dimanche 2 août 2015

Chasse au lion, Zimbabwe 2015: Suite et faim...

Troubles de réseaux... Sociaux


Un riche extravaguant tue un lion honorable qui allait probablement être éliminé dans la prochaine année par un rival. Il avait l'âge vénérable de 13 ans (ICIRadio-Canada.ca, 29 juillet 2015). Les réseaux sociaux réclament la tête du chasseur, dans bien des cas au sens littéral, rien de moins.

NOTE du rédacteur AJOUTÉE LE 2 AOÛT 2015 :  Je ne suis pas idiot. Je sais que les lions sont une espèce menacée de disparaître en certains endroits; mais l'intelligence humaine aussi. Il n'est pas hors-contexte (contrairement à ce qu'un tweeter me dit) de comparer cette histoire pour laquelle on réclame sur nos réseaux la prison, voire la mort du chasseur, mis en parallèle avec les meurtres au Québec pour lesquels on victimise les assassins ou ceux qui font preuve de négligence criminelle. De nombreux activistes au langage presque constitué sont pour la protection des animaux, et des agresseurs humains contre des personnes (humaines), mais ne sont pas pour la protection des victimes.
(fin de la note ajoutée)

Retour sur la mort du lion Cecil (Zimbabwe) pour laquelle on réclame la prison ou la mort d'un chasseur en safari africain


Le lion était en train de se nourrir des restes d'un éléphant tué par les lions, en dehors de la réserve selon le guide. 
Un éléphant est mort, personne ne réclame la tête des lions. 
Le guide africain qui a organisé la chasse prend la défense du chasseur qui a tué le lion à l'arc.
Des familles dans le besoin mangeront la chair du lion abattu à l'arc.

Le lion Cecil, en de meilleures années. Zimbabwe

Deux choses, ou trois...


Des idéologies se cachent derrière cette métaphore postmoderne du lion Cecil tué par le chasseur riche

  • Manger de la viande est devenu mal en raison d'idéologies bien implantées en Occident. Cela va bien au-delà des arguments «scientifiques». Car c'est toute la chasse (autres bêtes en milieu naturel incluses) qui est l'objet d'un assaut pour imposer un changement de culture (lobbys de protection des animaux.
  • Pour la gauche, la pauvreté n'est pas un mal, mais une vertu (une qualité). Réussir est une tare sociale. Thèse des gentils pauvres et méchants prospères. 
  • Il ne faut surtout pas la peine de mort pour l'homme qui tue son égal en Occident (le tueur est lui-même victime de la société), mais il faut, du point de vue des mêmes personnes, la peine de mort pour qui tue le lion... et bientôt chez-nous l'orignal ou le caribou.
  • Ce que font certaines nationalités sera toujours mal. À eux, la cause des problèmes du monde entier. Ce que feront les autres sera toujours bien, quoiqu'ils fassent. À eux, le monde entier.
  • Il ne faut pas tuer le gibier âgé; mais on peut abréger les jours de l'humain âgé dont la force s'en va, pour ne pas le voir dépérir; pour ne pas se voir en lui, comme dans un miroir (euthanasie).
  • L'effort n'est plus ce qu'il faut récompenser. Les Néo et les Anti, chefs autoproclamés du Monde, ont décrété qu'il faut l'attente que les autres fassent quelque chose, qu'eux s'enverront l'un à l'autre dans un message.

Pendant ce temps, on ajoute la possible mort du frère de Cecil. On ne parle pas du sort des Syriens chassés de leurs maisons, ou morts, ou dans des camps, sans exil pour eux. Et que même, reviennent chercher (même femmes et enfants) les prédateurs qui les ont déjà chassé une fois, mais qui ont besoin d'esclaves et de boucliers humains.

Des nuées de néo-Narcisse dont les non-pensées voyagent à la vitesse de la lumière dans la fibre optique 


Tels des frelons, des non-pensées voyagent à la vitesse de la lumière dans la fibre optique se ruant sur les réseaux sociaux qu'elles polluent de leur venin. Des pays qui ont un taux astronomique de non-emploi risquent d'avoir encore moins de travail et de nourriture. Ils mangeront de la viande... D'autres guides deviendront des braconniers. Et quand ils manqueront de pain, les frères se lèveront une fois de plus, tribu contre tribu, ethnie contre ethnie, pour diviser le pays. Et des hommes, femmes et enfants mourront. Et leur corps au soleil sera de la viande pour les vautours. Pendant ce temps, les riches extravagants se prendront en egoportraits (selfies) devant leurs anciens trophées. Les essaims de frelons des médias sociaux s'auto-alimenteront de leurs propres pensées. Les justiciers se prendront en selfies devant le Grand Rien, héros et héroïnes pour un jour, ou une heure ou une minute; nouvelles divinités de nouvelles mythologies en réseau.

Bien sûr qu'il faut protéger la faune et l'environnement, mais sans oublier de faire la part des choses. Certains commentaires sur les réseaux sociaux rappellent qu'il y a beaucoup plus dangereux que le dentiste aux dents d'ivoire. On a vu être souhaités la mort du chasseur ou le cancer pour ses enfants, etc.


POUR un survol rapide

Lynchage en ligne du tueur du lion Cecil. Le Monde. 30 juillet 2015. Par Martin Untersinger



Vu du Zimbabwe. Le battage suscité par la mort du lion Cecil laisse les Zimbabwéens perplexes. Courrierinternational.com 31 juillet 2015. Par Sondron

Publier un commentaire