lundi 4 août 2014

Entrevue avec Tidiane N'Diaye: ENQUÊTE - «Le Génocide voilé» (livre)

Matériel de rattrapage pour sociétés désinformées. Selon l'auteur et chercheur, la traite arabo-musulmane doit recevoir la même attention socio-historique que la traite transatlantique.

Pourquoi n'est-ce pas le cas? Ce serait en raison de la castration massive des esclaves dont plusieurs millions (la majorité) ont péri sans pouvoir laisser de descendants. En fait, c'est un des points étonnants: contrairement à la traite transatlantique où les derniers esclaves  et leurs descendants ont pu se refaire une vie, l'esclavagisme arabo-musulman n'a pas laissé de descendance pour rappeler les faits vécus, selon l'auteur. Et encore en 2008 (année du livre), au Darfour, le nettoyage ethnique se poursuivait pendant que le monde occidental n'intervenait pas. Le phénomène s'est accentué en divers points du globe après la publication, alors qu'on assiste à un réveil de l'islam plus radical. On peut penser par exemple en Afrique, en Indonésie et en d'autres lieux au Moyen-Orient.

L'auteur et chercheur Tidiane N'Diaye



Très bonne entrevue accordée en 2008 lors de la sortie du livre Le Génocide voilé, Éd. Gallimar, 2008.

Tout le monde devrait savoir ce qui s'est passé avec l'esclavagisme dans sa version arabo-musulmane dont l'Histoire ne parle pas



Le Génocide voilé. Enquête.

Livre de l'auteur Tidiane N'Diaye, publié chez Gallimar, 2008

Publier un commentaire