dimanche 6 octobre 2013

Documentaire: «L'illusion tranquille» (2006) GRATUIT - Un regard critique sur la Social-démocratie du Québec

APRÈS UN DEMI-SIÈCLE DE SOCIAL-DÉMOCRATIE, UN BILAN S'IMPOSAIT. 

Pour voir ou revoir le documentaire québécois «L'illusion tranquille» (2006). Ce film a été l'une des premières critiques, structurée et franche, du modèle économique québécois. Je me souviens que le Québec majoritairement à gauche (gauche économique) à ce moment a été ébranlé, comme un pays qui entre en guerre en une seule nuit. Comment pouvait-on oser critiquer le «modèle québécois» (que personne ne suivait, soit dit en passant). Peut-on critiquer notre socialisme démocratique (social-démocratie) hérité des décennies 1950 et 1960 et de la prospérité qui a suivi l'après Deuxième Guerre mondiale? Pour les auteurs du documentaire, c'est certainement, oui. Si le système a du bon, il a aussi de nombreux travers qui bloquent toute tentative d'adapter l'économie et la gestion de l'État à une réalité évolutive.

LIRE AUSSI: Documentaire «Lillusion tranquille»; une partie de la conclusion erronée
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2013/10/documentaire-lillusion-tranquille-une.html

Une Question demeure pour moi: Quand a-t-on voté majoritairement pour ce système socialiste en marche? 

Parlement du Québec avec en filigrane,
le drapeau du Québec, le fleurdelysé
Je me rends compte après coup, qu'on l'a implanté un module à la fois; assemblé pièce par pièce. Quand on a commencé à se réveiller, on a constaté que le Québec était rendu quasi-socialiste, du moins un socialisme en marche pendant que les gens des médias dormaient au gaz ou étaient distraits par les dégustations de vins et fromages. Les plus éveillés étaient affairés à défendre la gauche, en créant une palissade médiatique tout autour, avec des productions subventionnées par les travailleurs. Le tout pour leurs "faux-prophètes" séculiers: humoristes, journalistes, chroniqueurs, etc. On s'est fait abuser pendant qu'on faisait confiance.

Ce système a culminé au printemps 2012. Que fût en fait le «printemps érables»? Ma réponse: La révolte des subventionnés. La révolte de ceux qui veulent l'acharnement pour garder en vie le modèle qui a amené un État à devoir investir, bon an mal an, environ 45 pourcent (près de la moitié) de son budget annuel, seulement pour le système de santé publique. Bonne chance aux États qui voudraient télécharger notre modèle socio-économique. Maintenant je m'intéresse beaucoup à la politique.

En terminant, je dirai qu'il a un seul aspect du film avec lequel je ne suis pas d'accord. Il est faux, tout à fait faux, de prétendre que le mépris de la prospérité provient de l'héritage catholique, ou encore chrétien, dont il faut s'affranchir pour un Québec nouveau. 

«L'illusion tranquille», 2006, en stream, Durée approximative: 1h14

Aucun commentaire: