samedi 19 juillet 2014

Quelle sentence pour la conductrice «sauveuse de canards»?

19 JUILLET 2014. La sentence est attendue par Emma CZORNOBAJ reconnue coupable de négligence lors de son procès devant jury. Il s'agit de cette conductrice qui a immobilisé complètement son véhicule sur une autoroute du Québec, pour laisser traverser une famille de canards, invitant les autres conducteurs à faire de même. Par la confusion causée par son geste volontaire dans la circulation à haute vitesse, deux motocyclistes ont péri après avoir percuté la voiture immobilisée sur la voie de circulation de gauche. En cour, la jeune femme qu'il est plus simple de décrire comme la conductrice «sauveuse des canards», a reconnu le manque de jugement et l'imprudence dont elle avait fait preuve en ce triste 27 juin 2010. Elle a été récemment reconnue coupable de négligence ayant causé la mort par un jury. Il appartient maintenant au juge ayant présidé le procès de déterminer la peine à imposer. 
Je soupçonne que si Emma était moche,
elle n'aurait pas autant de défenseurs. Crédits
photo : La PRESSE

AUTRE TEXTE: 

90 jours de prison pour «la sauveuse des canards» de l'Autoroute 30 (publié le 18 décembre 2014). La cause ira en appel.


Sa cause a trouvé certains défenseurs pour intervenir pour éviter des conséquences judiciaires criminelles comme la prison. Quelle serait une peine juste en pareille situation? Voici une suggestion.



Un simple réflexe de conducteur qui peut arriver à tous? Pas tout à fait.

Certains Québécois voudraient qu'elle n'ait aucune conséquence autre que le procès lui-même, car, disent-ils, elle n'a pas eu l'intention de causer la mort. Plusieurs intervenants entendus ou lus ces dernières semaines dans les médias s'identifient à elle, disant que ç'aurait pu leur arriver. Pas tout à fait, en réalité. Le problème c'est que la conductrice n'a pas fait que freiner par réflexe, comme cela pourrait effectivement nous arriver. Selon les témoins, elle a immobilisé son véhicule sur une voie de circulation autoroutière et invitait les autres conducteurs à faire de même. Elle était descendue de son véhicule et marchait et gesticulait, sur l'autoroute 30, pour sauver des canetons, pendant que son véhicule était dans l'une des deux voies de circulation à haute vitesse; même pas sur un accotement. C'est différent de la version idéalisée ou imaginaire des faits, décrivant l'acte comme un simple réflexe de freinage.

La justice ne doit pas avoir égard à l'apparence

Je soupçonne que si Emma était moche, elle n'aurait pas autant de défenseurs... La justice ne doit pas avoir égard à la personne et c'est pourquoi, aux États-Unis, on la représente portant une balance, avec les yeux masqués par un bandeau. Le démembreur de Montréal (l'accusé en attente de son procès) était un jeune homme de belle apparence. Même chose si la dame maintenant reconnue coupable après procès, était riche et reconnue. Il ne peut y avoir deux justices. Enfin, cet aspect de la justice est un idéal à viser. Mais surtout, un des volets de la justice, consiste en son aspect dissuasif. S'il n'y a pas de conséquences significatives et dissuasives dans ce genre de décès involontaire certes, mais tout autant inutile et évitable, alors on renforcera la tendance à la négligence. D'ailleurs, même en attente de sa sentence, après avoir été reconnue coupable devant jury, elle ne semble pas avoir compris. Dans sa sortie médiatisée, elle associe toujours la mort de deux personnes à un accident imprévisible, comme cela peut arriver à tous! Comme si elle avait simplement freiné par réflexe, pour repartir.
« Je sais que ce que j'ai fait c'était une erreur, c'était stupide, mais les accidents arrivent à tout le monde, on ne peut pas le prévoir. » (ici.radio-canada.ca, 16 juillet 2014)
Ce n'est PAS un accident, car ce n'est PAS «imprévisible», du moment qu'on stationne son véhicule sur une voie d'autoroute où la circulation est fluide. Elle a immobilisé son véhicule sur une voie de circulation à haute vitesse, en est descendue et n'a mis aucune signalisation. Les témoins l'ont vu marcher sur l'autoroute 30 et gesticuler pour signaler aux autres conducteurs de véhicules, la présence des canards. À ce niveau, il est donc devenu prévisible qu'une grave collision pouvait arriver à tout instant. Il semble donc, après ses plus récentes déclarations après verdict de culpabilité par un jury, qu'Emma n'ait pas l'aptitude de conduire un véhicule et à saisir les enjeux de la sécurité routière.

Une peine dissuasive mais non disproportionnée

Cependant, si d'un côté il ne s'agit que d'une stupide imprudence et d'un réel manque de jugement sans intention de causer la mort, d'un autre côté, l'absence de conséquences judiciaires serait qu'il n'y aurait pas de message clair envoyé. Donc davantage de risques qu'une telle aventure nous arrive effectivement. Une personne que nous connaissons moi et mon épouse, nous a avoué utiliser les voies d'urgence permettant de changer de direction sur une autoroute (franchir le terre-plein ou la bande gazonnée), ce qui est réservé aux véhicules d'urgence et d'entretien avec signalisation lumineuse.
  • D'un côté il faut que le public comprenne qu'on ne fait pas ce que l'on veut avec un véhicule sur la voie publique, 
  • de l'autre, il ne servirait à rien de détruire la vie de la dame pour une négligence, suite à un manque de jugement. Que faire? 

Ma suggestion:
  • Suspension du permis de conduire et du droit de conduite durant 1 an.
  • Obligation de suivre un cours de conduite automobile complet par la suite (théorie et pratique) et de repasser les tests de la SAAQ
  • Amende versée à un organisme qui intervient en prévention routière (suggéré: 5,000$)
  • Bref séjour symbolique en détention réelle pour envoyer un message clair (ex. 30 jours ou 60 jours?).
Avec ce genre de conséquences, la vie de la jeune femme ne sera pas détruite, mais en même temps, les autres utilisateurs de la route sauront qu'il y a des conséquences à être négligents sur les routes, même sans intention de mal agir. Obtenir le droit de conduire un véhicule automobile est aussi lourd de conséquences que le droit de port d'arme. Il faut collectivement en prendre conscience.


AUTRES TEXTES: 

90 jours de prison pour «la sauveuse des canards» de l'Autoroute 30 (publié le 18 décembre 2014). La cause ira en appel.

http://yapasdpresse.blogspot.ca/2014/12/emma-czornobaj-sauveuse-des-canards-qui.html


Sauveuse de canards sur autoroute: les manques de jugement causant décès sont-ils en voie d'être banalisés ? (jeudi 21 août 2014)

Publier un commentaire