesser "d'utiliser le confinement comme principale méthode de contrôle" du coronavirus.

«Il a également affirmé que la seule chose que les mesures de confinement ont permis d'obtenir est la pauvreté, sans aucune mention des vies potentielles sauvées.

"Les confinements ont une seule conséquence qu'il ne faut jamais sous-estimer, et c'est de rendre les pauvres beaucoup plus pauvres", a-t-il déclaré.


Le Dr Nabarro a ajouté:

«Le seul moment où nous pensons qu'un lockdown est justifié est pour vous permettre de gagner du temps pour vous réorganiser, vous regrouper, rééquilibrer vos ressources, protéger vos travailleurs de la santé qui sont épuisés, mais dans l'ensemble, nous préférons ne pas le faire»

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) et Gilles B. | Yapasdepresse

 

LIRE l'article complet sur :

 News.com.au (11 octobre 2020)

OU SUR 

DailyMail.co.uk, 11 oct 2020


On peut penser qu'il y a une guerre d'idées entre la science et le politique.


_____________

1.     Version originale de l'extrait en anglais ci-dessous

The World Health Organisation has backflipped on its original COVID-19 stance after calling for world leaders to stop locking down their countries and economies.

Dr. David Nabarro from the WHO appealed to world leaders yesterday, telling them to stop “using lockdowns as your primary control method” of the coronavirus.

He also claimed that the only thing lockdowns achieved was poverty – with no mention of the potential lives saved.

“Lockdowns just have one consequence that you must never ever belittle, and that is making poor people an awful lot poorer,” he said.


lundi 28 septembre 2020

Multiples leaders Démocrates et Républicains compromis (blackmailed): dégradation inévitable de la conduite de la justice et du droit

Comment fonctionne le blackmailing pour détourner un pays de ses droits? 


Quand les gens en pouvoir de prendre des décisions pour un état, un ministère, pour la conduite de la justice, la rédaction des lois, etc. sont compromis, ils sont à la merci du chantage. Ils vont regarder ailleurs pendant que des choses mauvaises se passent. Ils vont démontrer un excès de tolérance. En justice et enquêtes, ceux en position de le faire, vont bloquer des dossiers dans la chaîne de décisions et par exemple, retarder, alléger (filtrer) ou laisser tomber des causes (ex. veto sur des dossiers d'enquête ou réassignation des priorités ou réaffectation des enquêteurs). 


Voici, en anglais, une compilation de personnalités politisées ou élues qui ont été prises au piège, selon une source.


«How is blackmail used?

Les noms de plusieurs Démocrates et Républicains ont été masqués, ne connaissant pas l'issue des poursuites, mais pour les vrais chercheurs et journalistes citoyens, ils sont indiqués dans la source (sous les publications 4630, 4631, 4632, 4633)


1.     Publication 4630, 2 sept. 2020

Democratic Illinois State Representative, __________, has resigned and was charged with possession of child pornography and has been accused of bragging at an online site about sexually molesting a 6-year-old girl.

Democratic spokesperson for the Arkansas Democratic Party, __________, Jr, was charged with distribution and possession of child pornography.

Democratic Radnor Township Board of Commissioners member, __________, resigned from his position after being charged with possession of child pornography and abusing children between 2 and 6 years-old.

Democratic activist and BLM organizer, __________, was arrested and charged with human trafficking and underage prostitution.

Democratic Texas attorney and activist, __________, was charged with having sex with a minor, inducing a child under 18 to have sex and compelling prostitution of at least nine legal clients and possession of child pornography. He was found guilty on six counts of sex trafficking.

Democratic Virginia Delegate, __________, was indicted on charges connected to his relationship with a 17-year-old girl and was charged with supervisory indecent liberties with a minor, electronic solicitation of a minor, possession of child pornography and distribution of child pornography.

Democratic Massachusetts Congressman, Gerry Studds, was censured by the House of Representatives after he admitted to an inappropriate relationship with a 17-year-old page.

Democratic Former Mayor of Stillwater, New York, Rick Nelson was plead guilty to five counts of possession of child pornography of children less than 16 years of age.

Democratic Former Mayor of Clayton, New York, __________, was indicted for sexual acts against a teenager.

Democratic Former Mayor of Hubbard, Ohio, Richard Keenan, was given a life sentence in jail for raping a 4-year-old girl.

Democratic Former Mayor of Winston, Oregeon, __________, was arrested for setting up a meeting to have sex with a 14-year-old girl who turned out to be a police officer.

Democratic Former Mayor of Randolph, Nebraska, __________. Schutt, was arrested and charged with four counts of felony third-degree sexual assault of a child and one count of intentional child abuse.

Democratic Former Mayor of Dawson, Georgia, __________, was indicted on the charges of aggravated child molestation, aggravated sodomy, rape, child molestation and statutory rape of an 11-year-old boy and a 12-year-old girl.

Democratic Former Mayor of Stockton, California, __________, was charged with providing alcohol to young adults during a game of strip poker that included a 16-year-old boy at a camp for underprivileged children run by the mayor.

Democratic Former Mayor of Millbrook, New York, __________, was arrested and charged with inappropriate sexual contact with a person younger than 17.

Democratic party leader for Victoria County, Texas, Stephen Jabbour, plead guilty to possession and receiving over half a million child pornographic images.

Democratic activist and fundraiser, __________, was arrested on charges of sodomy and sex abuse in a case involving a 15-year-old boy and when the alleged victim declined to testify, and the judge dismissed the case.

Democratic Party Chairman for Davidson County, Tennessee, Rodney Mullin, resigned amid child pornography allegations.

Democratic activist, Andrew Douglas Reed, pleaded guilty to a multiple counts of 2nd-degree sexual exploitation of a minor for producing child pornography.

Democratic official from Terre Haute, Indiana, David Roberts was sentenced to federal prison for producing and possessing child pornography including placing hidden cameras in the bedrooms and bathrooms at a home he shared with two minor female victims.

…»


2.     Publication 4631, 2 sept. 2020

«Democratic California Congressman, __________, is being sued in LA County for allegedly sexually abused a 16-year-old girl.

Democratic aide to Senator Barbara Boxer, Jeff Rosato, plead guilty to charges of trading in child pornography.

Democratic Alaskan State Representative, Dean Westlake, resigned from his seat after the media published a report alleging he fathered a child with a 16-year-old girl when he was 28.

Democratic New Jersey State Assemblyman, Neil Cohen, was convicted of possession and distribution of child pornography.

Republican Tim Nolan, chairman of Donald Trump’s presidential campaign in Kentucky, pled guilty to child sex trafficking and on February 11, 2018 he was sentenced to serve 20 years in prison.

Republican state Senator Ralph Shortey was indicted on four counts of human trafficking and child pornography. In November 2017, he pleaded guilty to one count of child sex trafficking in exchange for the dropping of the other charges.

Republican anti-abortion activist Howard ____________ is a convicted child rapist in Florida.

Republican County Commissioner David Swartz pleaded guilty to molesting two girls under the age of 11 and was sentenced to 8 years in prison.

Republican judge Mark Pazuhanich pleaded no contest to fondling a 10-year old girl and was sentenced to 10 years probation.

Republican anti-abortion activist Nicholas Morency pleaded guilty to possessing child pornography on his computer and offering a bounty to anybody who murders an abortion doctor.

Republican legislator Edison Misla Aldarondo was sentenced to 10 years in prison for raping his daughter between the ages of 9 and 17.

Republican Mayor Philip Giordano is serving a 37-year sentence in federal prison for sexually abusing 8- and 10-year old girls.

Republican campaign consultant Tom Shortridge was sentenced to three years probation for taking nude photographs of a 15-year old girl.

Republican Senator Strom Thurmond, a notable racist, had sex with a 15-year old black girl which produced a child.

Republican pastor Mike Hintz, whom George W. Bush commended during the 2004 presidential campaign, surrendered to police after admitting to a sexual affair with a female juvenile.

Republican legislator Peter Dibble pleaded no contest to having an inappropriate relationship with a 13-year-old girl.

Republican Congressman Donald “Buz” Lukens was found guilty of having sex with a female minor and sentenced to one month in jail.

Republican fundraiser Richard A. Delgaudio was found guilty of child porn charges and paying two teenage girls to pose for sexual photos.

Republican activist ____________ convicted on six counts of sex crimes involving children.

Republican activist Randal David Ankeney pleaded guilty to attempted sexual assault on a child.

Republican Congressman Dan Crane had sex with a female minor working as a congressional page.

Republican activist and Christian Coalition leader Beverly Russell admitted to an incestuous relationship with his step daughter.

Republican congressman and anti-gay activist Robert Bauman was charged with having sex with a 16-year-old boy he picked up at a gay bar.

Republican Committee Chairman Jeffrey Patti was arrested for distributing a video clip of a 5-year-old girl being raped.

…»


3.     Publication 4632, 2 sept. 2020

Republican activist ____________ (a.k.a. “Republican M____________”), was taken into custody by Florida police on four counts of unlawful sexual activity with an underage girl and one count of delivering the drug LSD.

Republican legislative aide ____________ was charged with molesting a 12-year old boy and possession of child pornography.

Republican Senate candidate ____________ was accused of having sex with his 12-year old baby sitter and withdrew his candidacy after the allegations were reported in the media.

Republican preacher Stephen White, who demanded a return to traditional values, was sentenced to jail after offering $20 to a 14-year-old boy for permission to perform oral sex on him.

Republican talk show host Jon Matthews pleaded guilty to exposing his genitals to an 11 year old girl.Republican anti-gay activist Earl “Butch” Kimmerling was sentenced to 40 years in prison for molesting an 8-year old girl after he attempted to stop a gay couple from adopting her.

Republican Party leader Paul Ingram pleaded guilty to six counts of raping his daughters and served 14 years in federal prison.

Republican election board official Kevin Coan was sentenced to two years probation for soliciting sex over the internet from a 14-year old girl.

Republican politician ____________ was charged with two counts of first degree sodomy with a 13-year old boy.

Republican politician ____________ was arrested on seven felony counts of lewd and lascivious exhibition to girls under the age of 16 (i.e. exposing himself to children).

Republican anti-abortion activist ____________ was charged with sexual misconduct involving a 15-year old girl.

Republican County Councilman Keola Childs pleaded guilty to molesting a male child.

Republican activist John Butler was charged with criminal sexual assault on a teenage girl.Republican candidate Richard Gardner admitted to molesting his two daughters.

Republican Councilman and former Marine Jack W. Gardner was convicted of molesting a 13-year old girl.

Republican County Commissioner Merrill Robert Barter pleaded guilty to unlawful sexual contact and assault on a teenage boy.

Republican City Councilman Fred C. Smeltzer, Jr. pleaded no contest to raping a 15 year-old girl and served 6-months in prison.

Republican activist Parker J. Bena pleaded guilty to possession of child pornography on his home computer and was sentenced to 30 months in federal prison and fined $18,000.

Republican parole board officer and former Colorado state representative, Larry Jack Schwarz, was fired after child pornography was found in his possession.

Republican strategist and Citadel Military College graduate Robin Vanderwall was convicted in Virginia on five counts of soliciting sex from boys and girls over the internet.

Republican city councilman Mark Harris, who is described as a “good military man” and “church goer,” was convicted of repeatedly having sex with an 11-year-old girl and sentenced to 12 years in prison.

Republican businessman Jon Grunseth withdrew his candidacy for Minnesota governor after allegations surfaced that he went swimming in the nude with four underage girls, including his daughter.

Republican director of the “Young Republican Federation” Nicholas Elizondo molested his 6-year old daughter and was sentenced to six years in prison.

4.     Publication 4633, 2 sept. 2020

Republican benefactor of conservative Christian groups, Richard A. Dasen Sr., was charged with rape for allegedly paying a 15-year old girl for sex. Dasen, 62, who is married with grown children and several grandchildren, has allegedly told police that over the past decade he paid more than $1 million to have sex with a large number of young women.

Democratic donor and billionaire, Jeffrey Epstein, ran an underage child sex brothel and was convicted of soliciting underage girls for prostitution.

Democratic New York Congressman, Anthony Weiner, plead guilty to transferring obscene material to a minor as part of a plea agreement for sexted and sending Twitter DMs to underage girls as young as 15.

Democratic donor, activist, and Hollywood producer Harvey Weinstein is being criminally prosecuted and civilly sued for years of sexual abuse (that was well known “secret” in Hollywood) including underage sexual activities with aspiring female actresses.

Democratic activist and #metoo proponent, Asia Argento, settled a lawsuit for sexual harassment stemming from sexual activities with an underage actor.

Democratic Mayor of Racine, Wisconsin, Gary Becker, was convicted of attempted child seduction, child pornography, and other child sex crimes.

Democratic Seattle Mayor Ed Murray resigned after multiple accusations of child sexual abuse were levied against him including by family members.

Democratic activist and aid to NYC Mayor De Blasio, Jacob Schwartz was arrested on possession of 3,000+ child pornographic images.

Democratic activist and actor, ____________, was sued based on an allegation of sexual assault where he coerced an underage model for sex.

Democratic Governor of Oregon, Neil Goldschmidt, after being caught by a newspaper, publicly admitted to having a past sexual relationship with a 13-year-old girl after the statute of limitations on the rape charges had expired.

Democratic Illinois Congressman, Mel Reynolds resigned from Congress after he was convicted of statutory rape of a 16-year-old campaign volunteer.

Democratic New York Congressman, ____________, was arrested in Washington D.C. for soliciting sex from a 16-year-old boy.

Democratic activist, donor, and director, Roman Polanski, fled the country after pleading guilty to statutory rape of a 13-year-old girl. Democrats and Hollywood actors still defend him to this day, including, Whoopi Goldberg, Martin Scorcese, Woody Allen, David Lynch, Wim Wenders, Pedro Almodovar, Tilda Swinton and Monica Bellucci.

Democratic State Senator from Alaska, George Jacko, was found guilty of sexual harassment of an underage legislative page.

Democratic State Representative candidate for Colorado, Andrew Myers, was convicted for possession of child pornography and enticing children.

Democratic Illinois Congressman, Gus Savage was investigated by the Democrat-controlled House Committee on Ethics for attempting to rape an underage female Peace Corps volunteer in Zaire. The Committee concluded that while the events did occur his apology was sufficient and took no further action.

Democratic activist, donor, and spokesperson for Subway, Jared Fogle, was convicted of distribution and receipt of child pornography and traveling to engage in illicit sexual conduct with a minor.

Democratic State Department official, ____________, under Hillary Clinton’s state department, was arrested on ten counts of child porn possession.

Democratic Maine Assistant Attorney General, James Cameron, was sentenced to just over 15 years in federal prison for seven counts of child porn possession, receipt and transmission.

Democratic State Department official, ____________, under Hillary Clinton’s state department, was arrested and charged with allegedly soliciting sex from a minor over the internet.

Democratic State Department official, James Cafferty, pleaded guilty to one count of transportation of child pornography.

Democratic radio host, Bernie Ward, plead guilty to one count of sending child pornography over the Internet.Democratic deputy attorney general from California, Raymond Liddy, was arrested for possession of child pornography.

...