dimanche 19 août 2018

Le Parti Conservateur du Québec se fait de plus en plus entendre

Lancement la campagne électorale du Québec 2018, du Parti Conservateur du Québec. Le PCQ reconstitué il y a quelques années est devenu plus qu'un projet discuté un soir dans une brasserie. Il présente encore plus de candidats solides. Le lancement avait lieu dans un hôtel de Québec le 19 août, ville où le nouveau PCQ pourrait bien faire élire son chef Adrien Pouliot.

Adrien Pouliot à son entrée au lancement de campagne du Parti Conservateur du Québec, le 19 août 2018. Photo Gilles B. | YaPasDePRESSE.


Une partie des candidats du Québec ont été présentés au public, présents pour l'occasion.



Le chef du parti, Adrien Pouliot, un entrepreneur bien connu au Québec, a été accueilli par une salle chaleureuse spontanée et sans «motivateur» de foule.




Sur la fiscalité des familles de classes moyennes et les règles administratives des entreprises



Le chef du Parti Conservateur du Québec, sur le taux de réincarcération le plus élevé au Canada et sur les victimes des actes criminels. On peut faire mieux selon lui.



Adrien Pouliot, chef du Parti Conservateur du Québec, en présence d'une journaliste de ICI Radio-Canada



dimanche 12 août 2018

OPINION - Quelques tweets politiques US patriotiques marquants le début d'août 2018

Choix de @YaPasDePRESSE (Y a pas de PRESSE). Retour sur mes tweets préférés du début d'août 2018. 


  • Un seul concerne la France sur le président Macron qui prend un bain de foule - Caricature


Celle-là me fait rire à chaque fois que je la revois.


  • Les médias du Québec s'en tapent. Si cette société secrète exploitant des femmes et des mineures avait impliqué un top gradé Républicain, cela tournerait sans cesse sur les médias des États-Unis et du Québec.


Pourtant, des accusations formelles sont déposées par le District Est de New-York, ce qui a remis ceci à l'ordre du jour.



  • Une loi américaine votée en 2016 et qui devait restreindre l'ingérence politique étrangère sert en réalité à museler des activistes.





  • Aux États-Unis le débat fait rage du côté des Démocrates pour empêcher l'obligation de s'identifier pour voter.


Ce tweet que j'ai repris dresse une liste de plusieurs activités pour lesquelles il faut un ID (une carte).



  • La croix de Selena Gomez censurée dans une émission sur les artistes à TV8 en Turquie




Ceux qui suivent l'actualité américaine en dehors des médias pro-Démocrates (92% font leur don politique aux Parti Démocrate) sauront de quoi il est question ici


En fait, vendre le socialisme et le communisme avec le sourire et les grands yeux séducteurs, c'est comme vendre des drogues dures aux enfants en leur disant que ce sont des friandises. Le socialisme au Venezuela et en France étaient démocratiques et ils ont plongé récemment parce que le socialisme n'a jamais fonctionné au-delà des premières années où il roule sur les acquis et sur la nationalisation (vol par l'État) ou récupération du travail privé.


  • Le weekend précédent, une fin de semaine comme une autre à Chicago, ville refuge et officiellement sans arme à feu, 72 personnes tirées, dont 13 touchées à mort


Mais les médias sont presque tous muets. Comme quoi la vie des Noirs does not matter toujours quand la réalité contredit le discours idéologique. Terrence K. Williams le souligne avec son sens aiguisé habituel.



  • Comme nous le savons le racisme est seulement pratiqué par les Blancs (j'ironise évidemment).


Dans les faits, le New York Time a embauché une raciste avérée qui prône la disparition des Blancs. Les Démocrates trouvent la chose normale. Ce caricaturiste illustre bien l'oeuvre de l'agitatrice. Tout est bon pour brouiller les pistes avec les élections de mi-mandat aux États-Unis.



  • Une oeuvre politique pro-Donald Trump censurée sur Facebook

Les restrictions contre la liberté d'expression politique vont de plus en plus loin. On est à un fil d'un totalitarisme idéologique dont les médias se font complices.



L'oeuvre politique de l'artiste Jon McNaughton, «Crossing the Swamp»,  a été censurée par Facebook en été 2018.


  • Les Démocrates lorgnent avec le socialisme et la gratuité pour augmenter leurs chances de créer une vague bleue à mi-mandat, alors que Trump est aussi populaire que Barack Obama l'était au même moment dans son premier mandat. 


Voici mon constat face au fameux 1% du discours contre le capitalisme. Je prends pour exemple le Venezuela, un autre socialisme qui s'est effondré quelques décennies après le Che, sous les yeux du monde entier. Remarquez que le socialisme appliqué (pas dans les livres) n'a jamais fonctionné dans le monde. Après quelques décennies, il crée peu de riches (les amis du régime) et beaucoup de pauvres avec pratiquement pas de classe moyenne.



Voici d'ailleurs une illustration du cycle du socialisme :



  • Dans l'original, je mettais les mots dans la bouche de María Gabriela Chávez elle-même:

«Je suis María Gabriela Chávez, socialiste, fille du défunt président Hugo Chávez, milliardaire égalitaire. En 2015, ma fortune s'estimait à plus de 4 milliards $ US. 2014, je pense que j'étais déjà la plus riche du Venezuela.
Plus riche que le 1%, je rends grâces au socialisme! »






dimanche 5 août 2018

Une secte d'esclavagisme sexuel démantelée à New York

L'actrice Sarah Edmondson, ancienne membre sous l'emprise durant 12 ans, de NXIVM (prononcé comme en latin Nexium), raconte avoir été marquée comme du bétail, avec 4 autres femmes, lors d'une étrange soirée d'initiation rituelle. L'actrice pensait adhérer à une association secrète de mentorat réservé aux femmes et recevoir un tatouage discret. Mais l'expérience s'est plutôt révélée être une douloureuse séance de marquage cautérisé (brûlure) à la région pelvienne. La cautérisation durait 30 minutes sans anesthésie locale. Comptant sur la promesse d'en tirer les avantages du développement professionnel et personnel, les nouvelles recrues avaient accepté de se rendre à cette soirée sans connaître le degré réel d'engagement attendu de leur part dans la société secrète pour femmes. Une fois sur place, on a bandé leurs yeux et une femme officiante les a invitées à se dévêtir et à former un demi-cercle... C'était le point d'entrée vers un cauchemar d'esclavagisme sexuel et une spirale de chantage (blackmailing).


L'actrice Sarah Edmondson, capture écran d'un reportage ABC, 2017

Comme chaque femme devait signer une entente de confidentialité et fournir des informations personnelles compromettantes (par exemple des photos d'elle nue) comme preuve d'engagement au secret, pour être acceptée dans le faux programme de mentorat (certains volets aussi présentés comme des thérapies), elles comprirent plus tard à quoi ces confessions devaient en réalité servir: à être manipulées par du chantage. Il faut comprendre que ces pratiques de manipulations étaient moins connues il y a 10 ou 15 ans. L'actrice se rendit aussi compte que ce qui devait être un caractère latin pouvait en fait se lire, selon l'angle:
AM ou KR. La cour prétend que que AM, c'est Allison Mack (d'abord victime puis présumée complice) et que KR serait le fondateur présumé du Nxivm (Nxium).

La marque associée au Nxivm (Nxium) représente probablement les initiales KR pour Keith Raniere, mais pourraient se lire AM pour Allison Mack, selon l'angle d'observation. Source :  capture écran depuis la vidéo https://youtu.be/pqNNwFe6gMM

Qui est KR?



Entrevue réalisée par ABC en 2017 (en anglais non traduit)

Une ancienne membre du Nxivm raconte avoir été marquée [comme du bétail] lorsqu' invitée à une communauté secrète pour femmes

(Former NXIVM member says she was branded when invited to secret sorority...)





