mardi 5 juin 2012

Anonymous attaque une radio de Québec

ANONYMOUS: SES LIMITES EXPOSÉES ET EXPLIQUÉES (VOIR AUSSI LES NOTES ET LIENS EN FIN D'ARTICLE)

NdA : Quand un collectif se permet de dire à une majorité ou même une minorité, ce qui est bon pour elle en lui indiquant qu'elle est conne, en se permettant de voler et diffuser des données privées et de me menacer moi ou tout groupe tout aussi légitime qu'eux, et  avec un masque en plus (summum de la lâcheté), permettez-moi de l'appeler "La Chose". Non ce n'est pas une erreur par ignoranceSi cela peut offusquer certains lecteurs, c'est simplement que nous n'avons pas la même compréhension ni de la démocratie, ni de la liberté d'expression, ni de la vie privée, ni de la social-démocratie. Nous pouvons dire nous aussi: Nous n'oublions pas, même si par contre nous sommes capables de pardonner.

Le weekend qui vient de se terminer, la Chose (Anonymous) s'en est prise au mouvement citoyen de Québec qui tente,
sur l'initiative d'un animateur radio, de se donner un député indépendant pour représenter la majorité silencieuse dans divers dossiers; particulièrement la classe moyenne de la grande région de Québec, mais aussi du Québec. Lundi matin le 4 juin, à son retour, l'animateur du FM 93,3 de l'émission du matin Bouchard en parle a avoué que la station a perdu tous les messages courriels postés par les auditeurs de l'émission, en fin de semaine. Il est clair que cela vise la répression d'une démarche populaire, consistant à vouloir se donner un député indépendant des grands partis politiques et pour représenter la majorité silencieuse non gauchiste, qui n'a pas le temps de manifester chaque semaine dans les rues et de ce fait est sous-représentée dans les partis politiques actuels. 

En agissant ainsi, le peu stratégique, anomalous, Anonymous ou une cellule du Québec (1) soutient donc dans sa démarche, les grands partis qui souvent n'écoutent plus leur classe de travailleurs qui n'ont pas le temps de manifester dans les rues durant des semaines; ceux là même qui paient les services pour que les pauvres légitimes (et illégitimes - ceux qui refusent de travailler ou se former) aient de l'aide sociale, des soins de santé, l'éducation, ... C'est une attaque hors-règles, contre le principal groupe à soutenir les programmes sociaux, parce que ce groupe de citoyens paie non seulement des taxes sur les achats et services, mais aussi parce que c'est en grande partie par la classe moyenne, que les impôts se paient et non par les plus pauvres.

Autre paradoxe, dans le même dossier, une semaine plus tôt, Anonymous menaçait d'attaquer une PME en informatique qui avait pourtant déjà appuyé l'organisme dans d'autres causes. Cette entreprise osait créer et héberger le site Colrouge.com pour le RCR - Rassemblement des cols rouges. Nous voyons les limites de ces initiatives de type Anonymous qui finissent par tuer leurs propres appuis (2).

Erreur stratégique de la Chose

Puisqu'il y avait déjà 24,000 inscrits lundi le 5 juin, en appui à la démarche de la station FM 93,3 de Québec, cela devrait envoyer un message clair aux anomalous adhérents d'Anonymous (motivation = animus). Parce que pour que 24,000 personnes d'une région d'env. 700,000 prennent le temps de s'inscrire sur une liste de distribution en appui à une initiative démocratique aussi de base que faire élire un député indépendant des grands partis (n'est-ce pas dans l'esprit d'Anonymous?), cela signifie stratégiquement qu'un nombre beaucoup plus grand soit représenté dans la grande région de la ville de Québec. Du point de vue statistique, cela signifie que probablement 5 ou 10 fois plus de gens de la région supportent moralement le mouvement né en un jour.

Cela signifie aussi qu'Anonymous, parce que la bannière cumule erreur stratégique sur erreur stratégique, est en marche de perdre l'appui populaire parce que 
  • la Chose est utilisée et détournée par des groupes régionaux avec des idéologies particulières (ex. anarchie et extrême-gauche)
  • et parce que la somme d'individus anonymes ne crée pas de stratégie utile par défaut. Par exemple, lors des récentes révoltes dans le monde arabe, les dictatures tendent à être remplacées par des dictatures collégiales élues pires que celles qui sont renversées. 
La Chose, si elle était intelligente, prendrait note. À moins que ce soit exactement l'objectif recherché. Au mieux, Anonymous commet les mêmes erreurs d'interprétation stratégiques que celles reprochés aux gouvernements qui s'ingèrent dans les affaires des autres états.

Anticapitalisme sans discernement

L'organisme fonctionne par adhésion idéologique et par des cellules régionales fluides ou individus, un peu comme les groupes criminalisés qui ont des groupes en divers lieux et des contacts non membres. La volé d'oiseaux tendrait à démontrer (1)
  • que tout un pan du combat d'Anonymous n'est pas pour la liberté d'expression,
  • ni pour la démocratie,
  • mais pour l'extrême-gauche anticapitaliste. 

La justice c'est la clip vidéo et la lecture de la presse de gauche ou d'extême-gauche économique

Ces groupes ne savent même pas ce que vit une région, mais se basent sur des fragments d'informations, filtrés par les positions de chacun (ex. deux médias différents). Par exemple, dans les émeutes du 4 mai à Victoriaville, un média dit qu'un véhicule fonce sur la foule et montre un très court extrait qui semble le confirmer. Mais lorsqu'on voit l'ensemble de la scène, on voit que le véhicule se fraie un chemin pour se placer entre un groupe de manifestants et un policier dont la vie est en danger et pris à partie par des manifestants qui tentent de le tabasser. Le combat de tels groupes qui se prennent trop au sérieux finit par relever pratiquement du thriller sociologique (fiction).

  • La Chose (collectif revendicateur) anonyme en vient à être soit utilisée (détournée), 
  • soit c'est ce qu'elle veut, qu'une gauche à gauche de la gauche combatte non seulement le capitalisme sauvage, mais renverse également tout ce qui partage une vision différente de l'approche. Et il ne faut pas attendre les journalistes de Montréal pour comprendre, car la gauche caviar dort au gaz, en se prenant pour des Avengers. Alors que l'ASSÉ (et la CLASSÉ) ouvertement communiste et les anarchistes disent haut et fort leurs revendications dans leurs discours et sur les blogues, l'élite journalistique n'entend rien et admire la beauté de la jeunesse.
Dans les détournements de systèmes et coups d'état politiques, les idiots utiles ne sont pas idiots au sens propre. Ils sont au contraire des gens très intelligents, une certaine élite, qui croient foncièrement dans la bonté naturelle de l'homme et dans le fait que les motifs réels sont ceux exprimés au bulletin du soir plutôt que dans les assemblées restreintes. Ils croient à la pureté d'une cause et probablement même à leur propre neutralité. Au point de ne pas comprendre les discours politiques extrémistes. Car au sujet des menaces, ils se disent: «Ça ne se peut pas. C'est de la figure de style, de la poésie, de la métaphore. Ils sont beaux jeunes et engagés». Puis les métaphores s'appliquent littéralement et l'on ferme encore les yeux: «C'est une poignée d'extémistes», lesquels curieusement ont le même discours que les officiels des associations. Ce sont les décennies qui révèlent ensuite les erreurs de jugement, les forces en jeu, etc.

Par exemple, un peu extrême mais éclairant, pour les collaborateurs avec l'envahisseur allemand au temps de la France sous l'influence du Maréchal Pétain, la collaboration allait de soi pour plusieurs. C'était le seul moyen de survivre comme nation face à une armée puissante et coalisée. Mais si chaque pays avait agi de la sorte, le IIIe Reich n'aurait-il pas réussi son pari de dominer le monde, en alliance avec d'autres fascismes (Japon, Italie, ...)? C'était aussi oublier que le mensonge de l'ennemi (alliances solubles) est une arme de guerre qui coûte peu.

Un présupposé biaisé: la vertu de la pauvreté

La Chose Anonymous le dit bien: «Ce monde est à nous» (3). Ça ne vous glace pas le sang, vous? Elle croit naïvement que la pauvreté est une vertu alors que certains sont pauvres parce qu'ils ont mis à terre l'économie de leur pays par les conflits ethniques. C'est là que la Chose devient extrêmement dangereuse et irresponsable, contre la liberté d'un peuple et d'une nation, et contre toute stratégie. Car elle peut servir de véhicule à un ramassis d'agitateurs ou manipulateurs qui n'ont plus rien à voir avec une vue d'ensemble ou avec la justice sociale pour l'ensemble d'un peuple, ni avec la logique et l'équilibre d'un système (notes 2 et 4).

Est-ce qu' Anonymous connaît les enjeux de tous les débats régionaux dans le monde? Évidemment non. Dans combien de pays, dîtes-moi, une personne en bonne santé de 18 ans, peut-elle refuser de travailler ou de se former, si elle en a la capacité, et peut se lever à midi tout en exigeant un chèque d'aide sociale comme un dû? Je ne parle pas de ceux qui en ont vraiment besoin et qui mériteraient plus (ex. malades, handicapés, victimes de malchances, récupérer d'une perte d'emploi à 40 ou 50 ans, etc.). Ceux qui vivent au Québec savent de quoi je parle. Je suis issu d'une famille modeste. Lorsque j'avais 10 ans, ma mère était une monoparentale qui a cherché du travail. J'ai apprécié que l'état soutienne les pauvres et avoir accès à l'éducation. Mais le système a depuis été détourné avec le temps et beaucoup d'argent est mal utilisé, par certains pauvres aussi, lorsqu'ils abusent ou n'assument pas les responsabilités dont ils seraient capables: «je fais ce que je veux avec ma vie; vous assumez les frais de mes conséquences», semblent-ils nous dire. L'anachronique Anonymous attaque ces temps-ci au Québec, ceux qui soutiennent les programmes sociaux par leur travail, et non par les manifestations perpétuelles. Et nous dirions : «Vive cette sorte de démo-crasse Anonymous!»? Pourquoi? Non merci, je passe.
_______________
1.  AUDIO : Gilles PARENT, le Retour reçoit Michel Juneau-Katsuya, expert en sécurité - Anonymous fait des siennes et le démembreur de Montréal recherché mort ou vif  - FM93, 31 mai 2012. durée approx. 10:35 pour la première partie
http://www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=135381

2.   AUDIO : Gilles PARENT, le Retour reçoit Philippe Bergeron, coordonnateur web - Josey Arsenault - Carl Charest, expert techno - FM93, 31 mai 2012 (durée approx. 17:14).
Un premier avertissement avant l'attaque du weekend dernier. Déjà la semaine dernière: Carl Charest, d'une PME informatique, qui est le dernier intervenant (à partir de 8:34) a lui-même participé à des campagnes Anonymous et il a cru (serait-ce un vrai ou un faux) à un premier avertissement au point de cesser d'héberger le site Colrouge.com pour protéger ses clients. Ancien collaborateur Anonymous et sûrement pas un ignare en informatique et réseaux sociaux.
http://www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=135356

3.   La ville d'Alma victime de piratage par des activistes se réclamant d'Anonymous en même temps que le Gouvernement du Québec est sous attaque.
Pourquoi une petite ville comme Alma attaquée?
AUDIO: L'interprétation de Myriam Ségal, La ville d'Alma sous attaque d'Anonymous, Myriam Ségal invitée dans Liberté d'opinion. FM 93,3, Québec, mercredi 23 mai 2012.

4.   Myriam Ségal. L'impact du vol de données par Anonymous, ici de clients du Grand Prix de F1 de Montréal. Myriam Ségal invitée dans Liberté d'opinion. FM 93,3, Québec, jeudi, 31 mai 2012.

Publier un commentaire