vendredi 23 août 2013

Trois adolescents tuent l'ennuie en abattant un jeune homme qui passait par là

Si un blanc tue un noir, les médias concluent immédiatement au racisme. Nous apprenons que les deux premiers adolescents américains mis en accusation (âges de 15 et 16 ans), qui ont décidé de prendre pour cible un jeune athlète et de le tirer dans le dos à partir d'un véhicule automobile, étaient des jeunes de race noire. La victime était d'origine australienne et de race blanche. Cela ne prouve aucunement un motif raciste. Mais imaginez que l'inverse soit arrivé en lieu et place à Duncan aux États-Unis en ce triste 16 août, et que des adolescents blancs aient pris pour cible un athlète jogger noir... Qu'aurions-nous conclu?

Dans ces cas, les mêmes médias de gauche concluent immédiatement au motif raciste. Pourtant, beaucoup de blancs se tuent entre eux aussi et beaucoup de noirs tuent des blancs aux États-Unis aussi.

Trop souvent, les médias du Québec taisent une partie des faits de l'information par motifs idéologiques

Trop souvent, les médias québécois taisent une partie des faits de l'information par motifs idéologiques, car ils croient que nous ne sommes pas capables de faire la part des choses. Ils le font par exemple en taisant le nom d'un assassin, en n'affichant pas les photos, en utilisant une photographie d'un jeune adulte qui date de quand il avait 15 ou 16 ans, etc. Il y a quelque chose de malsain dans cette pratique fréquente de nos médias, particulièrement québécois, consistant à sélectionner l'information, volontairement dans le but de cacher une partie des faits, par motif idéologique. Dans des cas semblables à celui de Duncan, on dira simplement que ce sont deux adolescents et un complice. Et nous prendrons comme du cash leur version; ici, un simple désennuie pour tuer le temps ("for the fun of it"). Que le troisième complice soit un blanc ici, ne change rien à ce qui vient d'être écrit et qui constitue une pratique courante, le filtre de la thèse raciste, dès que la victime n'est pas blanche.

Dans les faits, il est fort probable, que la consommation de substances psychotropes (drogue) soit en réalité en cause dans ce jeu macabre, où le complice est un blanc. Voici un indice à mon sens:

«Selon ABC.net, les trois jeunes gens sont décrits comme "froids et insensibles". Lors de son arrestation, James Edwards, le plus jeune, est arrivé hilare dans le commissariat et a même esquissé quelques pas de danse»(1).

Le complice qui conduisait le véhicule, était l'aîné (17 ans).
_______________

1.   Deux adolescents américains abattent un joueur de baseball "juste pour s'amuser". France 24.com. 21 août 2013.
http://www.france24.com/fr/20130821-deux-adolescents-americains-abattent-jeune-sportif-samuser-tromper-ennui-oklahoma. Page consultée le 23 août 2013.

Aucun commentaire: