samedi 5 septembre 2015

Les parents d'Aylan ne fuyaient pas la guerre mais la pauvreté

La tante des enfants décédés raconte que la famille du petit Aylan âgé de 3 ans, mort noyé, n'étaient pas des réfugiés mais des migrants cherchant une vie meilleure en Europe. 


Le père avait besoin de dents (implants dentaires). Aussi, il a été suggéré à la famille qu'ils auraient une vie meilleure en Europe. De là, est partie la tragique aventure, racontée par la tante du petit Aylan, mort noyé et devenu depuis, le symbole de la fermeture de l'Occident aux déplacés de la guerre de Syrie...





En réalité, la famille voulait trouver une vie meilleure pour les enfants, en Europe. Ce sont surtout les non-musulmans qui sont ciblés par l'État islamique (racines chrétiennes, autres religions, athées...). Encore une fois, les médias sociaux se sont emballés, et même des médias de prestige comme la grosse équipe de ICI Radio-Canada et ses vedettes de la nouvelle, très politisées, il faut dire.

Ceci dit, l'histoire n'est pas nécessairement plus rose, mais plus vraie.


LIRE AUSSI:

Aylan l'Étranger OU hypocrisie des élites du Québec (médias inclus)

(5 septembre 2015)

Publier un commentaire