lundi 2 septembre 2013

Vandalisme d'une mosquée à Saguenay: la prudence s'impose

LE FACTEUR PROPAGANDE DANS CERTAINES PRÉSUMÉES ATTAQUES CONTRE L'ISLAM

La Mosquée vandalisée à Saguenay au Québec, ne sera pas un cas unique. Il peut certes s'agir d'agitateurs de la région. Mais il y a une donnée nouvelle à considérer. Il faudra apprendre à ne pas sauter rapidement aux conclusions lors de ces sorties médiatiques. Dans l'analyse de ces cas, le Canada et le Québec devront apprendre à cesser de penser à l'occidentale. Adaptation à laquelle nos médias se sont montrés faibles au cours des dernières années. Ainsi, il y eu des cas nombreux à l'étranger (Europe, Australie, États-Unis) où des activistes musulmans ont eux-mêmes vandalisé leurs propres installations ou porté de fausses accusations ensuite mises au jour, par lesquelles ils tentaient de manipuler l'opinion publique et les politiques occidentales. 

À LIRE AUSSI: 
Meurtres et propagande: des caricatures suédoises du prophète étaient fausses
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2013/09/meurtres-et-propagande-des-caricatures.html
_________

Je présente ici deux cas, parmi d'autres soumis par une lectrice. Je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé à Saguenay, mais que ceci impose de penser différemment, avec recul et prudence, dans l'examen de présumés cas de vandalisme contre des installations et mosquées musulmanes.
  • Un imam enfonce lui-même la porte de sa mosquée et porte plainte à la police. 
  • Une automobiliste accuse un policier de racisme sur un réseau de télévision australien (Sydney) sans savoir que le contrôle de routine était capté sur vidéo.
Dans le premier cas qui suit, en Australie, un imam est filmé à son insu par une caméra de surveillance, vandalisant lui-même la mosquée de sa propre communauté (1). Confronté, il a nié les faits, parlant de radicaux, puis confronté aux images, a dit qu'elles étaient truquées, accusant les journalistes de mentir... 



Dans le monde, les cas semblables sont nombreux et imposent aux autorités de réfléchir autrement que selon le schéma multiculturel habituel, hérité d'un vingtième siècle plus stable.

Le tableau suivant (en anglais) inventorie de nombreux cas, avec les conclusions qui ont découlé des investigations :  Other Lies and Deceptions | http://wikiislam.net/wiki/Fake_Anti-Muslim_Hate_Crimes_and_Other_Lies

Voici comment vont les choses. Je présente un descriptif en français du premier événement de la liste, en Australie, en juin 2010. Un officier de police de Sydney (Australie) est accusé de racisme et de violence verbale et physique, par Carnita Matthews, une musulmane qui conduisait à visage voilé.
Traduction :
«Une femme musulmane a accusé un officier de police de Sydney de "racisme" et a prétendu qu'il a physiquement tenté de retirer son voile durant une opération de contrôle de routine. Dans une interview fort émotive au canal 7, elle décrit en pleurs, la "peur" qu'elle a ressentie quand elle a fait face à cet officier haineux et agressif qui lui criait dessus. Le policier en question a par la suite été libéré de toute charge quand la vidéo de l'auto patrouille prouve qu'il ne l'a jamais touchée et qu'il est demeuré poli tout au long de l'échange. Lorsqu' invitée par le canal 7 à revenir expliquer ce que montrait la caméra, elle a décliné l'offre. Malgré que les accusations se soient avérées non fondées, elles soulèvent toujours le ressentiment au sein de la communauté islamique avec des messages texte nombreux (de type viral), décrivant l'officier de Police comme "ennemi d'Allah" (...) Elle [la femme musulmane] a échappé à la détention pour ses fausses accusations (...), affirmant que ce n'était pas elle sous le voile [de la vidéo] »(2)
et de racisme à son égard. La communauté s'empare de la chose sur les réseaux sociaux.
Cet exemple qui a fait les nouvelles en Australie fait ressortir que les femmes musulmanes ne devraient jamais conduire un véhicule à visage voilée ou couvert. Cela tombe sous le sens.

Tout ceci fait partie d'une application parmi d'autres de la taqqiya (manipulation, propagande, mensonge «pieux» et ruse) dans le combat mondial de l'islam politique expansionniste, pour l'établissement d'états unis islamistes dans le monde, comme au temps du prophète fondateur. Il faut savoir que le mensonge (la propagande) est une arme peu coûteuse. Voilà pourquoi l'occident, médias et autorités, devront penser autrement contre les radicaux qui mettent sous le joug, par la crainte, des citoyens musulmans ordinaires. Souvenons-nous aussi d'un cas récent de crime d'honneur nié jusqu'au bout.

AUTRES EXEMPLES.
Other Lies and Deceptions | http://wikiislam.net/wiki/Fake_Anti-Muslim_Hate_Crimes_and_Other_Lies

Ces exemples portent un nom : Taqqiya (3), la prudence, la ruse ou la tromperie et le mensonge permis pour l'avancement de l'islam politique , de la charia et de la Oumma (projet de la communauté d'états-unis islamistes et expansion mondial de l'islam), comme pour se protéger.

À LIRE AUSSI: 
_______________

1.  Le cas a été présenté sur PointdeBascule.ca.
2.  Fake Anti-Muslim Hate Crimes and Other Lies.
3.  Voir John Esposito Les, Oxford Dictionary of Islam, Oxford University Press, 2003
Publier un commentaire