lundi 22 février 2010

Haïti : reconstruire l'État

22 FÉVRIER 2010. Le gouvernement de transition (mars 2004 à juin 2006) en vue de l'instauration de la démocratie en Haïti, constatait des problèmes structurels majeurs.


Photo ci-dessus : de gauche à droite, le Président du gouvernement de transition sortant, Boniface Alexandre, le Premier ministre Gérard Latortue et le nouveau Président de la République, René Préval, le jour de son investiture, 14 mai 2006 (source : Owen G. Leroy / Digi World 14 mai 2006)
Le gouvernement de transition (mars 2004 à juin 2006) en vue de l'instauration de la démocratie, constatait des problèmes structurels majeurs en Haïti, comme on peut le lire dans son LIVRE BLANC DU GOUVERNEMENT DE TRANSITION 9 MARS 2004 – 9 JUIN 2006. Les auteurs écrivaient, au moment du passage des pouvoirs au président élu :

« ...pour la compréhension de l’action gouvernementale par les générations présente et futures, il n’est pas superflu ici, de faire un rappel des faits quant à l’état dans lequel se trouvait le pays à l’avènement du gouvernement, à savoir:
i. Un environnement politique polarisé;
ii. Une crise énergétique sans pareille;
iii. Une prédominance quasi généralisée de la corruption, de l’impunité, et du népotisme;
iv. Un Etat complètement en ruine et dont les caisses avaient été dilapidées;
v. La faiblesse voire l’inexistence de structures étatiques tant sur le plan économique,
politique, que social;
vi. Un environnement physique en pleine dégradation;
vii. L’inexistence d’infrastructures de base;
viii. Une prédominance des inégalités sociales et de la pauvreté;
ix. Une population active sans emploi productif;
x. Un contexte prédominant de violation des droits de l’homme et du droit à la parole;
xi. Un pays refermé sur lui-même sans aucun investissement de l’étranger depuis plusieurs années;
xii. Un pays marginalisé par la communauté internationale et isolé diplomatiquement;
xiii. Un système judiciaire en pleine crise;
xiv. Une économie nationale en ruine» (1).

Cela peut aider à comprendre comment il peut être long pour une ancienne dictature de se relever; c'est-à-dire tant que les anciens amis des régimes et leur héritiers, tirent encore les ficelles politiques et économiques.

Il est clair que le travail de reconstruction en Haïti est colossale et sera de longue haleine. La tâche est tellement en profondeur, que certains observateurs voient déjà que la reconstruction gagnerait à inclure la restructuration même de l'État. Cela semble inévitable en effet, quand on prend connaissance du triste héritage de longues années de dictature et de démocratie entravée par les pouvoirs parallèles, souvent non au service du peuple.

Il faudra savoir profiter du regard international (accompagnant inévitablement les investissements d'envergure) et le regard national sur Haïti pour faire du ménage dans la "maison" (ses institutions) et à ses portes (portes du pays; entrées des richesses). Sinon, la reconstruction sera entravée par des prélèvements de richesses et des pouvoirs illégitimes.

Il importe aussi que les dirigeants d'Haïti se recentrent sur les besoins et objectifs identifiés dans le Livre blanc, dans le cadre d'un exercice démocratique très récent, pour éviter de se faire dicter la marche à suivre par des gens qui ne connaissent pas le pays. Les conseillers extérieurs peuvent aider à mettre en lumière les actions, mais ne peuvent se substituer à un leadership national.


LIRE AUSSI:

Haïti et reconstruction de la capitale: des questions à poser

http://yapasdpresse.blogspot.ca/2014/01/haiti-et-reconstruction-de-la-capitale.html
(15 janvier 2014)

Haïti: pour une reconstruction rapide? OUI mais COMMENT?

http://yapasdpresse.blogspot.ca/2014/01/haiti-pour-une-reconstruction-rapide-de.html
(13 janvier 2014)

Haïti toujours sous les décombres : comment agir (19 juillet 2010)

http://yapasdpresse.blogspot.ca/2010/07/haiti-six-mois-plus-tard-et-sous-les.html

J'Haïti ça la corruption !!! (19 février 2010)  

http://yapasdpresse.blogspot.com/2010/02/jhaiti-ca-la-corruption.html


Crise haïtienne : accueillir c'est bien; parrainer et "coacher" c'est mieux ! (24 janvier 2010)  http://yapasdpresse.blogspot.com/2010/01/accueillir-cest-bien-parrainer-et.html


Haïti : défi de gérer l'urgence (20 janvier 2010)

http://yapasdpresse.blogspot.com/2010/01/haiti-inspire-nous.html

__________________
1. LATORTUE, Gérard. Ouvrage collectif. Livre Blanc du gouvernement de transition, 9 mars 2004 - 9 juin 2006. Port-au-Prince. 2005-2006. p. 11-12.

Aucun commentaire: