mercredi 1 juillet 2015

Comment dire un «noir» sans être accusé de fascisme en français?

Il m'est arrivé quelque chose d'étrange... je voulais retweeter sur l'inquiétude suscitée par l'incendie de 7 églises de noirs dans le sud des États-Unis. Mais comment désigner (nommer) les noirs, en français au Québec, sans être perçu comme raciste?

Églises de communauté de noirs incendiees aux États-unis; crédit photo : KOB 4 republiée via Slate fr


Au Québec, est-ce une impression, on dirait qu'on marche sur des œufs dès que l'on veut adresser une question de races, comme si la différence (spécificité) des races, ethnies, et cultures n'était plus une réalité. À qui doit-on cette «épuration» de la langue des communications?


Aucun commentaire: