samedi 10 novembre 2012

Corruption à Montréal : Instruction n'égale pas compétence

Autre preuve que si l'instruction supérieure peut transmettre des connaissances, elle ne peut donner ni l'intelligence, ni les compétences, ni l'intégrité; cette dernière valeur pourtant essentielle pour gérer les taxes des contribuables d'une démocratie. L'insuffisance de l'éducation universitaire versus les compétences personnelles s'incarne ici dans le départ forcé du maire de Montréal, Gérald Tremblay, le 5 novembre 2012, sur toile de fond d'allégations de scandale politique et financier dans le contexte des témoignages de la Commission Charbonneau (collusion dans le marché public des contrats de la construction). Le maire ne savait pas, quand la plupart des professionnels au service de la ville savaient; OU quand les comparaisons des coûts avec le reste du Canada parlaient de soi.

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, lors de son arrivée à l'Hôtel de Ville de Montréal lundi le 5 novembre 2012. Le financement durant son mandat et les allégations de financement douteux du parti qu'il représente, Union Montréal, ont amené son retrait forcé. Crédits photo: National Post (1).
Le maire de Montréal n'a potentiellement pas fraudé lui-même (question en suspend). Mais les grands scandales partout dans le monde et dans le privé comme dans le public nous rappellent ceci: Les grands voleurs sont généralement de grands instruits.

Voici ce qu'on pouvait lire sur le pedigree professionnel du maire Gérald Tremblay de Montréal au moment de son retrait de la politique municipale sur trame de fond de scandale financier et politique lors des témoignages entendus par la Commission Charbonneau.

«Détenteur d'une licence en droit de l'Université d'Ottawa, Gérald Tremblay a été admis au barreau du Québec en 1970. Il est également détenteur d'une maîtrise en administration des affaires de la Harvard Business School de Boston (1972)» (2). 
Et il ne savait pas que quelque chose ne tournait pas rond dans les dépenses à Montréal. Je tombe en bas de ma chaise en lisant cela le 5 novembre 2012. Pensez-y! Une autre preuve que si l'instruction supérieure peut amener la connaissance, elle ne peut générer ni l'intelligence, ni la compétence (le cas ici), ni l'intégrité. La question de l'intégrité de ce maire reste entièrement ouverte elle aussi. Mais son «On m'a trompé» est une piètre excuse. Trop facile pour tenter d'esquiver une enquête plus poussée. Son problème? Se révélera-t-il avoir eu les yeux grand-fermés?

_______________
1.  National Post Wire Services. Montreal mayor Gerald Tremblay resigns amid Charbonneau Commission corruption allegations. 5 nov. 2012
http://news.nationalpost.com/2012/11/05/montreal-mayor-gerald-tremblay-resigns-amid-charbonneau-commission-corruption-allegations/

2.  Canoe.ca, Affaires - Gérald Tremblay démissionne. Lun. 5 nov. 2012
http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2012/11/Tremblay-demisionne.html,
5 nov. 2012. Page consultée le 10 nov.

Aucun commentaire: