mardi 24 février 2015

Record d'enfants en famille monoparentale selon Statistique Canada

Selon les plus récents chiffres de Statistique Canada, le nombre des enfants vivant avec un parent seul a augmenté constamment depuis 1961. 


Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le Canada a déjà connu des décennies avec des nombres élevés de familles monoparentales, bien avant les années 1960 (ex. 11,9% en 1931 du même ordre de grandeur que 12,7% en 1981) mais en ce cas, les familles monoparentales (familles avec un parent seul) étaient généralement avec un parent veuf dans environ 76% des cas, contre environ 11% en 1991 (1 enfant sur 10) vers la fin du même siècle. 

Un enfant sur cinq vit dans une famille monoparentale au Canada, selon les chiffres les plus récents (recensement canadien de 2011)

«La proportion d'enfants vivant avec un parent seul a continué d'augmenter au cours du nouveau millénaire. Malgré la hausse du nombre de familles constituées d'un couple vivant en union libre, qui a dépassé celui des familles monoparentales pour la première fois en 2011, on comptait encore proportionnellement plus d'enfants demeurant avec un parent seul (21,5 %) qu'avec des parents en union libre (13,7 %) cette année-là. En fait, la proportion d'enfants vivant avec un parent seul en 2011 a été la plus élevée jamais enregistrée et représentait plus du triple de la proportion observée au plus fort du baby-boom (6,4 % en 1961).» (1)


  • Les données sur les unions libres n'ont commencé à être compilées qu'en 1981.
  • Les familles monoparentales désignent les familles avec un parent seul divorcé, séparé ou jamais marié ou veuf (veuve).
  • Ces données sont pour le Canada et ne sont pas régionalisées par province de résidence. Avenue à regarder : il est probable que le nombre de familles monoparentales soit proportionnellement plus représentées au Québec.
  • enfant = âgé de 0 à 24 ans.

Fait intéressant, malgré la baisse du nombre de couples vivant en union maritale (mariage) et la hausse constante du nombre de couples vivant en union libre, les enfants ne vivent pas davantage dans une famille avec un couple. Même que le record de familles monoparentales a été obtenu pour la plus récente année recensée, soit 2011. Et comme le montre le graphique (bande en bleu foncé du bas), la proportion d'enfants au sein d'une famille avec un parent seul augmente de façon constante, malgré la croissance des unions maritales (bande en bleu pâle du haut, première année de compilation en 1981).

La baisse du nombre de mariages au Canada n'amène pas plus de stabilité à la cellule familiale, contrairement aux prétentions populaires


L'adage du mariage comme première cause de rupture du couple en prend un coup sur la gueule. Ceci nous montre que le phénomène des unions libres en nombre croissant de façon constante, n'amène pas plus de stabilité à la cellule familiale. La proportion des enfants vivant au sein d'une famille avec un couple en union libre est passée de 2,6% en 1981 à 13,7% en 2011 (s'est multiplié par 5,27), tandis que les enfants vivant dans une famille monoparentale est passé de 12,7% à 21,5% pour le même intervalle, donc en nette croissance. 

_______________
1.  Statistique Canada. Mégatendances canadiennes. Familles monoparentales : le nouveau visage d'un ancien phénomène. Recensements de la population, 1931 à 2011.  Publié le 24 février 2015.

Aucun commentaire: