samedi 14 février 2015

Peut-on aider le monde entier sans juger du politique?

IDÉOLOGIES D'UN ÉTAT. Selon une position politique qui a le vent en plein dans le dos et dans la descente de la course à l'opinion, l’Amérique du Nord, les États-Unis, mais également le Canada, ne devraient pas se mêler des affaires des autres pays. Par exemple, l’affirmation suivante réunit un grand nombre de Québécois : «les États-Unis n’ont pas à être les gendarmes ou la police du monde». 

Et je le crois la plupart du temps. 

(mis à jour le 15 février 2015)


Et l'aide sociale du monde entier?


Cependant, les défenseurs de cette position, souvent de gauche, affirment presque du même souffle, que nous devons être l’aide sociale (la banque sociale) du monde entier… Trouvez l’erreur. Notre prospérité est directement liée à nos valeurs, notre histoire, notre culture et nos politiques. Si l’on doit aider un pays qui exploite ses pauvres ou ses ressortissants, alors on a un droit de pouvoir examiner le politique et la justice, puisque l'idéologie est souvent la source ou une composante importante du problème. Parlez-en à la Corée du Sud, affranchie du joug communiste.

D'Ailleurs, avez-vous remarqué que dans bien des cas, les situations socio-économiques changent à la frontière du pays? 

  • Haïti vs République dominicaine
  • Corée du Nord vs Corée du Sud
  • L'ancienne Allemagne de l'Est vs Allemagne de l'Ouest
  • et ainsi de suite.

Les médias sont-ils équitables de fermer les yeux sur ces choses, pour éviter de les nommer, quand ils ne se gênent pas pour dénigrer la foi chrétienne? Par exemple, pourquoi n'avons-nous pas appris déjà depuis des mois par nos médias québécois, que l'EI ensevelit des enfants vivants? Pourquoi ont-il retenu ces informations et d'autres atrocités plus près de nous encore (comme une nouvelle-choc  sur le trafic d'adolescentes et de jeunes femmes blanches en Grande-Bretagne plusieurs années au sus des autorités de certaines villes) ? C'est de la rétention d'information crasse et la preuve de l'application de filtres par nos médias du Québec, si enclins à «démoniser» l'État d'Israël.


Femme pakistanaise victime de violence domestique là où la loi le permet.

Aucun commentaire: