lundi 9 décembre 2013

MANDELA: effets de sa présidence

L'effet MANDELA n'a-t-il eu que du positif? Ou le pays est-il aussi devenu sous sa présidence, un nouvel échec de l'implantation du marxisme, sans avoir à le nommer (un néo-marxisme construit de façon modulaire)? Si cela s'avérait vrai, MANDELA ne serait pas le premier trompé par l'idéalisme des théories socio-économiques d'extrême gauche (comme pour d'autres d'extrême droite économique). Voici une opinion alternative à celle largement véhiculée; remettant en question le héros auquel je tends à croire depuis l'école, toutefois avec un certain B-mol depuis 2012 (1). De nationalité française, Bernard LUGAN est historien de l'Afrique, y est né et y a enseigné plusieurs années au niveau universitaire.

Nelson MANDELA: l'icône et le néant (6 décembre 2013)
sur Bernard LUGAN. Blogue de l'actualité africaine. http://www.bernardlugan.blogspot.ca/2013/12/nelson-mandela-licone-et-le-neant.html

Winnie et Nelson MANDELA à Moscou, en présence de Yossel Mashel
(alias « Joe ») SLOVO, alors chef du Parti communiste sud-africain.

AUTRE TEXTE : 
WINNIE (film 2012) l'épouse par qui Mandela est devenu connu mondialement (7 déc. 2013)
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2013/12/winnie-film-2012-lepouse-par-qui.html


_______________
1.  Mon B-mol avant le décès de l'homme:
  • Entre autres, le rôle joué par son épouse et ceux du dehors, sans lesquels il serait demeuré une personnalité nationale inconnue de la majorité du reste du monde. Plusieurs autres ont combattu (son épouse Winnie incluse) sans devenir un héros international.
  • Autre point, le mythe d'une société unie et ce qui peut ressembler à une tuerie tranquille et organisée de fermiers blancs dont les médias ne parlent pratiquement pas. La récente et actuelle histoire de l'Afrique du Sud ressemble à celle de la révolution d'Haïti (mais au ralenti) et d'autres pays qui ont connu la colonisation. Évidemment que l'esclavage OU la ségrégation sont méprisables. Mais on constate que quand ces pays ont massacré ou mis dehors les blancs et investisseurs, ils ne sont pas devenus des pays d'abondance mais ont connu le déclin. En Afrique du Sud, il n'y a pas cette harmonie supposee entre tous les natifs non plus. 
  • Il faut admettre la une différence entre 
    • faire la paix en obtenant la justice et 
    • générer le chaos économique. 
SANA APPUYER L'ENTIERETE DE LA THESE DEFENDUE, ON PEUT DEMEURER CRITIQUE. IL Y A EU DES HEROS AFFRONTANT L'APPARTEID. MAIS MANDELA A EU WINNIE...
Publier un commentaire