samedi 25 juin 2016

L’inquiétant témoignage d’un ancien policier de l’État Islamique

Un ex-policier de Daech (EI) témoigne, pour l'avoir fait lui-même, que se joindre aux flots de migrants a été un jeux d'enfant. Auparavant chargé des «interrogatoires» (torture) pour le compte de l'EI, il affirme: «On pourra vous combattre longtemps!».


Le fait qui étonne, c'est plutôt la naïveté, voire l'opportunisme politique des chefs d'États occidentaux, au prix du sang de leurs compatriotes.


Extrait du Nouvel OBS, 25 juin 2016

«Abou Moussab, ex-policier de Daech, dit s’être glissé dans le flux des réfugiés pour rejoindre l'Europe. Il livre des confidences inquiétantes sur le fonctionnement de l'EI.» 
«Pour rejoindre l’Europe, il dit s’être glissé dans le flux des réfugiés. "Un jeu d’enfant", dit-il. Il confirme qu’il s’agit du modus operandi de l’organisation terroriste pour infiltrer ses hommes en Europe. Abou Moussab dispose de deux faux passeports syriens à des noms différents. Il aurait alterné avec l’un et l’autre aux différents points de contrôle. Sans rencontrer la moindre difficulté.»




Le témoignage instructif sur la méthode Daech (État islamique) démontre, comme plusieurs le dénoncent, la naïveté OU du calcul stratégique des chefs d'États occidentaux. Ceci amène à penser qu'il faudra se documenter sur les règles d'empêchement, selon les différentes constitutions nationales. Car quand un chef d'État livre sciemment son peuple, ses travailleurs et étudiants étrangers et ses touristes aux assassins pour de vaines considérations politiques (le pouvoir), il peut y avoir lieu de prendre des procédures de droit constitutionnel et criminel. À partir du moment où les services secrets et antiterroristes démontrent les dangers sérieux (ex. impossibilité de contrôler les identités de plusieurs milliers de migrants), les chefs d'États et leurs partis devraient être responsabilisés.

4.000 combattants de l'EI ont pénétré en Europe en tant que réfugiés

fr.sputniknews.com, 7 sept. 2015
https://fr.sputniknews.com/international/201509071018022589/ (page consultée le 25 juin 2016)
URL courte : http://sptnkne.ws/b7XC
Un grand nombre de passages de membres du Daech vers l'Europe ont été évoqués par une source de l'EI comme transfert réussi; faits attestés lorsqu' entrecoupés avec des témoignages de passeurs qui en ont eux-même fait transiter par la mer. Évidemment, comme Abou Moussab, un grand nombre ont pu joindre la marche des réfugiés et les camps. Comme des combattants d'autres allégeances, évidemment.

Ces pseudo-migrants, en réalité des combattants, qui passent en Europe se compteraient par milliers. Source: http://www.liguedefensejuive.com/avant-apres-ils-etaient-tueurs-de-masse-en-syrie-aujourdhui-refugies-en-europe-2015-09-21.html

Aucun commentaire: