samedi 26 octobre 2013

Obamacare: des contrats sur invitation qui laissent perplexes

ÉTHIQUE ET CONTRATS DES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION SOUS LE GOUVERNEMENT OBAMA

Le premier problème apparent: le contrat initial aurait été accordé sur invitation, sans appel d'offres. Coïncidence? Selon la nouvelle du Daily Caller, une haute gestionnaire de l'entreprise des technologies de l'information qui a construit le site web du programme médiatisé sous l'appellation «Obamacare», serait une grande amie personnelle de la Première Dame des États-Unis, Michelle Obama. 
Le second problème: des sommes énormes en jeu pour les Technologies de l'information (TI) selon le Washington Examiner, jusqu'entre 1 et 4 milliards $ pour des mandats à CGI selon un contrat qui serait valide jusqu'en 2017

(Article revu et augmenté le 10 décembre 2013)

Un contrat expirant en 2017 permettrait à CGI de cumuler divers mandats en TI, pouvant atteindre entre 1 à 4 milliards selon un document contractuel dont le Washington Examiner a obtenu copie.

Michelle Obama
Amitiés payantes ou  simple hasard?

Toni Townes-Whitley, vice-présidente senior de CGI Federal, est une ancienne copine de classe de Michelle Obama, à Princeton. La gestionnaire occupe une fonction clé à la haute direction de l'entreprise en informatique qui a conçu le site web du programme Obamacare (Healthcare.gov). 



Toni Townes-Whitley
Crédits image : CGI.com
Le Daily Caller rapportait récemment que les deux étudiantes de la classe de Princeton de 1985 sont des amies personnelles. Les deux femmes sont aussi membres de l' «Association of Black Princeton Alumni». En plus, George Schindler, le président du CGI Group (Groupe CGI), entreprise apparentée basée au Canada et offrant des services dans les deux pays, serait devenu donateur de la campagne de Barack Obama de 2012, ce qui ferait logiquement suite à l'attribution du contrat sans appels d'offres (one bid contract), en vue de la conception du site web fédéral Healthcare.gov.

Éthique et contrats fédéraux  des TI sous Obama

En plus des ratés opérationnels soutenus dont les médias ont parlé et qui ont nécessité l'embauche d'autres firmes, le problème majeur est que le site web aurait été conçu par CGI au coût de plusieurs millions de dollars sans appels d'offres publiques, selon le Washington Examiner. Un mécanisme fédéral peu connu permet d'attribuer des mandats de divers coûts, à une firme sélectionnée qui obtient un contrat global. C'est la formule contractuelle «ID/IQ ... government jargon for “Indefinite Delivery and Indefinite Quantity». La firme CGI aurait de cette manière obtenu des mandats multiples pour diverses commandes (le Obama Care et d'autres) totalisant 678 millions de dollars entre 2009 et 2013. Le contrat expirant en 2017 permet à CGI de cumuler des mandats pouvant atteindre jusqu'entre 1 et 4 milliards $, selon un document contractuel dont le Washington Examiner a obtenu copie.

En SAVOIR PLUS (textes en anglais): 

Aucun commentaire: