samedi 7 septembre 2019

Donald Trump annule des pourparlers de paix avec les talibans après un acte sournois

Les talibans auraient tenté de forcer la main des États-Unis, en tuant 12 nouvelles victimes, dont un soldat, pensant ainsi se donner un levier pour renforcer leur position de négociation. Le président Trump mis devant le fait a immédiatement annulé une rencontre importante de pourparlers de paix qui devait avoir lieu , en secret à l'abris des médias, dimanche le 8 septembre à Camp David. Il a aussi suspendu les négociations qui s'étirent depuis [trop] longtemps (1).


C'est du moins la position soutenue par le président qui a refusé de négocier avec un couteau sur la gorge.

Tweet 1 sur 3 : 

«À l'insu de presque tout le monde, les principaux dirigeants talibans et, séparément, le président de l'Afghanistan, allaient me rencontrer en secret à Camp David dimanche. Ils venaient aux États-Unis ce soir. Malheureusement, dans le but de créer un faux levier, ils ont admis.. 
Tweet 2 sur 3: 

«....avoir participé à une attaque à Kaboul qui a tué l'un de nos grands soldats et 11 autres personnes. J'ai immédiatement annulé la réunion et suspendu les négociations de paix. Quel genre de personnes tueraient autant [de personnes] pour renforcer leur position de négociation ? Au contraire,....
Tweet 3 sur 3 : 

«....ils n'ont fait qu'empirer les choses ! S'ils ne peuvent pas accepter un cessez-le-feu pendant ces pourparlers de paix très importants, et s'ils vont même jusqu'à tuer  12 personnes innocentes, ils n'ont probablement pas le pouvoir de négocier un accord significatif de toute façon. Combien de décennies encore sont-ils prêts à se battre ?» (Traduit avec www.DeepL.com/Translator et révision par Gilles B.), (2)




3 Tweets formant 1 message posté en début de soirée le 7 septembre 2019 (capture-écran par Gilles B., environ 1 heure après la publication. 


______________
1.     Des négociations qui s'étirent sans fins depuis des années. 

2.     Original en anglais :







Texte en anglais assemblé : 

«Unbeknownst to almost everyone, the major Taliban leaders and, separately, the President of Afghanistan, were going to secretly meet with me at Camp David on Sunday. They were coming to the United States tonight. Unfortunately, in order to build false leverage, they admitted to an attack in Kabul that killed one of our great great soldiers, and 11 other people. I immediately cancelled the meeting and called off peace negotiations. What kind of people would kill so many in order to seemingly strengthen their bargaining position? They didn’t, they only made it worse! If they cannot agree to a ceasefire during these very important peace talks, and would even kill 12 innocent people, then they probably don’t have the power to negotiate a meaningful agreement anyway. How many more decades are they willing to fight?»