vendredi 1 juin 2012

ColRouge.com menacé par une cellule d'Anonymous

Surprise du jour en ce 31 mai 2012, le mouvement citoyen Colrouge.com, né en un jour [en vue des élections probables de 2012], est tellement populaire dans la région de la Capitale du Québec, que son hébergeur, une jeune entreprise, a reçu des menaces de ce qui pourrait être une cellule d'Anonymous. L'entreprise a décidé, pour la sécurité des données de ses clients, de demander au FM93,3 de Québec de transférer son hébergement vers un autre serveur. Il n'en fallait pas plus pour cette menace envers l'hébergeur du site

Voici les menaces (fautes d'orthographe incluses) qui attendaient ce matin, l'entreprise qui hébergeait le site Colrouge.com durant ses 2 premiers jours d'existence:


La population de la région de la Capitale du Québec en a eu marre de voir la minorité de la rue détourner la démocratie de la majorité depuis plus de 100 jours. Elle a répondu en masse à l'initiative d'un animateur d'une radio privée régionale. Deux jours après sa création, le site rassembleur Colrouge.com avait déjà dépassé le cap des 20,000 appuis pour son projet de "Député Académie" qui vise à faire élire un indépendant pour représenter la majorité silencieuse à l'Assemblée nationale de la province de Québec.

Des adhérents au mouvement n'auraient pas apprécié le succès de cette liberté citoyenne d'association, contrairement à ses propres manifestes où la liberté et le choix du peuple semblait occuper une place importante... Il semble que le projet soit en face d'une menace d'une cellule québécoise de l'entité Anonymous (ou d'une usurpation, du moins, avec le même résultat).

Mon point de vue (avis)
Avis aux anarcho-syndicalistes 
Rebâtir le Québec en travaillant 4 jours de 7 heures par semaine (28 h), moins 10 heures d'envoi et lecture de textos, ça va être long.


Deux fichiers AUDIO


          (durée approximative 17:14 déplacer le curseur vers 1:00 pour sauter l'intro de l'émission).


Dans ce second fichier, un spécialiste qui a travaillé pour les services secrets et exerce dans le domaine de la sécurité, donne quelques précisions sur des groupes comme Anonymous et la perception "héroïque" qu'ils ont d'eux-mêmes et de leurs causes.

          (Durée approximative 10:35 pour la première partie )

Quand une entité caractérisée par l'anonymat et le port du masque traite les citoyens de Québec de "lâches" et   prétend qu'elle imposera à la majorité des citoyens de la Capitale nationale ce qu'elle croit savoir être mieux pour elle, nous sommes en face d'une tentative d'intimidation de nature criminelle.

Paradoxe: Anonymous prétend savoir mieux que la majorité ce qu'est la démocratie. Dans les faits, l'entité dérape vers une nouvelle forme de criminalité avec laquelle les entreprises et mouvements non socialistes courent des risques réels.

Le pire dans tout cela, c'est que la protection contre de tels pirates exigera probablement une plus grande surveillance de l'internet et des réseaux sociaux; exactement le contraire de ce que l'entité prétend défendre: la liberté d'expression et la démocratie. À qui cela profite-t-il? À une idéologie obscure cachée derrière un masque.

Dans les faits, les menaces ici concernent une guerre ouverte au capitalisme et à notre démocratie. La corruption, bien que réelle, ne justifie pas de faire table rase de notre histoire pour embrasser le communisme qui a été autant sinon plus corrompu et criminel que le capitalisme. Évidemment, les citoyens sont majoritairement contre le capitalisme sauvage qui fait des victimes ici aussi (ex. travailleurs des secteurs de la transformation). Ils sont contre la corruption de l'État et des syndicats. Mais nous refusons une politique de la terre brûlée (jeter à terre notre démocratie social-démocrate actuelle) selon la solution offerte par la CLASSE, les anarchistes et l'idéologie du communisme ou d'autres dans l'ombre. Croyez-moi,  rebâtir le Québec en travaillant 4 jours par semaine dont 10 heures d'envoi  et lecture de textos, ça risque d'être long.

De plus en plus, se confirme le fait que plusieurs éléments du mouvement de la rue n'ont rien à voir avec la liberté d'expression d'une minorité d'étudiants en boycott, mais plutôt avec une tentative habile de renversement du capitalisme québécois, lequel baigne pourtant dans la social-démocratie depuis la Révolution tranquille. C'est la "liberté" d'une minorité bruyante, d'imposer à la majorité, ses politiques étrangères à nos coutumes de convivialité. Dans nos traditions politiques démocratiques, québécoise comme  canadienne élargie, les adversaires politiques ne s'entretuent pas. Ils sont même capables de se parler en dehors des heures du travail. Bienvenue au Canada. Mais aurions-nous été trop ouverts et naïfs envers des idéologies étrangères?
_______________
1.  Gilles PARENT, Parent le retour, intervenants Philippe Bergeron, coordonnateur web - Josey Arsenault - Carl Charest, expert techno - FM93, 31 mai 2012. durée approx. 17:14

2.  Gilles PARENT, Parent le retour, intervenant Michel Juneau-Katsuya, expert en sécurité - Anonymous fait des siennes et le démembreur de Montréal recherché mort ou vif  - FM93, 31 mai 2012. durée approx. 10:35 pour la première partie

Aucun commentaire: