vendredi 25 mars 2016

Activités islamistes au Canada: un vrai portrait doit tenir compte des attentats déjoués

Devant la foulée du projet des groupes islamistes pour imposer leur idéologie et leur chaos pour mieux contrôler les territoires, les chefs des pays visés doivent tenir compte des projets d'attentats déjoués et non plus uniquement des attaques réussies. 


Quelques jours à peine après les attentats en Belgique du mardi 22 mars 2016, la France vient de déjouer de nouveaux attentat planifiés qui s'ajoutent à plusieurs déjà évités. Au Canada, nous avons vu des actes isolés perpétrés par des individus souvent qualifiés de «loups solitaires». Mais des indices indiqueraient que l'on devraient plutôt parler de cellules de convertis à la cause ou de recrutement, utilisant souvent les réseaux sociaux ou certains vecteurs communautaires (ex. écoles).

  • Par exemple, des étudiants sont partis de Montréal de manière coordonnée pour combattre aux côtés du soit-disant État islamique contre des peuples.
  • Aussi,  il est connu que là où ils sont moins implantés, ces groupes fonctionnent en petits groupes ou cellules isolées. S'ils ont l'air de solitaires désorganisés, les derniers mois de l'actualité démontrent qu'ils sont au contraire  organisés et mis en réseau à divers degrés et non pas seulement, via les réseaux sociaux sur internet. L'aspect des réseaux sociaux est mis en évidence par une étude du journal The Guardian en 2014 qui tendait à dévoiler un haut degré d'infiltration ennemie en Belgique. Et le Canada n'en était pas exclu. Mais ils suivent aussi la voie des réseaux de contacts humains conventionnels (étudiants, contacts dans la communauté implantée dans une ville, contacts via les lieux de cultes ou de conférences et formations reliés à l'islam et à l'arabe, etc.).
  • Mais aussi, des attentats planifiés, pas toujours très médiatisés ont été déjoués, comme celui visant à faire dérailler un train de la compagne, Via  reliant l'Ontario et New York, dont l'un des complices était un étudiant dans une université québécoise. Ou encore d'autres attentats déjoués au Canada, comme celui de 2 complices contre le consulat américain à Toronto (expulsés du Canada).


L'exemple de Portland aux États-Unis: 25,000 civils étaient ciblées lors du dévoilement d'un arbre de Noël en novembre 2010


Lors d'un important dévoilement de l'arbre de Noël dans la ville de Portland aux États-Unis, le 26 novembre 2010, Mohamed Mohamud pensait faire exploser une bombe très puissante reliée à un cellulaire. Ce terroriste résidant en territoire américain (USA) se tenait prêt à tuer 25,000 civils en un seul attentat, selon l'opération d'infiltration menée par des agents fédéraux. Les cas comme ceux-ci démontrent que des cellules et individus déjà dans nos pays sont prêts à entrer en action. Ces photos de la preuve ont été dévoilées pour la première fois en dehors des tribunaux, plus de 6 ans après les faits (rendues publiques en janvier 2016).

Crédits photo : images diffusées sur 10news.dk, le 18 janvier 2016 (1)


Montage par YapasdePRESSE.com. Crédits photo : images diffusées sur 10news.dk, le 18 janvier 2016



Protéger les Canadiens de toutes origines et les touristes contre les attentats


Si le Gouvernement canadien porté au pouvoir en novembre 2015 a vraiment à cœur la protection de ses citoyens de toutes origines, il doit considérer que chaque attentat déjoué doit être comptabilisé comme une preuve des activités et de la présence des terroristes et des idéologies fascistes, au même titre qu'un attentat réussi.

On apprenait (et les médias et politiciens qui le voulaient) dans un article de novembre 2014, que plus de 15,3 % (pourcent) des posts émis dans une langue arabe depuis le Canada soutenaient les actions de l'État islamique (EI), soit près de 1 publication sur 6.

Une enquête journalistique des réseaux sociaux en langue arabe dans 19 pays en 2014 visait à tenter d'estimer les appuis aux actes de l'État islamique. Les algorithmes validés et pondérés par échantillonnage ont permis d'évaluer et de comparer le pourcentage des posts (messages et publications) favorables à l'État islamique (en faveur de l' #EI) émis depuis les réseaux sociaux en arabe de ces 19 pays. Les résultats sont surprenants comme le montre l'infographie suivante.


Pourcentage des publications (posts) exprimant un sentiment positif envers l'État islamique dans une étude des médias sociaux de langue(s) arabe(s) - Troisième trimestre 2014




Les attentats planifiés depuis la Belgique (31% des posts) tendent à confirmer ces études. Les ennemis de nos États sont déjà parmi nous, plus encore depuis la migration massive accélérée et en cours de 2015-2016. Un pourcentage plus élevé indique une plus grande activité sur les réseaux sociaux en questions. Les communications évaluées sont celles émises dans une langue arabe, à partir de ces pays et représentent les posts et non le pourcentage des membres.

Déjà, durant le troisième trimestre de 2014 (juillet-août-septembre), cet exercice de veille informatique des réseaux sociaux permettait de faire ressortir que les contenus postés en arabe sur les réseaux sociaux depuis la Belgique, en faisaient le pays non arabe en tête des 19 pays retenus pour l'enquête, pour la mesure du soutien moral ou idéologique à l'État islamique.

Mais le Canada et les États-Unis ne sont pas en reste, avec un pourcentage élevé de posts favorables à l'État islamique sur les réseaux sociaux postant depuis ces pays en langue arabe; soit un soutien de 15,3 % au Canada et un généreux 21,4 % pour les États-Unis. L'appui de l' #EI chez les Américains se comparaient au troisième trimestre de 2014, avec la France (20,2 %), l'Égypte (22 %) et la Turquie (22.2 %). La Grande-Bretagne (UK, 23,8%), avec près d'une publications sur 5 appuyant l' #EI n'a rien à envier à la Libye (24%) ou à l'Indonésie (25,8%).


Preuve d'intelligences (sécurité nationale, politique, sociale)


Si nous, Canadiens, étions idiots, nous ne considérerions que les attentats arrivés à terme ayant fait des victimes (décès et blessés) et des dommages à la propriété.

Parce que nos agences de sécurité ou corps d'enquête 
ont réussi à faire avorter des projets sauvant ainsi un grand nombre de vies,
nous devons le voir comme une réussite
et non comme une preuve de l'absence de menaces.


Mais cela est-il envisageable sous un gouvernement qui semble continuer de voir le monde comme une grosse expo67  (1)?

Une carte postale de l'Expo67 (Exposition Universelle de Montréal) avec en arrière-plan le Pavillon américain, une des grandes attractions.Le revêtement en polymère de ce dernier a été détruit par un incendie en 1976. Il n'en est resté que la structure d'acier.


Cette attitude de déni (que certains considèrent comme une conversion) a pour effet qu'une énergie naturelle, solidaire et protectrice qui aurait pu être canalisée positivement est en voie de récupération par des groupes moins scrupuleux des droits humains et potentiellement racistes. Cela il faut y penser et sortir du monde de l'enfance politique, voire de la négligence opportuniste responsable (aller chercher des votes sans égard aux problématiques engendrées). La pression à l'immigration actuelle n'est plus celle des décennies passées et ne vise pas toujours les mêmes nobles buts d'une vie «meilleure» en terres de libertés.


LIRE AUSSI:

Pourcentage des posts en langue arabe exprimant un sentiment favorable à l'État islamique (19 pays)

22 déc. 2015 (modifié 11 juin 2016)
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2015/12/pourcentage-des-posts-dans-une-langue.html



Grande-Bretagne: les autorités ont couvert des crimes au nom de la rectitude politique

31 août 2014 (modifié 1er septembre 2014, 12 janvier 2016)
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2014/08/scandale-couverture-de-crimes-culturels.html

______________

1.      “The FBI has released photos of a van used in the plot to bomb Portland’s Christmas tree lighting ceremony on November 26, 2010.
This is the first time the images have been made public outside of court.
The photos show six 55-gallon drums strapped to the inside of a white cargo van. The drums are connected by a tangle of cords linked to a detonation device. A cellphone, surrounded by wires and a plastic box, was placed on the floor of the van between the two front seats.
According to the FBI, Mohamed Mohamud tried to detonate the bomb by dialing the cellphone. The device failed to explode because it was a fake bomb.
Mohamud was arrested by federal agents in the sting operation.”
(10news.dk, le 18 janvier 2016)
2.      Exposition Universelle de Montréal en 1967, sous le thème «Terre des hommes» 
Publier un commentaire