lundi 18 mai 2015

Des Vikings explorant Québec 500 ans avant les Français?

Et une observation sur le climat vers les années 1000 et 1500


Un article intéressant sur l'histoire nous parle du passage probable de Vikings à l'Île d'Orléans, près de l'actuelle ville de Québec, vers l'an 1000 de notre ère, au moment où Leifur Eiríksson et ses équipages seraient venus explorer le Saint-Laurent, 500 ans avant Jacques Cartier.



Buste de l'explorateur islandais, Leifur Eiríksson, né en 970 et mort vers 1025.


  • Les Vikings auraient nommé une île Vinland (terre des vignes), en raison des vignes sauvages que l'on y trouvait vers l'an 1000; logiquement donc, de véritables raisins sauvages et non des baies. 
  • S'il s'agit d'une île de localisation exacte non connue (absence de carte), elle se trouvait toutefois en lien maritime(voie navigable) avec le Golf Saint-Laurent en face d'un promontoire rocheux. Elle pourrait correspondre à l'Île d'Orléans que l'explorateur français, Jacques Cartier, appela justement plus tard lors de son passage, Île de Bacchus. Dans la mythologie romaine (italienne), Bacchus est le dieu de la vigne, de la fête et du vin, faut-il le rappeler.


Le Markland, «terre de forêts» est confirmé comme étant le Labrador et Terre-Neuve par des fouilles archéologiques. Le Helluland, «terre de pierres plates» correspond à l'île de Baffin. Mais une île, Vinlad, «terre de vignes», demeure de localisation incertaine. L'historien islandais Gisli Sigurdsson croit qu'il pourrait s'agir de l'île de Bacchus, nommée ainsi par Cartier (aujourd'hui, Île d'Orléans),

«Le doute subsiste encore quant à l'emplacement de ce dernier site, mais plusieurs textes anciens suggèrent notamment qu'il aurait pu être découvert à l'Île de Bacchus (Île d'Orléans)» (1).



Et le climat vers les années 1000 et 1500


Cela est intéressant aussi du point de vue de la connaissance du climat des siècles et millénaires passés; ici entre 1000 et 1500. Si Vinland est vraiment l'Île d'Orléans, cela nous confirme un climat permettant des vignes sauvages (plantes indigènes) avant la culture par les nouveaux arrivants. Des vignes sont actuellement cultivées sur l'Île d'Orléans, mais à l'époque, il s'agissait de raisins croissant naturellement sur place (sauvages) et suffisamment en abondance pour que leur présence ressorte comme un trait caractéristique pour l'explorateur français Jacques Cartier (île nommée du nom de Bacchus, divinité du vin et de la fête par un français). Or, un Français était capable de distinguer un raisin d'une baie sauvage, et peut-être 500 ans avant lui, l'explorateur islandais, Leifur Eiríksson (Eiriiksson) avec son Vinland en face d'un promontoire rocheux. Eiríksson avait déjà vu l'Italie et connaissait aussi des vignes.

Faut-il rappeler aussi que les Vikings avaient une communauté au Groenland (du nom anglophone Greenland, son ancien nom sur les cartes.

Groenland égale GREENland (en anglais), sur les anciennes cartes, comme celle-ci montrant les données contextuelles voisines du Canada, sur une édition d'un atlas de 2003.


LIRE AUSSI:

Restes d'un chameau géant retrouvés dans l'Extrême-Arctique canadien  (9 mars 2013)


Réchauffement climatique: dégel des cerveaux (16 février 2013)


______________

1.  Valérie BIDÉGARÉ. Des Vikings au Québec avant Jacques-Cartier. Journal de Québec, samedi 16 mai 2015.

Aucun commentaire: