jeudi 10 septembre 2015

Les points sur les i: le Canada est généreux et accueillant en immigration

Mettons les points sur les i des mots immigration et migrants

(révision mineure, ajout du graphique et corrections grammaticales: 2016-06-27)

La récente photo d'Aylan, le frère cadet du frère sans nom médiatique qui avait lui, une moins bonne photo, a eu un impact majeur au Canada, en pleine période électorale fédérale. Il est maintenant temps de remettre les pendules à l'heure.

D'accord, le Premier Ministre (PM) sortant, Stephen Harper, tentant de rester collé à son texte et à son programme, a donné une impression de dureté et d'indifférence, quant au sort des réfugiés syriens. Le discours calculé a créé un malaise senti, comme si le Canada ne serait pas toujours généreux et proactif en matière d'immigration. Et pourtant...

Au Canada, selon le recensement de 2011, 20,6% des résidents (un sur cinq) étaient nés à l'étranger . Le Canada a donc une tradition d'accueil qui s'est poursuivie sous les années du Parti Conservateur dirigé par Stephen Harper.
Source du graphique: OCDE 2012, chiffres du recensement de Statistique Canada 2011


Le Premier Ministre du Canada sortant aux élections de 2015, Stephen Harper, en conférence de Presse. Sept. 2015.

Les points sur les i de l'immigration : le Canada est et continuera d'être généreux avec l'immigration


Les chiffres d'immigration du dernier grand recensement de 2011



  • 1 sur 5 : le nombre de personnes vivant au Canada qui sont nées à l'étranger; soit 20,6% de sa population. Ceci classe le Canada en tête des pays du G8 pour sa proportion de nouveaux résidents vivant au pays. Environ 1 personne sur 5 fait aussi partie des minorités visibles. (1)

«En 2011, la population du Canada née à l'étranger comptait environ 6,775,800 personnes. Elle représentait 20,6 % de la population totale, soit la plus forte proportion des pays du G8»
(...) 
Immigration Au Canada, 1 personne sur 5 est née à l'étranger (Statistique Canada, recensement de 2011). 


  • En 5 ans : Près de 1,2 millions de nouveaux résidents nés à l'étranger ont migré au Canada, soit entre les recensements de 2006 et 2011 (plus récentes années compilées des grands recensements périodiques).

«Entre 2006 et 2011, environ 1,162,900 personnes nées à l'étranger ont immigré au Canada (...) 3,5 % de la population totale du Canada» (Statistique Canada, recensement de 2011). 


  • Ce sont donc plus de 200,000 personnes par année qui ont été reçues au Canada les 5 années séparant les grands recensements de 2006 et 2011. 
  • 3,5% de la population vivant au Canada en 2011 était arrivée au Canada durant ces 5 années.


Alors qu'ailleurs dans le monde, la photo d'Aylan était instrumentalisée pour influencer le niveau de compassion (Aylan et non le frère oublié), ici au Canada, elle est en plus devenue un enjeu électoral politiquement attrapé au vol par les adversaires de Stephen Harper et par les médias. Comme le parti Conservateur du Canada (PCC) est au pouvoir entre les grands recensements de population de 2006 et 2011, recensements officiels par l'État qui ont lieu tous les 5 ans, ils ont raté une belle occasion de faire parler ces chiffres qui témoignent à l'effet que le PCC n'est pas la méchante sorcière du Canada. Le parti a connu un fail sérieux à ce sujet. Note à ce sujet durant le début de campagne électorale 2015: C- ("C" moins, certainement au Québec). À son crédit toutefois, même s'il a dit des vérités, ce n'est toutefois pas celles-là que le monde voulait entendre. On ne parlait pas d'objets mais de personnes réfugiées (ou migrants économiques dans plusieurs cas).

_______________

1.     Document analytique: Immigration et diversité ethnoculturelle au Canada. Enquête nationale auprès des ménages, 2011. Statistique Canada. p. 7

PDF ici
http://www12.statcan.gc.ca/nhs-enm/2011/as-sa/99-010-x/99-010-x2011001-fra.pdf
Publier un commentaire