samedi 5 janvier 2013

HUMOUR : Grippe et micro-fun sous influenza des médias

HUMOUR

Préambule: 5 janvier 2013. Il parait que ces temps-ci, faute de beaucoup de nouvelles, les médias du Québec font du remplissage. En attendant les évènements qui font la nouvelle, nos réseaux d'information en diffusion continue nous parlent de la grippe annuelle et des salles d'attente. Le mal aurait-il pris des vacances dans le sud? Si oui, il faut attendre que les voyageurs concernés reviennent avec le «mal du pays». Heureusement, il y a DEPARDIEU pour nous divertir et,  je dois avouer, pour nous questionner sur les fruits du socialisme.

Donc, ce matin, jour de congé du weekend, nous écoutions distraitement la radio au lit ma femme et moi, se demandant qui se lèverait en premier du lit:
- Toi,
- Non toi...
(Il faut toujours être courtois et laisser passer les dames en premier).

L'animateur a présenté un invité pour parler de la grippe (influenza) annuelle. Il a interviewé ledit spécialiste qui doit aimer le «micro-fun» (microphone); c'est un micro-biologiste, alors...

Avoir la grippe, ce n'est pourtant pas le "fun". Surtout les derniers remixes. On finit par se tanner des  succès repris chaque année. Je ne me souviens plus du dernier hit de la grippe, c'est quelque chose comme B3,N32, peu importe. Il paraît que dans les bingos, Ça s'attrape facilement.

C'est simple. La grippe vient toujours avec «5 tomes» (symptômes de la grippe) et «vie russe» (virus), mais pas pour tous; surtout pour les plus «mi-érables» d'entre nous. Plus tôt en semaine, ils ont parlé justement de «vie russe» et un homme qui, Depardieu ou diable, a semblé un résistant pour la «vie russe» (virus). Il a fait long voyage sous l'influenza (influence) de la poutine (Vladimir Poutine). Mais au moins, nous autres au Québec, tout le monde sait que la poutine, ça rend pas fort contre la grippe annuelle. Il y a par contre une Française, avec un vrai manteau de fausse fourrure (Bardot) qui veut y aller aussi. Faudrait lui dire que poutine, c'est pas «sans t» (santé), sinon ça ferait pouine et ça voudrait rien dire... C'est mieux les légumes ou les céréales, comme un épi-et-demi (épidémie). Pour la santé après Noël et la fête du Jour de l'An, avec les repas copieux, vaut mieux mettre ses culottes d'entraînement et s'inscrire dans un centre. Évitez les lieux genre centre du beigne. Allez pas là, c'est un trou et ça fait engraisser!

J'imagine que c'est pas «vodka» (votr' cas) non plus... On  se contente ici de la «socia-liste» d'attente pour les soins de santé. On peut se payer uniquement la grippe «à bière» (aviaire). 

Non, mais vaut avoir du fric pour la «vie russe»! Tout ça pour voir une autre «nation alitée» (nationalité) avec des solutés intraveineux à la vodka. Moi avec 100% de mon revenu je peux pas me payer une pause pipi dans un avion pour «incontinent» (un continent) étranger, mais lui peut, même avec 25% de ses faculté$ affaiblies par le fisc d'un autre. D'ailleurs je n'ai jamais compris pourquoi on ne prend pas 99% du revenu des riches. Non mais, faut qu'ils aient le cœur dur pour vouloir en garder la moitié (c'est de l'ironie). C'est l'avion qui nous mène, (...) qui nous mène en rond, comme dit la chanson traditionnelle (en fait, c'est l'aviron).

Ma femme m'a fait remarquer que le micro-biologiste n'a pas parlé de prévention de la grippe... Comment ça que ce n'est pas moi qui m'en suis aperçu? Mais tout le monde sait que «se serrer la pince», est-ce la pince-"grippe" (grip)?, c'est une source possible. Évitez les bingos pour ne pas attraper la B3,N32 ou la version mise à jour, mais plus encore à éviter: les hôpitaux. C'est statistiquement prouvé qu'il y a davantage de malades là. Si vous devez absolument y aller, il faut porter un masque; votre masque Anonymous ferait l'affaire. Vous passerez ainsi avec le sourire avant tous les autres qui paient des impôts!

Bonne Année à «tousse»! Et toussez dans votre coude (physiquement impossible!) pour ne pas répandre ces «vies russes» (virus).

Aucun commentaire: