mercredi 15 mai 2013

Santé: DANGER, caféine ajoutée aux aliments

QUAND CAFÉINE RIME AVEC JELLY BEAN
La Food and Drug Administration (FDA) américaine s'inquiéte en 2013, de la nouvelle tendance de l'ajout de caféine aux aliments et confiseries (1). La pratique touche de plus en plus des produits facilement accessibles aux enfants et adolescents et peut présenter un effet cumulatif si plus d'un produit est consommé. Le Canada doit se montrer proactif et voir venir le coup, sans faire 3 ans d'étude.

Les parents devront désormais être vigilents, lire les étiquettes et informer les enfants et adolescents. Deux bandelettes d'une nouvelle gomme à mâcher Wrigley équivalent à un café. Une bouteille d'eau pourrait actuellement contenir de la caféine! On peut même en trouver dans certains bonbons ou dans des chips (croustilles).

Cela est très tordu comme pratique et inquiète la FDA. Il s'agit non seulement d'un problème relatif à la santé et l'alimentation, mais également d'un problème éthique sérieux. C'est aussi une question de liberté de choix. L'industrie alimentaire ne vise plus seulement certaines boissons et stimulants associés au sport, mais aussi de toute évidence la création d'une dépendance aux aliments concernés; des aliments facilement accessible aux jeunes ou aux adultes sans que ces derniers le sachent. Cela rappelle la manipulation chimique de la cigarette en vue de créer et maintenir intentionnellement la dépendance. La caféine se trouve de plus en plus dans des produits accessibles aux enfants comme
«du sirop pour pancakes, des flocons d'avoine, des gaufres, des chips ou des graines de tournesol» (2).

La FDA s'inquiète de la caféine comme 
additif alimentaire en dehors des
boissons. Le texte sur le verre dit:
«La caféine n'est plus seulement 
une affaire de café.
Elle peut se trouver désormais dans
vos Jelly Beans [friandises]
la gomme  [à mâcher; shewing-gum]
l'eau
le sirop (alimentaire)»

On peut la trouver déjà dans l'eau (permise dans les boissons sans alcool) ou certains bonbons, selon la FDA.

Une demi-tasse de café par bandelette de chewing-gum; 4 tasses de café par paquet de 8 !

Le chewing-gum (gomme à mâcher) est le dernier exemple en date, selon Michael R. Taylor, directeur adjoint de la FDA. Un nouveau produit de gomme à mâcher Wrigley caféiné peut équivaloir à 4 tasses de café. C'est une demi-tasse pour chaque unité (bandelette) d'un paquet de 8.

Selon cette autorité de réglementation et contrôle alimentaire qu'est la FDA aux États-Unis, l'ajout de caféine comme additif alimentaire n'a pas été réglementé depuis les années 1950, lorsqu'elle fut autorisée dans les boissons. Mais à ce moment-là, la prolifération de l'usage détourné de la caféine à divers aliments n'a pas été anticipée. Une exception récente a été l'interdit  en 2010, d'ajouter de la caféine aux boissons alcoolisées. L'industrie profite donc d'un vide juridique

La proximité économique et géographique du Canada et des États-Unis implique un incontournable: le Canada doit se montrer proactif et voir venir le coup.

_______________
1.  FDA to Investigate Added Caffeine. fda.gov, 3 mai 2013

2.  Les États-Unis s'inquiètent de l'ajout de caféine dans les aliments. LeMonde.fr avec AFP, 3 mai 2013.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/05/03/les-etats-unis-s-inquietent-de-l-ajout-de-cafeine-dans-les-aliments_3170890_3222.html
Publier un commentaire