vendredi 19 février 2010

J'Haïti ça la corruption !!!


Photo ci-dessus: Haïtiens lors d'une commémoration près des ruines du parlement, 1 mois après le tremblement de terre (Photo ONU/Pasqual Gorriz, 13 février 2010).

Voici un message pour le capital-sympathie d'Haïti.



Ne perdez jamais l'intérêt et la compassion des organismes et gouvernements qui vous viennent en aide, car vous pourriez avoir de la difficulté à les regagner. Si ceux qui supportent Haïti découvraient qu'une certaine culture de corruption se réinstalle et que ce qui est donné est surtaxé ou fait l'objet de délais et de prélèvements frauduleux et immoraux, vous pourriez perdre plusieurs appuis pour le futur. Très Honorable Président Préval, faites le ménage à la porte de votre pays.
Certains médias faisaient état cette semaine, de délais pour des produits bloqués au port depuis plusieurs jours pendant que la population de Port-au-Prince attend toujours des secours d'urgence.

C'était pitoyable de voir les douanes accuser le(s) responsable(s) du port et vice-versa. Il faudra que quelqu'un s'en mêle. Faudrait-il y voir un pas vers le retour d'une culture paralysée par la corruption de fonctionnaires à des postes clés?

Il s'agissait entre autres de camions neufs, chargés de produits et de médicaments. Imaginez des médicaments exposés à la chaleur et qui risquent de se périmer rapidement, tandis que les hôpitaux de la région en sont dépourvus. Il y avait des matériaux de construction dans une aire, tandis que le gouvernement du pays se réunit sous un arbre près du poste de police...

C'est tout à fait scandaleux et inacceptable. Si le pays veut renaître de ses décombres et de sa désorganisation pré-existante à la catastrophe sismique, il va falloir qu'il prévienne (empêche)la réinstallation d'une certaine culture de corruption et du sudoyage (potvins) en usage pour l'entrée des ressources dans le pays. Des missionnaires ont déjà fait état de ce problème par le passé.

Il y a quelques jours, le président Préval disait avoir fait tout ce qu'il était possible depuis la catastrophe du 12 janvier 2010. Peut-être... Mais de nouvelles informations des médias nous inquiètent.

La rétention des secours matériels au port indique par où commencer pour regagner la confiance du peuple et garder la sympathie des partenaires internationaux (gouvernements et ONG). Et le redressement de la situation coûtera toujours moins cher que ce que le pays risque de perdre. Monsieur Préval doit utiliser toute son autorité et commencer par faire le ménage à la porte du pays.
- Si c'est un manque de main d'oeuvre, que l'on mette plus de personnes à la réception et au dédouanage des marchandises.
- Si c'est un problème de petite culture de corruption et du prélèvement illégal, que l'on limoge les responsables.

Haïti, le monde entier te regarde. Ne perds jamais sa sympathie!
Publier un commentaire