jeudi 31 mars 2016

Ce que le massacre de Lahore (Pakistan) nous dit sur le djihadisme mondial

Cet article de MAAJID NAWAZ est très intéressant sur le thème des attentats et guérillas islamiques des récentes dernières années. Le massacre de la fin de semaine de Pâques à Lahare au Pakistan, avec d'autres attaques et indices, amènent à conclure que le monde politique doit revoir sa toile d'interprétation et ne plus considérer des attaques isolées sans lien idéologique entre elles.


En anglais seulement sur la page cible

Mon résumé et commentaire plus bas



What the Slaughter of Christians in Lahore Says About the Global Jihad
(Ce que le massacre de chrétiens de Lahore nous dit à propos du djihad mondial)

We cannot pretend that the extremism driving jihadist terror around the world has nothing to do with Islam
(Nous ne pouvons pas prétendre que la terreur djihadiste dans le monde n'a rien à voir avec l'islam)


En résumé, il s'agit selon l'analyse proposée, d'une logique convergente de l'islam radical pro-charia 


Les attentats et massacres comme ceux du weekend de la Fête de Pâques 2016 à Lahore, au Pakistan, nous aident à mettre un puzzle en place. Le monde doit comprendre qu'une convergence de guérillas djihadistes suit un mode opératoire contre la communauté internationale et les pays musulmans en relation avec les non islamisés. Le pouvoir politique doit revoir sa toile d'interprétation et ne plus considérer des attaques isolées, mais plutôt une convergence idéologique qui recrute parmi une masse critique (appui minimal requis de la population) de musulmans prédisposés ou favorables à la cause. Il y a donc un lien réel avec l'islam, mais pas avec tous les musulmans. Les États ou territoires musulmans qui acceptent de collaborer avec les autres pays, deviennent d'office, des apostats et ennemis de ces radicaux et eux-mêmes des cibles. Le but manifeste est l'implantation de la charia et du totalitarisme idéologique en divers pays, indépendamment des lois et constitutions actuelles.

Réflexion personnelle : un exemple de victoire des radicaux, dans ce contexte


Chose certaine, tous les pays non islamisés sont ciblés;
y inclus le pays magique
du Premier ministre Justin Trudeau (le Canada, notre Canada). 


Dans ce contexte, par exemple, la séparation des hommes et des femmes dans des wagons de trains différents en Allemagne, constitue une victoire pour les radicaux qui visent justement de tels résultats qui se rapprochent de l'implantation de la charia. Dans les faits, il aurait fallu gérer les situations, faire comprendre les règles de vie (y inclus avant l'arrivée au pays), mettre des agents de sécurité le temps nécessaire, etc.

LIRE AUSSI:

Pourquoi la gauche NE comprend pas les dérives de l'islam?

12 février 2016

Publier un commentaire