samedi 4 août 2018

Pédophiles dans les hautes sphères du Canada?

N'est-ce pas intéressant... Voici une étrange correspondance symbolique entre la Fondation Trudeau (Canada) et un logo pédophile de type "Boy Lover". Hasard ou pas...? Si l'information n'est pas nouvelle en soi, le contexte a changé depuis 2015-2016

  • Les réseaux pédophiles commencent à se révéler (politique, TV et cinéma -exemple Hollywood-, ...)
  • Il y a eu le phénomène de dénonciation "me too" qui commence à révéler des mineurs au moment des abus ou des manipulations.
  • Après l'élection de Justin Trudeau, les dons ont afflué dans la fondation Pierre Eliott Trudeau dite «non politique»... Les dons étrangers ont même dépassé les dons canadiens ce qui tend à prouver que la fondation aurait des liens politiques, comme ce que l'on sait maintenant pour les fondations américaines dont les nominés redeviennent millionnaires lorsqu'ils sont à sec financièrement (ex. le clan Clinton).


Voici le logo qu'une enquête du FBI aux États-Unis (2006) avait identifié comme un symbole pédophile pour "Boy Lover" (pédophile aimant les jeunes garçons). C'est un moyen pour les pédophiles mieux nantis et les «fournisseurs» ou «clients» de se reconnaître entre eux.



Un logo très similaire au « Boy Lover» dans le rapport financier de la Fondation Trudeau en 2015-2016




Si l'information n'est pas nouvelle en soi, elle demeure d'intérêt parce que le phénomène des réseaux pédophiles des biens nantis (élites) vient changer la donne de l'ancien mythe urbain et rural. Il est fini le temps où l'on pensait naïvement que les seuls exploiteurs sexuels d'enfants étaient eux-mêmes des victimes et des individus issus de milieux pauvres ou ruraux, ou urbains bedonnants de 40 ans promenant un petit chien. La réalité est toute autre, et l'on sait désormais qu'il y a un réel trafic d'enfants (esclavage) ayant cours dans le monde, y inclus dans les démocraties occidentales. C'est la pédophilie des classes supérieures (le pédo chic).

Souvenez-vous que la philosophie libérale, au sens non partisan du terme, mais de libertarien, approche souvent dite «progressiste» (dans la novlangue), est que le crime que l'on ne peut pas contrôler (argument = parce que ça se fait de toute façon) on le nationalise (légalisation encadrée). Une fois une activité décriminalisée par un parti politique, les statistiques sur la criminalité diminuent, cela va de soi. Cela devient particulièrement d'intérêt, quand on prend conscience de l'ampleur d'un appui pédophile croissant dans les médias. Par où la classe dirigeante exécutive pourrait elle commencer à mettre en place un environnement favorable, pour changer les mœurs et coutumes, sans imposer un agenda, sinon qu'en passant par l'Éducation (et la rééducation) et en même temps par l'influence du message (ex. réseaux sociaux, médias).




Il est alors intéressant de s'informer où sont destinés les fonds de la Fondation Trudeau. Un vecteur important est l'éducation, voire la rééducation sociale!

Pensez libéral au sens de libertarien pour comprendre (= enlever les interdits moraux)


Je synthétise les 3 grands axes de la fondation pour le lecteur. Vous pourrez lire les détails dans le rapport 2015-2016 de la fondation Pierre Eliott Trudeau. Nous verrons si le rapport reste longtemps disponible après le 4 août 2018.


Apprendre = éducation sociale (enseignement) et débats publics

« Notre organisation est axée sur l’apprentissage. C’est dans notre nature de vouloir approfondir les connaissances en sciences humaines et sociales et de promouvoir les débats publics sur des enjeux d’importance pour l’avenir collectif. 
«... échanger leurs visions du monde diverses, voire divergentes. Ensuite, en employant de nouveaux moyens pour mieux comprendre les enjeux. Finalement, en nous efforçant de faire entendre des voix moins familières afin d’apporter de nouveaux points de vue lors de nos événements.»



Vous aurez compris que le débat n'est pas ouvert en science, comme on le voit pour les taxes du carbone, l'énergie, l'économie, etc. Il s'en faudrait de peu pour que l'on se croit en pleine société secrète au sein de la classe dirigeante, visant à changer nos cultures. En tout cas, cela sent l'esprit de rééducation du peuple en passant par les enseignants (devenant agents de l'état) et les «experts».


Partager = influencer et débattre entre intellectuels et avec le public; favoriser la recherche d' «avant-garde» (lire «approche libertarienne» dans l'esprit de la novlangue)


Changer = Changer ls société. Oui mais comment? Pourquoi? À la faveur de qui?


Conclusion face à la Fondation Pierre Eliott Trudeau


En égard à ceci et aux hausses soudaines de dons étrangers depuis l'arrivée en politique de Justin Trudeau (une fondation dite non politique!), nous devons conclure que la Fondation Pierre Eliott Trudeau est une création à surveiller de près.


Si vous avez aimé, vous aimerez AUSSI:

Ancien vice-ministre de l'Éducation de l'Ontario reconnu coupable de pédophilie 

(3 mars 2015)


Éducation sexuelle: protection des enfants contre les concepteurs et formateurs 

(28 février 2015)



Les courriels rendus publics entre élites de Washington disaient quoi aux États-Unis?

Il n'y a pas de fumée sans feu. Les nouvelles des réseaux sociaux sont souvent polluées par ceux qui veulent les discréditer, mais il y a anguilles sous roches politiques.




Aucun commentaire: