vendredi 8 juin 2012

Lyre et délire : une petite pilule pour les artistes?

Les artistes révolutionnaires communistes comme Pol PELLETIER (pas Pol Pot, mais Pol P.) se font maintenant juges des coeurs et des cerveaux, rien de moins. C'est un 'ti' peu dangereux. De tels extrémismes, dans le contexte des grandes libertés que nous avons au Québec, sont en train de gonfler à bloc certains jeunes. Le propos maintenu vire clairement contre les libertés individuelles, par exemple, contre la liberté de prospérer. Gilbert Rozon (Juste pour Rire) et Guy Laliberté (Cirque du Soleil) y passent. Pourtant, chez les communistes passés ou actu, s'il y a très peu de riches et beaucoup, beaucoup de pauvres, il y a très peu de gens de classe moyenne. Les gens (plusieurs) ont fui, ont rêvé ou rêvent de fuir ces pays, même partiellement démocratisés. Pensons-y avant de mettre le Québec à terre pour des cas de corruption et potvins qui se rencontrent, chez les syndicats aussi, tout comme dans le communisme.

Un extrait présenté à la radio aujourd'hui, sur un certain délire idéologique communiste.

La partie de l'extrait de Pol PELLETIER débute vers 14:38 (14 min 38 s).
AUDIOArrestations et perquisition chez les Khadir - Le rôle que Pauline Marois devrait jouer dans la crise étudiante - Propos controversés de Pol Pelletier, cinéaste et femme de théatre, sur les ondes de la Première Chaîne (1)

Calcul à faire

Avant de renverser le Québec par l'anarchie, nos jeunes devraient faire un petit calcul. Combien faudra-t-il de temps pour rebâtir un Québec jeté à terre, en travaillant le moins possible, par exemple 28 heures par semaine (ex. 4 X 7h = 28 h), tout en textant ou étant sur les réseaux "sociaux" 2 heures par jour (reste 20 heures), et avec la retraite à 55 ou 60 ans? Ce qu'il faut considérer: ces critères sont faux. Dans le nouveau régime, il faudrait travailler dur pour gagner son salaire  le salaire de l'État et de son élite (abolition du salariat dans les cartons du communisme au Canada) dans les communismes.

Anecdote sur des jeunes en manque de sensations fortes et de risque

Pour plusieurs jeunes, l'anarchie semble un jeu,
comme le rodeo roping pour le gardien de but 
Carey Price. Photo trouvée sur TheReuschBlog
ROPING EVENTS, 16 août 2010. 
Page consultée le 8 juin 2012.

Aujourd'hui même à Québec (7 juin 2012), en plein midi, je mangeais mon repas (lunch) dans mon auto dans une section de stationnement un peu en retrait. Je m'étais assis côté passager pour lire deux journaux sans être encombré par le volant. Deux jeunes adultes sont soudain arrivés et se sont intéressés à un véhicule utilitaire sport Volkswagen. Ils se sont placés du coté opposé au centre commercial pas très loin. Un jeune homme blond a tenté d'ouvrir la portière avant, côté passager. Puis il a traversé 2 cases vides en direction de mon véhicule dont la vitre de la portière côté conducteur était partiellement baissée. Il s'est interrompu à moins d'un mètre, interpellé par l'autre qui je crois m'avait aperçu. Ceci ne les a pas empêchés, pour le blond, de retourner s'allumer une cigarette près de la VW. En s'éloignant, ils ont lorgné l'intérieur d'une troisième auto à moins de 20 mètres, alors que le plus prudent semblait mal à l'aise en regardant dans ma direction. J'ai compris qu'ils tentaient, en plein jour, de voler des objets dans les véhicules stationnés. Cette "escapade" semblait les amuser. Les deux semblaient en bonne santé, sauf pour un détail pour le blond qui n'avait pas de prudence et semblait agité. Ce dernier semblait avoir consommé une drogue qui affectait son inhibition, car rien ne semblait le déranger. Par exemple, en plus de cette tentative de vol en plein midi, il semblait saisir difficilement les avertissements de son allié, de ne pas s'approcher de mon véhicule.

Il étaient habillés tout ce qu'il y a de correct. Ils avaient l'air d'étudiants. Du moins, ils en avaient l'âge et la tenue générale. À ce moment, je n'ai pu m'empêcher de penser que s'il y avait eu une manifestation ce soir du 7 juin 2012 à Québec, ces deux jeunes en mal de "risque", qui tentaient de voler en plein jour, seraient probablement de la partie. Pour plusieurs jeunes, l'anarchie semble un jeu, comme le rodeo roping pour Carey Price, le gardien no 1 du Canadien de Montréal; un "thrill" sans grande conséquence, une ivresse (pour plusieurs des étudiants, peut-être un souvenir à raconter). Mais les enjeux du renversement d'un système sont beaucoup plus sérieux à tous les termes (court, moyen et long). Surtout lorsque ce que l'on a à offrir en échange a déjà échoué ailleurs (communisme, léninisme, socialisme, marxisme, ...) et n'a évité ni la corruption, ni la pauvreté de la majorité, ni la censure des droits et libertés, ni les états policiers, ni la corruption des fonctionnaires, ni une très grande part du budget national allant pour la guerre et l'armement...

_______________
1.   Bouchard en parle. Fm 93,3. Québec 7 juin 2012
http://www.fm93.com/em/bouchard-en-parle-703.html

Aucun commentaire: