mardi 1 janvier 2013

Mot bref sur le Bye Bye 2012 à la SRC

Plusieurs bons gags ou références humoristiques intéressantes à l'actualité québécoise 2012. Originalité dans plusieurs cas et un brin d'auto-dérision. Beaucoup de talent. On a visé la gauche économique aussi. C'est bien. Le quota de jurons, atteint. Et comme d’habitude, le Plateau rit de ceux qui ont des valeurs différentes (les canadiens anglophones hors-Québec montrés comme débiles mentaux et le vagin des femmes pris en charge par le premier ministre Harper et le PCC). La Société Radio-Canada (SRC=CBC francophone) c'est encore une fois, l'ouverture aux cultures du monde entier mais pas à la partie des anglophones occidentaux ne priorisant pas en premier lieu leurs valeurs épicuriennes.


Bye bye 2012. Crédits image : Société Radio-Canada (nous)


Nos 30,000 avortements subventionnés chaque année au Québec sont donc présentés par l'auteur Louis Morissette comme une grande richesse d'un Québec distinct (nous on sait comment réussir une société à tous niveaux), OU comme la mesure-étalon des droits et libertés et de l'intelligence. Quel est le lien entre l'avortement et l'humour? Un avortement, même sans complications médicales, n'est jamais un success story.

Mandat de la SRC (CBC francophone) en général

Sur la base du mandat de la SRC, société d'État subventionnée par vous et moi, pouvez-vous me nommer 1 artiste canadien hors-Québec avec des valeurs différentes de celles de l'Ordre des Templiers du Plateau Mont-Royal (nom fictif, satire), que la SRC vous aurait fait découvrir et apprécier en 2012, sinon en 2011, ou même en 2010...? Les rares qu'elle nous a fait découvrir ont ceci en commun, de prioriser les mêmes valeurs ou d'en donner l'apparence pour être acceptés.  Un Robert Charlebois de Calgary ne serait pas présenté ici, s'il ne donne pas l'impression de voter à la gauche économique.

Attribution des contrats en arts et spectacles à la SRC; un monde à part

Et va-t’on en appels d’offres dans le milieu des créateurs pour donner le contrat du Bye Bye, ou est-ce accordé (carte blanche) aux mêmes zamis idéologiques (politiquement, moralement); ces multimillionnaires gâtés? Car lors des années antérieures, La SRC nous disaient (pour justifier le secret des dépenses) que les producteurs sont comme des sous-traitants indépendants et non des employés... Intéressant.

Avortement d'un humain à 8 semaines. Ç'aurait pu être toi, Louis.
Le Québec n'aurait connu ni ton talent, ni ta personnalité. Et tes
enfants ne seraient pas. Louis Morissette est auteur et humoriste
québécois. Un des créateurs derrière le Bye Bye. J'ai fait ce
montage de 2 photos pour illustrer que l'avortement n'est
jamais un «success story». Même un avortement réussi et sans
complications médicales n'est pas un idéal à atteindre pour une
société.
VOIR 

Bye Bye 2013: une revue humoristique «cocktail» parmi d'autres

Publier un commentaire