jeudi 21 juillet 2016

Mike Ward condamné pour violation de la Charte des droits à l'égard de Jérémy Gabriel

L'humoriste trash (humour poubelle) Mike Ward a été condamné par le Tribunal des droits de la personne du Québec. 


(dernière modification : 24 juillet 2016)

Humour trash = humour poubelle


Le tribunal a statué que ce qu'a fait Mike Ward à l'égard du jeune Jérémy Gabriel, alors d'âge mineur, et à répétition durant plusieurs dizaines de spectacles entre 2010 et 2013, n'était pas du simple humour, outrepassait le principe de la liberté d'expression et est «clairement interdit par la Charte».  Au moment du jugement, Jérémy est âgé de 19 ans (été 2016). 

Mike Ward vers 2015
EN BREF:

La vie publique ne constitue pas «une renonciation au droit au respect de son honneur, de sa réputation et de sa dignité»   


Selon le juge qui a entendu la cause, le fait que Jérémy ait choisi la vie publique 

«ne saurait être interprété comme une renonciation à son droit au respect de son honneur, de sa réputation et de sa dignité» (Journal de Québec, 21 juillet 2016).

Bref, ce que Wike Mard Mike Ward faisait à l'égard de Jérémy est du même niveau que ce que faisait l'animateur radio trash de Québec, Jeff Fillion, à l'égard de Sophie Chiasson et qui lui a valu la condamnation à une forte amende en 2005, et la mauvaise presse des radios d'opinion privées de Québec. Ce dernier disait notamment que la taille du cerveau de Madame Chiasson était inversement proportionnel à la taille de ses seins, ce qui est du niveau de l'humour de Ward. Ce que les citoyens ont contesté contre le CRTC dans cette affaire était surtout la menace de fermeture d'une station de radio.

Toute la junte artistique de Montréal, humoristes inclus, devrait applaudir à ce jugement d'un tribunal inférieur que Ward portera en appel, au risque de renforcer le jugement qui affectera (limitera) encore plus les humoristes. 

Si Jérémy Gabriel n'a pas le droit de rêver malgré un handicap qui déforme sa voix, alors les Jeux Paralympiques sont une grosse farce



Jérémy Gabriel, adolescent au moment des spectacles lui ayant causé préjudices et à sa famille 

Est-ce que Jérémy est un grand talent de la chanson? Non! Est-ce que Jérémy le serait sans un handicap qui déforme sa boîte crânienne et du coup sa voix? Qui sait. Est-ce que Chantal Petitclerc serait une grande coureuse ou sprinteuse sans son handicap? 

  1. Elle ne se serait probablement jamais tourné vers l'athlétisme. 
  2. Sans son fauteuil roulant, l'athlète ne pourrait pas faire les 100m, 400m et autres compétitions de haut niveau, sur la même piste que les autres athlètes
La rayonnante athlète québécoise, Chantal Petitclerc. Crédits photo : chantalpetitclerc.com

Jérémy ne peut prétendre honnêtement à une carrière à la Marc Hervieux ou à la Josh Groban



Et puis après? Vivre et laisser vivre, dit-on.

Autrement, ce serait envoyer le message suivant: Tu es handicapé? Reste handicapé. N'essaie pas de te dépasser. Attends ton chèque de la sécu sociale et ferme-là! Dans son spectacle, Ward suggérait que le jeune Jérémy avait oublié de «crever», ce qui valait des messages haineux à l'handicapé alors adolescent. 

Ce jugement qui sera probablement confirmé en appel et jusqu'en Cour suprême, si c'est la voix prise par Ward, nuira probablement davantage à la liberté d'expression, que l'inverse. Ses collègues devraient rappeler à l'ordre, le «tumoriste» qui avoue faire plus d'argent avec cette cause, qu'il ne lui en coûte en amendes et frais juridiques. Parce que s'il perd en Cour suprême, ça va coûter cher la joke aux humoristes qui dépasseront la ligne amincie.


LIRE AUSSI:  

Jérémy Gabriel contre Mike Ward: Peut-on tout dire au nom de l'humour et de la liberté d'expression?

OU le syndrome de Mike Ward 
(24 sept. 2015)
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2015/09/jeremy-gabriel-contre-mike-ward-peut-on.html
Publier un commentaire