mercredi 13 janvier 2016

Au Gouvernement du Québec, le débordement des couts des gros projets informatiques se poursuit

Chaos et désorganisation informatique dans le Dossier de santé Québec (DSQ), comme aussi dans le projet d’informatisation de la santé



Au Québec, la gestion et la planification sont trop souvent «malades». Une enquête journalistique réalisée par le Journal de Montréal à mis au jour de nouveaux dépassement dans les systèmes d'information en santé, soit pour le Dossier santé Québec (DSQ) et le projet d’informatisation de la santé.

«Le fameux projet informatique Dossier santé Québec (DSQ) coûtera au moins 450 M$ de plus qu’annoncé, a découvert notre Bureau d’enquête.
Et le compteur continue de tourner.
[...]
«L’explosion de coûts qui a souvent fait les manchettes concerne justement le projet d’informatisation de la santé, [qui inclut le DSQ et] qui était promis pour 2011 à 543 M$ et ne sera pas achevé avant 2021 pour 1,8 G$.
«Par contre, en ce qui concerne le DSQ, le ministère s’est toujours targué de respecter le coût de 563 M$. Mais c’est faux. Il coûtera plutôt près du double, soit 1,01 milliard de dollars.» (1)

Comme dans une infopublicité TV, il faut ajouter «Et ce n'est pas tout!»


Le double, pour le DSQ, c'est sans compter, révèle l'enquête, les frais de maintenance ou «récurrence» (2009-2015), pour une livraison de 1 fonction livrée (médicaments) sur 3 (médicaments, résultats de labo, résultats d'imagerie). 

Personnellement, je soupçonne en plus, que plusieurs centaines de noms inscrits à la base de données, concernent des personnes décédées depuis depuis des mois.

Et comme si ce n'était pas assez, le projet conçus il y a une décennie, est en quelque sorte... en partie dépassé. 10 ans en informatique, c'est énorme.

Un ancêtre de nos ordinateurs. Crédits photo : « Eniac Aberdeen » par USGov-Military-Army — http://www.redstone.army.mil/history/barclay/welcome.html. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Eniac_Aberdeen.jpg#/media/File:Eniac_Aberdeen.jpg

Sur un sujet semblable : Qu'en sera-t-il de la Base de données (registre) des armes d'épaule qu'on prédit réellement (en théorie) à jour? 


On peut prédire des dépassements de couts avec la prochaine base de données (ou registre, ça fait moins peur) des armes d'épaule. À moins, ce que je crois, qu'on anticipe de cacher une bonne partie des couts réels (ex. frais annuels des opérations et de la mise à jour, de rappels, d'embauche à ces fins, etc.) dans divers organismes gouvernementaux, comme par exemple dans les budgets de la SAAQ, les Communications, etc.. 

On nous a dit qu'on connait ça au Québec les bases de données. On a encore une démonstration du contraire au Gouvernement. Et que ce ne sera pas cher...? Bonne chance! Et encore plus bonne chance pour le maintien à jour de ces données pour «pas cher» par la suite. 

_______________
1.  Jean-Nicolas BLANCHET. Dossier santé Québec: 450 M$ de plus qu’annoncé. Des frais astronomiques de maintenance s’ajoutent à la facture du Dossier santé Québec. Journal de Montréal / Journal de Québec. 13 janvier 2016.
version en ligne consultée le 13 janvier 2016.

Aucun commentaire: