jeudi 27 juin 2013

Syrie : le conflit vu par un chrétien irakien

26 juin 2013. Interview avec Yonadam Kanna, député en Irak

Les chrétiens de Syrie subiront-ils le même sort que les chrétiens d'Irak? Analyse de la situation par Yonadam Kanna, chrétien et homme politique irakien. 

« Si la Syrie s'effondre, cela mettrait en danger tous les chrétiens du Moyen-Orient ! [...] Je dirais qu'il y a plus de 29 groupes de djihadistes qui se battent en Syrie. Je ne crois pas qu'ils écouteraient M. Sabra (président chrétien du Conseil National Syrien, un parti d'opposition) ou tout autre leader qui voudrait faire la promotion de la démocratie et de la liberté [...] nous savons qu'il y a des combattants venus du Danemark, du Canada, de Tchétchénie, du Yémen, de partout. Il y a 57 pays musulmans dans le monde mais ces combattants ne viennent pas seulement des pays musulmans. » (Yonadam Kanna, député en Irak)
Yonadam Kanna, député en Irak et
secrétaire général du Mouvement 
démocrate assyrien
Pour Yonadam Kanna, député en Irak et secrétaire général du Mouvement démocrate assyrien, une main mise des djihadistes sur le conflit plongerait le Moyen-Orient dans le chaos.

Quel conseil donneriez-vous aux responsables chrétiens en Syrie?

« Nous respectons la volonté du peuple syrien. C'est à eux de voir et de décider ce qu'il convient de faire. Mais je suis surpris de voir que ce ne sont pas eux qui prennent les décisions. Les décisions sont prises par d'autres, de l'autre côté de la frontière. Je dirais qu'il y a plus de 29 groupes de djihadistes qui se battent en Syrie. Je ne crois pas qu'ils écouteraient M. Sabra (président chrétien du Conseil National Syrien, un parti d'opposition) ou tout autre leader qui voudrait faire la promotion de la démocratie et de la liberté.

Comment savez-vous qu'il y a autant de combattants de différentes nationalités qui se battent en Syrie?

« Ce sont des informations rendues publiques. Ces chiffres ne sont plus un secret aujourd'hui. C'est peut-être dû à la présence de l'ONU et des agences de presse dans le pays. C'est ainsi que nous savons qu'il y a des combattants venus du Danemark, du Canada, de Tchétchénie, du Yémen, de partout. Il y a 57 pays musulmans dans le monde mais ces combattants ne viennent pas seulement des pays musulmans. Ils viennent aussi du Canada, de l'Europe et de l'Amérique. Parmi ceux qui ont été arrêtés il y en a qui avaient des passeports belges, il y a donc aussi des Européens. »

Comment voyez-vous l'avenir pour les chrétiens du Moyen-Orient?

 « Si le pays est dirigé par des extrémistes ou des fanatiques, qui gouvernent en se basant uniquement sur la religion, la situation des chrétiens sera très difficile. C'est ce qui risque d'arriver en Syrie. Si cela arrive, nous devons nous attendre à un exode en masse des chrétiens du pays. C'est déjà ce qui est en train de se passer avec les coptes en Egypte ».

Interview : »»»»» LIRE l'interview complète »»» 
http://www.portesouvertes.fr:81/informer/lettres-de-nouvelles/filrouge/2013/juin/syrie-le-conflit-vu-par-un-chretien-irakien
Publier un commentaire