dimanche 15 septembre 2019

Une nouvelle alliance Républicaine Noire naît en pleine guerre de l'information

Le conservatisme de leaders Noirs Républicains (hommes et femmes) entend récupérer l'héritage sociopolitique lui revenant aux États-Unis, incluant en Californie. Le 4 septembre 2019, The Legacy Republican Alliance (LRA, fr. Alliance pour l'Héritage Républicain) annonçait sa venue sur Twitter.


https://legacyrepublicans.org, page consultée le 15 septembre 2019

https://legacyrepublicans.org, page consultée le 15 septembre 2019


L'alliance The Legacy Republican Alliance (LRA) est un organisme sans but lucratif visant à informer et former politiquement les Noirs américains. Le 4 septembre 2019, l'organisation Legacy Republican Alliance (LRA) a commencé à publier sur son compte Twitter @LegacyReps:


Les membres de la LRA ont-ils cependant bien mesuré l'ampleur du combat dans lequel ils s'engagent? 


Peut-être pas. S'ils restent peu influents (2741 abonnés twitter le 15 sept. 2019 à 11h53 heure de l'est), ils ne rencontreront pas beaucoup d'adversité. Mais s'ils font des gains importants en visibilité, en influence et génèrent une croissance importante des intentions de vote et de leadership Noir Républicain, ils connaîtront les frondes des grands médias (après avoir préalablement subi leur silence fréquent visant à éviter d'aider l'organisme). Il faut pour réussir, que les militants de la LRA ne soient pas comme des semi-fonctionnaires, mais comme des battants, pour qui le futur des États-Unis dépend des valeurs américaines qui seront celles pour la dernière durée du 80% qui reste (4/5) du 21e siècle. Il faut qu'ils évitent aussi le piège de la ségrégation inversée.

MISSION déclarée de la Legacy Republican Alliance (LRA)

(traduction en français via www.DeepL.com/Translator, révisée par Gilles B.)

«La Legacy Republican Alliance (LRA) est une organisation à but non lucratif qui se consacre à l'expansion de la présence et de l'engagement des Noirs américains et de la diaspora africaine dans le Parti républicain et dans le système politique de notre pays. La LRA est un reflet direct des principes fondateurs du Parti républicain, qui visent à donner plus de pouvoir aux Noirs Américains dans le système politique de notre pays. Nous nous efforcerons de tenir la communauté Noire informée par le biais de l'éducation politique et de fournir des ressources aux républicains Noirs qui se présentent aux élections à tous les niveaux du gouvernement.
«La LRA est chargée de soutenir et d'honorer l'énorme travail, les sacrifices et les engagements des Républicains Noirs dans l'ensemble des États-Unis. La mission de la LRA est de :

  • « Fournir à la communauté Noire une plateforme pour influencer les politiques publiques aux niveaux local, étatique et fédéral. 
  • Augmenter le nombre d'élus Noirs Républicains 
  • Favoriser et faire grandir les principes conservateurs qui existent déjà dans la communauté Noire. 
  • Développer et maintenir un réseau actif et engagé de leaders républicains 
  • Offrir à la communauté Noire une opportunité et une plateforme pour influencer les activités locales, étatiques et républicaines du parti. » (LRA «MISSION», page consultée le 15 septembre 2019)


https://legacyrepublicans.org/our-mission/, page consultée le 15 septembre 2019

Un exemple de désinformation visant la communauté des Afro-Américains


La mission ne sera pas facile à atteindre, car même les géants du web favorisent et défavorisent en fonction de leurs valeurs éditoriales partisanes, sous prétexte de combattre les fausses informations. Voici, par exemple, ce que plusieurs grands médias américains et québécois vous ont montré: le pseudo-scandale des pieds de la conseillère du président, sur un sofa du Bureau ovale, en février 2017, après l'entrée officielle en fonction du président Donald Trump: LE SCANDALE DES PIEDS SUR LE SOFA dans le Bureau Ovale.



Voici, ce que vos «journalistes» anti-Trump des États-Unis ainsi que la majorité des journalistes du Québec ne voulaient pas que vous voyiez: l'appui de plusieurs leaders Noirs de l'éducation supérieure, au nouveau Président. La photo devait montrer les leaders de Collèges et Universités Historiquement Noirs (leaders from Historically Black Colleges and Universities), mais les médias ne l'entendaient pas ainsi. Une nouvelle qui aurait été positive pour Donald Trump en début de mandat, devait obligatoirement se retourner contre le nouveau président ou son équipe.

LA RÉALITÉ DERRIÈRE LE SCANDAL DES PIEDS SUR LE SOFA : La prise de photos sous un angle différent, de leaders universitaires Noirs Républicains.




Obama avec un pied sur le pupitre du Bureau Ovale de la Maison Blanche. Les Communications de la Maison Blanche avaient diffusé ceci à l'époque (Administration Obama), pour montrer une image cool du président Barack Obama. Mais lorsque Kellyanne Conway, conseillère senior du président Donald Trump osa mettre ses pieds, même sans chaussure, sur un sofa du Bureau Ovale, les médias les plus anti-Trump créèrent de toute pièce un scandale. Ceci visait à  cacher les photos de l'appui de plusieurs leaders universitaires Noirs au président Donald Trump, en février 2017. Crédits Photo : service de presse de la Maison Blanche.

C'est la guerre de l'information


Le nouveau bébé politique naît en pleine guerre et remodelage du monde de l'information. À qui appartient la diffusion de la nouvelle? À qui appartient sa validation, quand les facts checkers diffusent eux-mêmes des informations avec le filtre de leurs interprétations ou présupposés? En Amérique du Nord, on nage toujours en désinformation majeure, ceci dit sans exagérer, étant captifs d'un contrôle du message digne des pays totalitaires. Et les médias parallèles et comptes influents sur les réseaux sociaux sont constamment dans la mire de la censure. Les journalistes et géants des réseaux sociaux réclament le droit exclusif à diffuser de l'information «pour protéger la démocratie». Quel irrespect envers les populations captives de leurs enclos! La LRA vise à corriger des mythes et des faussetés politiques largement véhiculées auprès de la communauté Noire; exemple: «nous les Noirs, on vote Parti Démocrate».

Une obligation d'intégrité


Espérons que la LRA saura atteindre son but sans omettre de respecter et faire respecter le droit et la vérité et en fuyant la corruption ou son apparence. Car la corruption n'a ni parti, ni race. Elle est universelle et doit d'autant plus être combattue sans relâche. La LRA se doit d'être propre de la cave au grenier, car les médias ne lui permettront aucune apparence de manque d'éthique. Cela est vrai autant dans l'exactitude et l'intégrité de son information (actuelle et histoire) que dans son administration.