mardi 24 mars 2015

Megamind, spécialiste des évasions s'étonne de la facilité du coup



Plus sérieusement, le «concours de circonstances» ou complot d'évasion réussi, par le fils de «Mom», criminel connu de tout le Québec, soulève beaucoup de questions

  • sur la fiabilité du personnel dans les prisons du Québec 
  • ou sur la vulnérabilité de ceux-ci face au chantage ou menaces ouvertes ou voilées dont ils peuvent faire l'objet par des criminels qui font des séjours temporaires en prison ou qui ont des communications régulières avec l'extérieur des murs.
D'autant plus que «Mom», le père, est quant à lui condamné depuis 2002, entre autres, pour meurtre et tentative de meurtre de gardiens de prison, et que récemment (Journal de Montréal, 5 mars 2015), nous apprenions que ce dernier est soupçonné de poursuivre ses activités de coordination de trafic de drogue depuis sa cellule. L'avenir révélera peut-être ce qui s'est passé dans le cas de l'évasion du fils, Francis Boucher.

Publier un commentaire