Certaines personnes dont évidemment les avocats des accusés diront que c'est une asssociation volontaire, donc non criminelle. Parlant pour les femmes adultes et non les enfants, Catherine Oxenberg, mère d'une victime et ancienne actrice de la série Dynasty dénonce:

Some people have said this is a voluntary sorority. The women I have spoken to tell a far different story,” Oxenberg said. “Coercion is not voluntary. Extortion is not voluntary. Blackmail is not voluntary.” (Catherine Oxenberg) 
(«Certaines personnes ont dit que c'est une association volontaire de femmes. Les femmes à qui j'ai parlé ont une histoire de loin différente», a déclaré Oxendberg. «La coercition n'est pas volontaire. L'extorsion n'est pas volontaire. Le chantage n'est pas volontaire»). (Catherine Oxenberg).

Le chantage (blackmailing) est une manipulation typique de ce type de sociétés criminelles


On comprend mieux comment celles qui peuvent nous sembler des personnes trop naïves, s'enlisent  en réalité, dans un secret honteux. C'est en effet un moyen de manipulation dans ce genre de situation. On filme ou photographie les personnes dans une situation très compromettante, ce qui atteindra à leur réputation et à leur avenir professionnel, social ou familial, pour ensuite les faire chanter (expression anglophone: to be blackmailed) (1). L'adhésion pouvait exiger que par exemple, les femmes fournissent des photos d'elles-mêmes nues, ou des confessions particulières et ainsi de suite. Puis une gradation pouvait suivre avec de nouvelles informations compromettantes accumulées dans le temps.

Ce reportage d'ABC (2017) sur l'initiation de l'actrice Sarah Edmondson refait surface dans le contexte du procès d'une actrice, Allison Mack, connue pour avoir joué dans Smallville et accusée d'avoir recruté pour la secte pyramidale qui a fait aussi des victimes parmi des mineures. La question n'est pas de prouver qu'il y a eu crime, car c'est un fait avéré, mais de prouver quelles personnes étaient impliquées dans le recrutement et l'exploitation des victimes.


Allison Mack au sortir du tribunal à New York en avril 2018


Allison Mack faisant la promotion de Jness, un soit-disant groupe de femmes, en réalité un prolongement de la secte d'esclavage sexuel avérée NXIVM; ici elle faisait la promotion de Jness.

Accusée d'être complice et victime à la fois, Allison Mack risque 15 ans de prison et plus, voire la prison à perpétuité. Elle est accusée d'avoir utilisé sa position sociale et son influence, pour mettre en confiance et recruter pour Keith Raniere (les initiales KR) se faisant appeler Vanguard, un dirigeant présumé fondateur de la sororité ou société réservée aux femmes, que l'on accuse d'être engagée entre autres, dans le trafic sexuel forcé de mineures.


Keith Raniere (se prononce Raniéré), dit Vanguard est KR. Il est le fondateur présumé de la secte d'esclavagisme sexuelle structurée de manière pyramidale, pour que certaines personnes seulement connaissent son identité. Selon le Gouvernement américain, ce dernier aurait eu plus de 50 femmes sous son contrôle.


La secte d'esclavagisme sexuel, édifiée sur un modèle pyramidale, se déclinait de plusieurs manières:
  • Nxivm
  • ESP - Executive Success Programms
  • Jness
  • DOS
  • The Vow

Clare Bronfman, une fille du célèbre milliardaire Edgar Bronfman Sr, fait aussi partie des personnes interpellées qui auraient joué un rôle dans cette affaire touchant Nxivm (Nxium). Elle peut conserver sa liberté assignée à domicile dans l'attente du procès, en échange d'un dépôt de caution de 100 millions de dollars, comparativement a la plus «modeste» somme de 5 M $ pour Allison Mack.

Un président et d'autres personnes de haut niveau, seraient comptées parmi les clients de la secte sexuelle esclavagiste


Selon les confessions qui auraient été obtenues d'Allison Mack par la police, des membres de l'élite, incluant un président et des gens fortunés auraient compté parmi les clients de la secte sexuelle. Elle leur aurait elle-même vendu des enfants.

Les médias désemparés et silencieux sur le méga-scandale d'exploitation des femmes


Du côté des médias, garde-t-on un silence relatif sur les nouveaux développements (mises en accusation officielles), parce que cela semble trop gros? Mais c'est pourtant devant un tribunal en règle. Ou fait-on tourner au ralenti, car cela confirmerait les déclarations de Donald Trump et de la source QAnon (Q Anonymous) qui a prédit de telles enquêtes et arrestations; sur fond de corruption de haut niveau en divers domaines aux États-Unis (services secrets et FBI, Département de la Justice, médias, partis politiques, d'où la promesse «Drain the Swamp», ...) ? Il est étrange, en tout cas, que nos médias du Québec ne rapportent pas ces faits de notoriété publique, en train d'être révélés au grand jour, en accéléré en 2018, aux États-Unis. A-t-on encore au mois quelques journalistes d'enquête ici, qui ne font pas que passer les communiqués leur arrivant des grands réseaux et journaux américains, dont certaines personnes-clés font peut-être l'objet de chantage (blackmailed)?

    OU nos médias craignent-ils d'éventuelles poursuites au civil pour atteinte à la réputation et préfèrent-ils ne pas toucher à ces dossiers? Alors qu'ils lancent des chaînes de restauration, véganes, par exemple. Car il semble que la nature même de tout média d'information sincère (même partisan) soit le désir d'informer et de protéger le public. Alors, que font-ils là? Qu'ils s'en tiennent simplement aux documents officiels de mise en accusation de la Cour criminelle qui parlent par eux-mêmes, pour Keith Raniere et Allison Mack et ces médias ne seront pas poursuivis.


    Extrait de l'acte d'accusation par le District Est de New York  - Eastern District of New York (Brooklyn), 19 avril 2018 :



    C'est donc une autre raison qui explique le silence média. Même aux États-Unis, il faut avouer que peu de grand médias parlent des derniers développements. Silence aussi du côté des associations féministes. Est-ce trop risqué pour sa vie et sa carrière ...? Ou serait-ce confirmé qu'il y a vraiment une "swamp" à drainer?

    Clare Bronfman plaide coupable dans un scandale d'esclaves sexuelles (Agence France-Presse, La Presse, 19 avril 2019).


    Secte NXIVM: l'actrice Allison Mack plaide coupable (Associated Press, La Presse, 8 avril 2019).


    VOIR AUSSI:

    Le gourou de la secte Nxivm reconnu coupable de trafic sexuel (20 Minutes avec AFP, 19 juin 2019)



    _____________

    1.     Dans certains domaines d'activités en dehors de ce cas précis, par exemple en matière de pédophilie, le chantage (blackmailing) utilisera, par exemple, un professionnel de haut niveau dans une relation compromettante organisée avec une mineure, filmé ou photographié à son insu dans une chambre d'hôtel, et ensuite, les individus ainsi piégés (juge, avocat de la justice, procureur fédéral, politicien, législateur, gouverneur, etc.) formeront un voile sur les yeux, sous le chantage, protégeant diverses activités criminelles (ex. trafic de drogue, prostitution de mineures, ...). Les artistes connus victimes de chantage pourront aider aussi, en jouant un rôle de justicier dans les médias. Sinon, c'est la perte de la carrière et tout ce qui s'en suit. Cela explique beaucoup de cas de crimes qui ne se rendent pas jusqu'au procès. Si une personne accusée tombe en disgrâce, elle entraînera plusieurs autres individus dans sa chute.

    samedi 4 août 2018

    Pédophiles dans les hautes sphères du Canada?

    N'est-ce pas intéressant... Voici une étrange correspondance symbolique entre la Fondation Trudeau (Canada) et un logo pédophile de type "Boy Lover". Hasard ou pas...? Si l'information n'est pas nouvelle en soi, le contexte a changé depuis 2015-2016

    • Les réseaux pédophiles commencent à se révéler (politique, TV et cinéma -exemple Hollywood-, ...)
    • Il y a eu le phénomène de dénonciation "me too" qui commence à révéler des mineurs au moment des abus ou des manipulations.
    • Après l'élection de Justin Trudeau, les dons ont afflué dans la fondation Pierre Eliott Trudeau dite «non politique»... Les dons étrangers ont même dépassé les dons canadiens ce qui tend à prouver que la fondation aurait des liens politiques, comme ce que l'on sait maintenant pour les fondations américaines dont les nominés redeviennent millionnaires lorsqu'ils sont à sec financièrement (ex. le clan Clinton).


    Voici le logo qu'une enquête du FBI aux États-Unis (2006) avait identifié comme un symbole pédophile pour "Boy Lover" (pédophile aimant les jeunes garçons). C'est un moyen pour les pédophiles mieux nantis et les «fournisseurs» ou «clients» de se reconnaître entre eux.



    Un logo très similaire au « Boy Lover» dans le rapport financier de la Fondation Trudeau en 2015-2016




    Si l'information n'est pas nouvelle en soi, elle demeure d'intérêt parce que le phénomène des réseaux pédophiles des biens nantis (élites) vient changer la donne de l'ancien mythe urbain et rural. Il est fini le temps où l'on pensait naïvement que les seuls exploiteurs sexuels d'enfants étaient eux-mêmes des victimes et des individus issus de milieux pauvres ou ruraux, ou urbains bedonnants de 40 ans promenant un petit chien. La réalité est toute autre, et l'on sait désormais qu'il y a un réel trafic d'enfants (esclavage) ayant cours dans le monde, y inclus dans les démocraties occidentales. C'est la pédophilie des classes supérieures (le pédo chic).

    Souvenez-vous que la philosophie libérale, au sens non partisan du terme, mais de libertarien, approche souvent dite «progressiste» (dans la novlangue), est que le crime que l'on ne peut pas contrôler (argument = parce que ça se fait de toute façon) on le nationalise (légalisation encadrée). Une fois une activité décriminalisée par un parti politique, les statistiques sur la criminalité diminuent, cela va de soi. Cela devient particulièrement d'intérêt, quand on prend conscience de l'ampleur d'un appui pédophile croissant dans les médias. Par où la classe dirigeante exécutive pourrait elle commencer à mettre en place un environnement favorable, pour changer les mœurs et coutumes, sans imposer un agenda, sinon qu'en passant par l'Éducation (et la rééducation) et en même temps par l'influence du message (ex. réseaux sociaux, médias).




    Il est alors intéressant de s'informer où sont destinés les fonds de la Fondation Trudeau. Un vecteur important est l'éducation, voire la rééducation sociale!

    Pensez libéral au sens de libertarien pour comprendre (= enlever les interdits moraux)


    Je synthétise les 3 grands axes de la fondation pour le lecteur. Vous pourrez lire les détails dans le rapport 2015-2016 de la fondation Pierre Eliott Trudeau. Nous verrons si le rapport reste longtemps disponible après le 4 août 2018.


    Apprendre = éducation sociale (enseignement) et débats publics

    « Notre organisation est axée sur l’apprentissage. C’est dans notre nature de vouloir approfondir les connaissances en sciences humaines et sociales et de promouvoir les débats publics sur des enjeux d’importance pour l’avenir collectif. 
    «... échanger leurs visions du monde diverses, voire divergentes. Ensuite, en employant de nouveaux moyens pour mieux comprendre les enjeux. Finalement, en nous efforçant de faire entendre des voix moins familières afin d’apporter de nouveaux points de vue lors de nos événements.»



    Vous aurez compris que le débat n'est pas ouvert en science, comme on le voit pour les taxes du carbone, l'énergie, l'économie, etc. Il s'en faudrait de peu pour que l'on se croit en pleine société secrète au sein de la classe dirigeante, visant à changer nos cultures. En tout cas, cela sent l'esprit de rééducation du peuple en passant par les enseignants (devenant agents de l'état) et les «experts».


    Partager = influencer et débattre entre intellectuels et avec le public; favoriser la recherche d' «avant-garde» (lire «approche libertarienne» dans l'esprit de la novlangue)


    Changer = Changer ls société. Oui mais comment? Pourquoi? À la faveur de qui?


    Conclusion face à la Fondation Pierre Eliott Trudeau


    En égard à ceci et aux hausses soudaines de dons étrangers depuis l'arrivée en politique de Justin Trudeau (une fondation dite non politique!), nous devons conclure que la Fondation Pierre Eliott Trudeau est une création à surveiller de près.


    Si vous avez aimé, vous aimerez AUSSI:

    Ancien vice-ministre de l'Éducation de l'Ontario reconnu coupable de pédophilie 

    (3 mars 2015)


    Éducation sexuelle: protection des enfants contre les concepteurs et formateurs 

    (28 février 2015)



    Les courriels rendus publics entre élites de Washington disaient quoi aux États-Unis?

    Il n'y a pas de fumée sans feu. Les nouvelles des réseaux sociaux sont souvent polluées par ceux qui veulent les discréditer, mais il y a anguilles sous roches politiques.




    Censure des voix de droite : le patron de Twitter sur le grill

    Un puissant comité de la Chambre des Représentants a décidé de questionner publiquement le président de Twitter, Jack Dorsey, au sujet des récentes accusations selon lesquelles la plateforme de réseau social limite la portée de certains comptes conservateurs et de droite.


    Avec reproduction autorisée : © Christian Larnet | Dreuz.info (publication originale le 3 août 2018)





    Les politiciens Républicains sont en colère. Ils ont pris conscience que Twitter les censure, tandis que les leaders d’opinion et groupes qui militent pour les idées progressistes ne le sont jamais, et cela pourrait constituer une grave infraction aux lois électorales.

    La dernière demande, datant de ce jeudi 2 août, intervient après que Twitter ait nié les allégations de partialité, suite à une étude détaillée selon lequel il avait retiré certains éminents conservateurs des suggestions de sa fenêtre de recherche.

    « Dans l’ensemble, nous croyons que le problème était davantage lié à la façon dont les autres personnes interagissaient avec les comptes de ces représentants qu’avec les comptes eux-mêmes », ont déclaré deux employés de Twitter sur un blog la semaine dernière, sans convaincre personne.

    Des politiciens qui n’acceptent plus ce déni ont réagi :

    « Toute solution à ce problème doit commencer par la responsabilisation d’entreprises comme Twitter, dont les plateformes ont un énorme potentiel d’impact sur les échanges d’opinions au plan national – et malheureusement, un énorme potentiel pour abuser », a déclaré M. McCarthy dans la lettre adressée au président du Comité de l’énergie et du commerce de la Chambre, Greg Walden.

    « En particulier, j’aimerais demander une audience avec Jack Dorsey, PDG de Twitter, afin que le peuple américain puisse en apprendre davantage sur les pratiques de filtrage et de censure sur sa plate-forme. »

    Twitter a refusé de commenter.

    Jack Dorsey doit déjà témoigner devant le Comité sénatorial du renseignement en septembre, lors d’une audience destinée à couvrir la désinformation et les élections.

    M. McCarthy et d’autres dirigeants Républicains ont rencontré les employés de Facebook en juin pour les mêmes raisons.

    Le mois dernier, McCarthy a diffusé des annonces sur Facebook invitant ses partisans à se joindre à lui « et au président Trump pour défendre notre voix conservatrice contre la censure des médias sociaux », selon la base d’études publiques.

    La majorité des Américains pense qu’il est probable que les sites de médias sociaux censurent les opinions politiques qu’ils trouvent répréhensibles.

    Dorsey est apparu sur Fox News Radio, mercredi, où il a été interrogé sur la controverse de l' »interdiction de l’ombre » (Shadow Ban). Les autres médias – tous à gauche – ne souhaitent pas savoir si les opinions de droite sont censurées, car ils ne défendent pas la liberté d’expression.


    Avec reproduction autorisée : © Christian Larnet | Dreuz.info (publication originale le 3 août 2018)